Publicité
Accueil > Dictionnaires > Guide des Médicaments > PARIET 10 mg, comprimé gastro-résistant
Médicaments
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

PARIET 10 mg, comprimé gastro-résistant


Publicité
Indications thérapeutiques

PARIET, est indiqué dans le traitement :
· de l'ulcère duodénal évolutif,
· de l'ulcère gastrique évolutif bénin,
· de l'oesophagite érosive ou ulcérative symptomatique par reflux gastro-oesophagien,
· d’entretien des oesophagites par reflux gastro-oesophagien,
· symptomatique du reflux gastro-oesophagien modéré à très sévère,
· de l’éradication de Helicobacter pylori en cas de maladie ulcéreuse gastro-duodénale, en association à une antibiothérapie adaptée,
· du syndrome de Zollinger Ellison


Contre-indications

PARIET est contre-indiqué chez les patients ayant une hypersensibilité connue au rabéprazole sodique ou à l'un des composants de ce médicament. PARIET est contre-indiqué au cours de la grossesse et de l'allaitement.


Précautions d'emploi

Une amélioration des symptômes lors du traitement par le rabéprazole sodique n’exclut pas la présence d’une pathologie maligne de l'oesophage ou de l'estomac ; en conséquence, toute possibilité de malignité des lésions doit être exclue avant le début du traitement par PARIET.
Une surveillance régulière doit être exercée lors du traitement à long terme (particulièrement chez les patients traités pendant plus d’un an).
Une réaction d’hypersensibilité croisée avec les autres inhibiteurs de la pompe à protons ou les dérivés benzimidazolés ne peut pas être exclue.
Les patients doivent être avertis que les comprimés de PARIET ne doivent pas être mâchés ou croqués mais doivent être avalés en entier.
L'utilisation de PARIET n'est pas recommandée chez l'enfant, en l'absence d'étude chez ces patients.
Des anomalies du sang (thrombopénies et neutropénies) ont été rapportées depuis la mise sur le marché. Dans la plupart des cas où aucune étiologie n’a été identifiée, ces anomalies étaient non compliquées et se normalisaient à l’arrêt du traitement par rabéprazole.
Des anomalies des enzymes hépatiques ont été observées au cours des essais cliniques et rapportées depuis la mise sur le marché. Dans la plupart des cas où aucune autre étiologie n’a été identifiée, ces augmentations étaient non compliquées et se normalisaient à l’arrêt du traitement par rabéprazole.
Les études chez les patients ayant une insuffisance hépatique légère à modérée n'ont pas révélé d'effets indésirables significatifs en relation avec le médicament, comparativement à des sujets sains de même âge et de même sexe. Cependant, en l'absence de données cliniques sur l'utilisation de PARIET chez les patients souffrant d'insuffisance hépatique sévère, le prescripteur doit assurer une surveillance particulière lors de l'instauration du traitement par PARIET chez ces patients.
L’administration de PARIET avec l’atazanavir n’est pas recommandée (voir rubrique 4.5)


Grossesse

Grossesse
Il n'existe pas de données cliniques relatives à la sécurité d'emploi du rabéprazole lors de la grossesse. Les études de reproduction chez le rat et chez le lapin n'ont apporté aucune preuve de diminution de la fertilité ou de risque pour le foetus attribuable au rabéprazole sodique, en dépit d'un faible passage foeto-placentaire chez le rat. PARIET est contre-indiqué au cours de la grossesse.
Allaitement
L'excrétion dans le lait maternel du rabéprazole sodique n'est pas documentée. Il n'y a pas d'étude chez la femme allaitante. Le rabéprazole sodique est excrété dans le lait chez la rate. En conséquence, PARIET ne doit pas être utilisé au cours de l'allaitement.


Effets indésirables

Les évènements indésirables les plus souvent rapportés au cours d’études cliniques avec du rabéprazole ont été : céphalées, diarrhées, douleur abdominale, asthénie, flatulence, rash et sécheresse de la bouche.
La majorité des évènements indésirables expérimentés lors d’études cliniques étaient d’une intensité faible ou modérée et de type transitoire.
Les évènements indésirables suivants ont été rapportés au cours des études cliniques et lors du suivi de post-marketing.
Les fréquences sont définies comme suit : fréquents (>1/100, <1/10), peu fréquents (>1/1000, <1/100), rares (>1/10000, <1/1000), très rares (<1/10000).

style='border-collapse:collapse;border:none'>



















































































































































Système organe atteint

Fréquents

Peu fréquents

Rares

Très rares

Inconnus

Infections et infestations

Infections









Affections hématologiques et du système lymphatique





Neutropénie Leucopénie Thrombopénie Leucocytose





Affections du système immunitaire





Hypersensibilité1,2





Troubles du métabolisme et de la nutrition





Anorexie



Hyponatrémie

Affections psychiatriques

Insomnie

Nervosité

Dépression



Confusion

Affections du système nerveux

Céphalées Etourdissements

Somnolence







Affections oculaires





Troubles de la vision





Affections vasculaires









Œdème périphérique

Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales

Toux, Pharyngite Rhinite

Bronchite Sinusite







Affections gastro-intestinales

Diarrhée Vomissements Nausées Douleur abdominale Constipation Météorisme

Dyspepsie Sécheresse de la bouche Eructation

Gastrites Stomatite Dysgueusie





Affections hépatobiliaires





Hépatite, Ictère Encéphalopathie hépatique3





Affections de la peau et du tissu sous- cutané



Rash Erythème2

Prurit, Sueur Réactions bulleuses2

Erythème polymorpheSyndrome de Stevens Johnson Syndrome de Lyell



Affections musculo-squelettiques et systémiques

Douleurs non spécifiques/ Douleurs dorsales

Myalgies Crampes des membres inférieurs Arthralgie







Affections du rein et des voies urinaires



Infection urinaire

Néphrite interstitielle





Affections des organes de reproduction et du sein









Gynécomastie

Troubles généraux et anomalies au site d’administration

Asthénie Syndrome pseudo-grippal

Douleur thoracique Frissons Pyrexie







Investigations



Augmentation des enzymes hépatiques3

Prise de poids





1y compris œdème de la face, hypotension et dyspnée
2Les érythèmes, les réactions bulleuses et les réactions d’hypersensibilité ont généralement disparu après arrêt du traitement
3Il a été rapporté de rares cas d’encéphalopathie hépatique chez des patients souffrant de cirrhose. Chez les patients souffrant de dysfonctionnements hépatiques sévères, il est recommandé au prescripteur d’exercer une surveillance accrue lors de l’instauration d’un traitement par PARIET (voir rubrique 4.4).


Effets sur la conduite

Du fait de ses propriétés pharmacodynamiques et de son profil d'effets secondaires, il est improbable que PARIET puisse modifier l'aptitude à la conduite automobile ou à l'utilisation de machines. Cependant si l'attention du patient est réduite du fait de somnolence il est recommandé d'éviter la conduite automobile ou l'utilisation de machines complexes.



0000-00-00 - source: AFSSAPS


Publicité