Publicité
Accueil > Dictionnaires > Guide des Médicaments > MUTAGRIP, suspension injectable en seringue préremplie vaccin grippal inactivé à virion fragmenté
Médicaments
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

MUTAGRIP, suspension injectable en seringue préremplie vaccin grippal inactivé à virion fragmenté


Publicité
Indications thérapeutiques

Prévention de la grippe, en particulier chez les sujets qui présentent un risque élevé de complications associées.
L’utilisation de MUTAGRIP doit être fondée sur des recommandations officielles.


Contre-indications

Hypersensibilité aux substances actives, à l'un des excipients, aux oeufs, aux protéines de poulet, à la néomycine, au formaldéhyde et à l'octoxinol 9.
MUTAGRIP ne contient pas plus de 0,05 microgramme d’ovalbumine par dose.
La vaccination doit être différée en cas de maladie fébrile ou d'infection aiguë.


Précautions d'emploi

Comme pour tous les vaccins injectables, il est recommandé de disposer d'un traitement médical approprié et de surveiller le sujet dans l’éventualité, rare, d’une réaction anaphylactique suite à l’administration du vaccin.
MUTAGRIP ne doit en aucun cas être administré par voie intravasculaire.
La réponse en anticorps chez les patients présentant une immunodépression congénitale ou acquise peut être insuffisante.


Grossesse

Les données limitées relatives à la vaccination de la femme enceinte n'indiquent pas que des effets indésirables sur le fœtus ou la mère sont attribuables au vaccin. L'utilisation de ce vaccin peut être envisagée à partir du second trimestre de la grossesse. Pour les femmes enceintes présentant un risque élevé de complications associées à la grippe, l'administration du vaccin est recommandée quel que soit le stade de la grossesse.
Le vaccin peut être administré en cas d'allaitement.


Effets indésirables

Evénements indésirables observés au cours des essais cliniques.
La tolérance des vaccins grippaux trivalents inactivés est évaluée au cours d'essais cliniques en ouvert, non contrôlés, réalisés annuellement en conformité avec les exigences réglementaires, et incluant au moins 50 adultes âgés de 18 à 60 ans et au moins 50 personnes âgées de 61 ans et plus.
L'évaluation de la tolérance est réalisée durant les 3 premiers jours suivant la vaccination.
Les effets indésirables suivants ont été observés au cours des essais cliniques selon les fréquences suivantes :
Très fréquent (≥1/10); fréquent (≥1/100, <1/10); peu fréquent (≥1/1 000, <1/100); rare (≥1/10 000, <1/1 000); très rare (<1/10 000), y compris les cas isolés

style='width:506.45pt;margin-left:13.25pt;border-collapse:collapse;border:
none'>



















































Classe

Très fréquent

Fréquent

Peu fréquent

Rare (≥1/10 000 ;

Très rare

d’organes

(≥ 1/10)

(≥ 1/100 ; < 1/10)

(≥1/1000 ; <1/100)

<1/ 1 000)

(< 1/10 000)

Affections du système nerveux



Céphalées







Affections de la peau et du tissu sous-cutané



Sueurs *







Affections musculo-squelettiques et systémiques



Myalgies, arthralgies *







Troubles généraux et anomalies au site d’administration



Fièvre, malaise, frissons, fatigue. Réactions locales : rougeur, gonflement, douleur, ecchymose, induration *








*Ces réactions disparaissent généralement après 1 ou 2 jours sans traitement.
Evénements indésirables rapportés au cours de la surveillance après commercialisation
Les événements indésirables rapportés au cours de la surveillance après commercialisation, en plus de ceux déjà observés au cours des essais cliniques, sont les suivants :
Affections hématologiques et du système lymphatique :
Thrombocytopénie transitoire, lymphadénopathie transitoire.
Affections du système immunitaire :
Réactions allergiques, conduisant à un choc dans de rares cas, angioedème.
Affections du système nerveux :
Névralgie, paresthésie, convulsions fébriles, troubles neurologiques, tels que encéphalomyélite, névrite et syndrome de Guillain-Barré.
Affections vasculaires :
Vascularites avec atteinte rénale transitoire dans de très rares cas.
Affections de la peau et du tissu sous-cutané :
Réactions cutanées généralisées incluant prurit, urticaire, rash non spécifique.


Effets sur la conduite

Il est improbable que la vaccination produise un effet sur l'aptitude à conduire des véhicules ou à utiliser des machines.



0000-00-00 - source: AFSSAPS


Publicité