Publicité
Accueil > Dictionnaires > Guide des Mdicaments > ISOFLURANE NICHOLAS PIRAMAL INDIA, 100 % liquide pour inhalation par vapeur
Médicaments
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues mdicales de rfrence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

ISOFLURANE NICHOLAS PIRAMAL INDIA, 100 % liquide pour inhalation par vapeur


Publicit
Indications thérapeutiques

Anesthsie gnrale par inhalation, utilisable en induction et entretien.


Contre-indications

Hypersensibilit connue l'isoflurane ou d'autres anesthsiques halogns.
Antcdents connus ou suspects d'hyperthermie maligne. (Par exemple: patients avec antcdents d'hyperthermie maligne d'effort, myopathie telles que dystrophie musculaire, syndrome de King, myotonie, myopathie noyau central).
Antcdents d'ictre et/ou de fivre inexplique, d'atteinte hpatique ou d'osinophilie aprs administration d'isoflurane ou d'un autre anesthsique halogn.


Précautions d'emploi

L'isoflurane doit tre administr uniquement par ou en prsence d'un anesthsiste disposant des moyens ncessaires l'anesthsie et la ranimation.
L'isoflurane est un dpresseur respiratoire puissant, dont l'action est renforce par une prmdication narcotique ou l'utilisation simultane d'agents dpresseurs respiratoires.
A des niveaux d'anesthsie plus profonds (1,5%), l'isoflurane provoque une augmentation du flux sanguin crbral, ceci peut aboutir une augmentation de la pression du liquide cphalo-rachidien (LCR). L'augmentation de la pression intracrbrale peut tre prvenue ou annule par l'hyperventilation du patient avant ou pendant l'anesthsie.
Comme pour les autres anesthsiques halogns, l'isoflurane doit tre utilis avec prudence chez les patients ayant une augmentation de la pression intracrnienne. Une fois de plus, dans de tels cas, l'hyperventilation peut s'avrer ncessaire.
Comme pour tous les anesthsiques halogns, la prudence s'impose en cas d'anesthsies rptes sur une priode courte, tant donn le risque d'hpatotoxicit encore imparfaitement lucid. L'exprience insuffisante des anesthsies rptes ne permet pas de proposer des recommandations dfinitives.
L'isoflurane peut interagir avec les absorbants secs du dioxyde de carbone pendant des anesthsies en circuit ferm, et provoquer la formation de monoxyde de carbone. L'inhalation de monoxyde de carbone peut aboutir la formation de quantits importantes de carboxyhmoglobine chez les patients concerns. La carboxyhmoglobine est toxique mme faibles concentrations et ne peut pas tre dtecte facilement par l'quipement standard de surveillance comme les oxymtres de pouls. Le taux de carboxyhmoglobine doit tre mesur immdiatement si un patient manifeste, pendant l'anesthsie en circuit ferm une diminution de la saturation en oxygne ne ragissant pas aux mesures thrapeutiques habituelles. Toutes les prcautions ncessaires doivent tre prises afin d'viter le desschement des absorbants de dioxyde de carbone.
La prudence s'impose lors de l'administration d'isoflurane des patients prsentant des antcdents d'affections hpatiques.
L'isoflurane est un puissant vasodilatateur artriel systmique et coronarien. L'effet sur la pression artrielle est facilement contrl chez le patient en bonne sant et a t utilis spcifiquement pour l'induction d'une hypotension.
Cependant, l'isoflurane est susceptible d'entraner un phnomne de "vol" en cas de stnose coronarienne et doit tre utilis avec prudence chez les patients atteints de maladie coronaire.
En particulier les patients prsentant une ischmie sous-endocardique pourrait en tre encore plus sensibles de tels effets.
La salivation et les scrtions tracho-bronchiques peuvent tre augmentes chez l'enfant, mais les rflexes pharyngs et laryngs sont rapidement diminus.
Comme la profondeur de l'anesthsie peut tre modifie facilement et rapidement avec l'isoflurane, seuls les vaporisateurs spcialement calibrs qui produisent une concentration prvisible doivent tre utiliss. Le degr d'hypotension et de dpression ventilatoire peut fournir une indication quant la profondeur de l'anesthsie. Le niveau d'anesthsie peut varier rapidement avec l'isoflurane. La frquence cardiaque reste stable mais la respiration spontane doit tre attentivement surveille et assiste si ncessaire.
Il est recommand d'liminer efficacement du lieu d'utilisation les vapeurs d'isoflurane et des autres produits d'inhalation.
En cas d'apparition de symptme et signe d'hyperthermie maligne, l'administration d'Isoflurane doit tre arrte et un traitement symptomatique et une administration de Dantrolne (i.v.) doivent tre instaurs.
L'utilisation d'agents anesthsiques inhals a t associe de trs rares cas d'augmentation du taux de potassium srique, ayant conduit des arythmies cardiaques et des dcs chez des enfants, durant la priode post-opratoire. Ces cas ont t dcrits chez des patients ayant une maladie neuromusculaire latente ou dclare, notamment la dystrophie musculaire de Duchenne. L'utilisation du suxamthonium a t associe la plupart des cas. Ces patients prsentaient des signes de lsions musculaires avec une augmentation de la cratine kinase srique et une myoglobinurie. Ces patients n'avaient pas d'autres signes d'hyperthermie maligne tels que rigidit musculaire, augmentation rapide de la temprature corporelle ou augmentation de la consommation d'oxygne et de la production de dioxyde de carbone. Un traitement rapide nergique de l'hyperkalimie et des arythmies est recommand. Une valuation de la maladie neuromusculaire doit ensuite tre ralise.


Grossesse

Des tudes sur la reproduction ont t effectues chez le rat et le lapin aprs expositions rptes l'isoflurane des concentrations de niveau anesthsique. Chez aucune des deux espces un effet sur la fertilit, la gestation ou la dlivrance n'a pas t mis en vidence. La viabilit des jeunes n'a pas t affecte. La corrlation entre les rsultats des tudes chez l'animal et les implications chez l'homme est inconnue et l'on ne dispose pas de donnes suffisantes chez l'homme et chez l'animal pour apprcier le risque tratogne pour les enfants des femmes ayant subi une anesthsie au cours de la grossesse. L'utilisation de l'isoflurane est dconseille au cours du premier trimestre de la grossesse.
L'utilisation de tout anesthsique est dconseille si possible au cours de la grossesse. Si l'anesthsie par isoflurane ne peut tre vite, la prudence s'impose.
On dispose d'une quantit croissante de donnes concernant l'emploi de l'isoflurane au cours de la grossesse ou pendant une anesthsie obsttricale, en particulier son utilisation est tablie pour les interventions chirurgicales en obsttrique, telle la csarienne. Un niveau d'anesthsie appropri pour une csarienne peut tre maintenu avec 0,5% 0,75% d'isoflurane dans un mlange oxygne / protoxyde d'azote.
Chez les patientes subissant une intervention gyncologique telle un curetage on a constat des pertes de sang plus importantes, comparables celles qui se produisent avec les autres anesthsiques volatils (par exemple l'halothane).
Si l'isoflurane est administr pendant l'allaitement, celui-ci doit tre interrompu aprs l'anesthsie. L'allaitement peut tre repris, aprs que le produit ait t limin de la circulation sanguine.


Effets indésirables

Les effets indsirables observs avec l'isoflurane sont similaires ceux observs avec d'autres anesthsiques halogns, savoir hypotension, dpression respiratoire et arythmies.
D'autres effets indsirables moins importants observs lors de l'utilisation de l'isoflurane ont t: une augmentation du nombre des globules blancs (mme en l'absence de stress chirurgical), ainsi que des frissons, des nauses et des vomissements au cours de la priode postopratoire. Ces effets indsirables sont observs une frquence similaire celle rapports avec les autres anesthsiques.
Des augmentations de la frquence cardiaque ont t rapportes.
De trs rares observations de bronchospasme ont t rapportes.
De trs rares observations d'atteinte hpatique d'intensit lgre, modre ou svre (parfois fatales) ont t rapportes aprs anesthsie l'isoflurane (selon les donnes post commercialisation). La relation de cause effet n'est pas lucide,
Hyperthermie maligne.


Effets sur la conduite

Comme pour tout autre anesthsique gnral par voie inhale, il est recommand d'attendre 24 heures avant de conduire un vhicule ou d'utiliser des machines.



0000-00-00 - source: AFSSAPS


Publicit