Publicité
Accueil > Dictionnaires > Guide des Médicaments > OCTIM 150 microgrammes/dose, solution pour pulvérisation nasale
Médicaments
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

OCTIM 150 microgrammes/dose, solution pour pulvérisation nasale


Publicité
Indications thérapeutiques

Prévention et traitement des accidents hémorragiques survenant au cours de:
· l'hémophilie A mineure (taux de facteur VIII supérieur à 5 %),
· la maladie de Willebrand à l'exception des formes sévères (type 3 ou type 2B),
· et chez les conductrices d'hémophilie A à risque hémorragique.


Contre-indications

· Hypersensibilité à l'un des constituants de la préparation.
· Enfants de moins de 2 ans.
· Chez les patients atteints de maladie de Willebrand de type 2B: le facteur von Willebrand est de structure anormale, et, la desmopressine peut entraîner une agrégation plaquettaire responsable de thrombocytopénie.
· Chez les patients atteints de maladie de Willebrand de type 3.


Précautions d'emploi

Le traitement doit être pris en charge et surveillé par un médecin ayant l'expérience du traitement l'hémophilie et de la maladie de Willebrand.
Avant la première prescription d'OCTIM, le test de réponse thérapeutique à la desmopressine doit être pratiqué dans un centre spécialisé dans le traitement de l'hémophilie et de la maladie de Willebrand.
OCTIM ne doit être utilisé en traitement à domicile que pour prévenir et traiter des accidents hémorragiques modérés.
Le produit doit être utilisé avec précaution chez les patients ayant des antécédents cardio-vasculaires, d'hypertension artérielle, d'insuffisance cardiaque, d'hyponatrémie où chez qui il existe une inaptitude au respect de la restriction hydrique en particulier chez les enfants ou les personnes âgées.
Il existe un risque de rétention hydrique lors de l'administration de doses élevées: l'apport hydrique doit être réduit au minimum nécessaire (750 ml par 24 heures chez l'adulte et 20 ml/kg et par 24 heures chez l'enfant). Le poids corporel doit être régulièrement contrôlé.
L'hyponatrémie potentielle peut entraîner des crises convulsives, voire un état de mal comitial.
En cas d'insuffisance corticotrope, celle-ci doit être corrigée avant le début du traitement et pendant toute sa durée, afin d'éviter la rétention hydrique.


Grossesse

Grossesse
Les études effectuées chez l'animal n'ont pas mis en évidence d'effet tératogène.
En l'absence d'effet tératogène chez l'animal, un effet malformatif dans l'espèce humaine n'est pas attendu. En effet, à ce jour, les substances responsables de malformations dans l'espèce humaine se sont révélées tératogènes chez l'animal au cours d'études bien conduites sur deux espèces.
En clinique, l'utilisation de la desmopressine sur des effectifs limités n'a apparemment révélé aucun effet malformatif ou fœtotoxique particulier à ce jour. Toutefois, des études complémentaires sont nécessaires pour évaluer les conséquences d'une exposition en cours de grossesse.
En conséquence, l'utilisation de la desmopressine ne doit être envisagée au cours de la grossesse que si nécessaire.
Allaitement
La desmopressine passe dans le lait maternel; cependant, l'absorption gastro-intestinale de la desmopressine chez l'enfant est très peu probable. En conséquence, l'allaitement est vraisemblablement dénué de risque pour l'enfant.


Effets indésirables

Les effets indésirables le plus fréquemment observés et généralement transitoires sont des céphalées, une rougeur du visage et des yeux.
Une hyponatrémie peut être observée en l'absence de restriction hydrique, et entraîner la survenue de crises comitiales.
Moins fréquemment, une tachycardie de durée brève ou une rhinite peuvent être observées.
En raison de la présence de chlorure de benzalkonium, il existe un risque d'eczéma de contact, d'irritation et de bronchospasme.


Effets sur la conduite

Aucun élément ne permet de penser que la desmopressine altère la capacité des patients à conduire des véhicules ou à utiliser des machines.



0000-00-00 - source: AFSSAPS


Publicité