Publicité
Accueil > Dictionnaires > Guide des Mdicaments > IOBENGUANE (131 I) POUR THERAPIE MALLINCKRODT FRANCE, solution injectable
Médicaments
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues mdicales de rfrence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

IOBENGUANE (131 I) POUR THERAPIE MALLINCKRODT FRANCE, solution injectable


Publicit
Indications thérapeutiques

Irradiation thrapeutique des tissus tumoraux fixant l'iobenguane.
Ces tumeurs proviennent des cellules embryonnaires issues de la crte neurale telles que le phochromocytome, le neuroblastome, la tumeur carcinode et le cancer mdullaire de la thyrode.
Le calcul de l'activit thrapeutique de l'iobenguane (131I) est effectu aprs une scintigraphie vise diagnostique, ralise avec le mme radiopharmaceutique administr une dose traceuse.
La sensibilit de l'examen diagnostique et, par consquent, l'efficacit du traitement sont variables selon les pathologies. En effet, la sensibilit diagnostique est d'environ 90% pour les phochromocytomes (bnins et malins confondus) ou les neuroblastomes, 70% pour les tumeurs carcinodes et 35% pour le cancer mdullaire de la thyrode (CMT).


Contre-indications

La grossesse est une contre-indication absolue.


Précautions d'emploi

Certains mdicaments prescrits pour le traitement de l'hypertension ou en psychiatrie interfrent avec l'iobenguane (131I) en modifiant sa capture et sa rtention. Ils influencent donc la dose de radiation dlivre tant au niveau des tissus tumoraux que des tissus sains. L'administration de ces mdicaments (voir rubrique 4.5) doit tre interrompue avant le traitement (habituellement pendant quatre priodes biologiques).
Le blocage de la thyrode est entrepris 24 48 heures avant l'administration de l'iobenguane (131I) et poursuivi durant au moins 5 jours, par ingestion d'environ 400 mg/jour de perchlorate de potassium, ou bien d'iodure de potassium, d'iodate de potassium ou de solution de Lugol une posologie quivalente 100 mg d'iode par jour.
La marge de scurit, entre les quantits d'iobenguane administres (principalement usage thrapeutique) et celles auxquelles des effets secondaires apparaissent est faible. En consquence, les patients doivent tre gards sous troite surveillance pendant les premires heures suivant la perfusion du produit.
Le patient doit tre correctement hydrat notamment durant les 24 premires heures suivant l'injection thrapeutique.
La numration-formule sanguine doit tre surveille tous les deux jours pendant la premire semaine puis au moins une fois par semaine dans le mois qui suit la dernire administration thrapeutique.
Il est conseill de raliser une scintigraphie du corps entier au terme de la premire semaine, afin d'apprcier la biodistribution du produit et de quantifier sa fixation sur le foyer tumoral.
Le traitement peut tre rpt intervalles de 6 8 mois. Des activits maximales cumules pouvant atteindre 29,6 GBq ont t publies dans la littrature. La mylotoxicit est le principal facteur limitant.
Lors du traitement d'un phochromocytome, il faut veiller aux risques d'interactions d'un traitement hypotenseur sur la captation de l'iobenguane (131I). L'administration de ces mdicaments hypotenseurs doit tre interrompue au moins 2 semaines avant la date prvue pour l'administration de la dose thrapeutique d'iobengane (131I). Si ncessaire, du propanolol peut leur tre substitu.
Le traitement par l'iobenguane (131I) ne doit tre envisag que chez les patients pour lesquels une greffe de moelle osseuse autologue (contenant peu ou pas de cellules tumorales) est possible. Les effets mylotoxiques (thrombocytopnie) doivent tre soigneusement et frquemment recherchs.
Les activits administres doivent tre adaptes chez les patients ayant reu des traitements cytostatiques (comme des drivs du cisplatine) affectant la fonction rnale.
La fixation d'iobenguane dans les granules chromaffines peut, bien que rarement, entraner une libration de noradrnaline avec pousse hypertensive. La surveillance lectrocardiographique et tensionnelle est recommande.
Ce produit radiopharmaceutique ne peut tre rceptionn et administr que par des personnes autorises dans les services agrs.
Les produits radiopharmaceutiques doivent tre prpars de manire satisfaire la fois aux normes de radioprotection et de qualit pharmaceutique.


Grossesse

Lorsqu'il est ncessaire d'administrer un produit radiopharmaceutique la femme en ge de procrer, toute suspicion de grossesse doit tre carte. Toute femme n'ayant pas eu ses rgles doit tre considre comme enceinte jusqu' preuve du contraire.
Avant d'administrer un produit radioactif une femme en cours d'allaitement, il faut envisager de retarder le traitement jusqu' la fin de l'allaitement. Si l'administration d'iobenguane (131I) dose thrapeutique est indispensable, l'allaitement doit tre interrompu.


Effets indésirables

Pour tout patient, l'exposition aux radiations ionisantes doit tre justifie par le bnfice attendu. L'activit administre doit tre telle que l'irradiation qui en dcoule soit aussi faible que possible en vue d'obtenir le rsultat diagnostique ou thrapeutique.
L'exposition aux radiations ionisantes peut induire des cancers ou dvelopper des dficiences hrditaires. L'exposition thrapeutique peut augmenter l'incidence des cancers et des mutations.
Dans tous les cas, il est ncessaire de s'assurer que les risques lis l'irradiation sont moindres que ceux rsultant de la maladie elle-mme.
Des nauses et des vomissements peuvent survenir, en gnral dans les 24 premires heures aprs l'administration. voir rubrique 4.5. pour le choix d'un traitement anti-mtique.
Il est gnralement difficile de distinguer les effets secondaires radiotoxiques prcoces de ceux rsultant de l'administration d'iobenguane ou de la perfusion de volumes importants chez des patients recevant des cytostatiques.
Mylosuppression ou thrombocytopnie.
Chez l'enfant, les principaux effets secondaires observs sont la thrombocytopnie (isole) et la mylosuppression, d'autant plus marques que les tumeurs infiltrent la moelle. Aucun effet secondaire au niveau des glandes salivaires, du myocarde ou toxique hpatique n'a t observ.


Effets sur la conduite

Aucun effet connu ce jour.



0000-00-00 - source: AFSSAPS


Publicit