Publicité
Accueil > Dictionnaires > Guide des Médicaments > MILDAC 600 mg, comprimé enrobé
Médicaments
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

MILDAC 600 mg, comprimé enrobé


Publicité
Indications thérapeutiques

Traditionnellement utilisé dans les manifestations dépressives légères et transitoires.


Contre-indications

En association avec les :
· Les anti-coagulants oraux
· Les anticonvulsivants (éthosuximide, felbamate, fosphénytoïne, lamotrigine, phénobarbital, phénytoïne, primidone, tiagabine, topiramate, acide valproïque, valpromide) sauf avec la carbamazépine (voir en association déconseillée), le gabapentine et le vigabatrin,
· Les contraceptifs oraux,
· La digoxine
· Les immunosuppresseurs (ciclosporine, sirolimus, tacrolimus)
· Les inhibiteurs de protéases (amprénavir, atazanavir, fosamprénavir, indinavir, lopinavir, nelfinavir, ritonavir, saquinavir),
· Les inhibiteurs des tyrosine kinases
· L’irinotécan,
· La théophylline
(Cf. rubrique interactions avec d’autres médicamanents et autres formes d’interactions 4.5).


Précautions d'emploi

L’utilisation du millepertuis est déconseillée pendant la grossesse quelqu’en soit le terme et chez la femme en âge de procréer n’utilisant pas de mesure contraceptive (cf rubrique 4.6 Grossesse et allaitement)


Grossesse

Grossesse et allaitement
Compte-tenu des données disponibles, l’utilisation de millepertuis est déconseillée au cours de la grossesse quelqu’en soit le terme et chez la femme en âge de procréer n’utilisant pas de mesure contraceptive. En effet, les données cliniques et animales sont insuffisantes ou ne permettent pas de conclure.
Certains composants du millepertuis sont susceptibles de diminuer d’efficacité de la contraception orale par induction enzymatique hépatique (cf. Mises en garde spéciales et précautions d’emploi).


Effets indésirables

Quelques cas de syndrome sérotoninergiques associant nausées, vertiges, céphalées, anxiété, douleurs abdominales, agitation, confusion mentale) ont été rapportés dans la littérature chez des patients âgés traités de façon concomitante par un antidépresseur inhibiteur de la recapture de la sérotonine et par du millepertuis. Les syndromes ont régressé après arrêt du millepertuis (cf. rubrique 4.5).
Des troubles digestifs et des réactions cutanées à type de photosensibilisation ont été rapportés.


Effets sur la conduite

Sans objet.



0000-00-00 - source: AFSSAPS


Publicité