Publicité
Accueil > Dictionnaires > Guide des Médicaments > PENTACARINAT 300 mg, poudre pour aérosol et pour usage parentéral
Médicaments
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

PENTACARINAT 300 mg, poudre pour aérosol et pour usage parentéral


Publicité
Indications thérapeutiques

PENTACARINAT en aérosol:
Prévention des infections à Pneumocystis carinii chez l'immunodéprimé, notamment chez les patients infectés par le VIH et à risque de pneumocystose, en cas d'intolérance ou de contre-indication au sulfaméthoxazole-triméthoprime.
D'éventuelles localisations extra-respiratoires de cette infection ne sont pas prévenues par les aérosols.
L'appareil de nébulisation de référence était le Respirgard II. Tout autre appareil ayant les mêmes caractéristiques (voir rubrique 4.2) peut être utilisé à condition que la granulométrie ait été validée avec une solution de pentamidine.
PENTACARINAT par voie parentérale IM ou IV:
· Traitement des pneumopathies à Pneumocystis carinii en cas d'intolérance ou de contre-indications au sulfaméthoxazole-triméthoprine.
· Leishmanioses viscérales et (ou) cutanées.
· Maladie du sommeil (traitement à la phase lymphaticosanguine)


Contre-indications

Hypersensibilité à l'un des composants.


Précautions d'emploi

Ce médicament est GENERALEMENT déconseillé:
· pendant la grossesse et l'allaitement;
· en association avec: les médicaments donnant des torsades de pointe: les antiarythmiques de classe Ia (quinidine, hydroquinidine, disopyramide…), les antiarythmiques de classe III (amiodarone, sotalol, dofetilide, ibutilide…), certains neuroleptiques (thioridazine, chlorpromazine, lévomépromazine, cyamémazine, sulpiride, sultopride, amisulpride, tiapride, pimozide, halopéridol, dropéridol…), et autres médicaments tels que: bépridil, cisapride, diphémanil, érythromycine IV, halofantrine, mizolastine, moxifloxacine, spiramycine IV, vincamine IV (voir rubrique 4.5).
PENTACARINAT en aérosol:
Le diiséthionate de pentamidine inhalé ou nébulisé peut déclencher des bronchospasmes ou de la toux.
L'inhalation d'un broncho-dilatateur avant ou pendant la séance d'aérosol permet de traiter et (ou) d'éviter ces effets secondaires.
PENTACARINAT par voie parentérale:
· Surveiller la fonction rénale et la glycémie pendant le traitement.
· Surveillance renforcée en cas d'insuffisance hépatique, de troubles tensionnels (hypertension ou hypotension), de troubles du métabolisme glucidique ou de troubles hématologiques préexistants.
En cas d'insuffisance rénale, il est conseillé de réduire de 30 à 50 % les doses unitaires.


Grossesse

En raison de résultats d'études chez l'animal suggérant une fœtotoxicité, le traitement par le diiséthionate de pentamidine est déconseillé, sauf si son utilisation s'avère indispensable.


Effets indésirables

PENTACARINAT en aérosol:
· Des cas de pneumothorax ont été rapportés, l'imputabilité de la pentamidine ne peut être écartée.
· Des réactions locales au niveau de l'appareil respiratoire supérieur peuvent apparaître: essentiellement toux et essoufflement.
· Des réactions de type allergique: respiration asthmatiforme, bronchospasme et exceptionnellement pneumonie à éosinophiles ont été rapportées.
· D'autres effets secondaires peuvent survenir: rash, fièvre, anorexie, goût métallique, fatigue et étourdissement, pancréatite aiguë.
PENTACARINAT par voie parentérale:
· Les injections sont parfois douloureuses (avec réaction locale), et peuvent s'accompagner de pâleur, hypotension, lipothymie, états nauséeux.
· Altérations de la fonction rénale: augmentation de l'urée sanguine et de la créatininémie, diminution de la clairance de la créatinine, augmentation de la kaliémie, hématurie, protéinurie.
· Troubles du métabolisme: parfois hypoglycémie immédiate suivie d'hyperglycémie secondaire, hypocalcémie, hypomagnésémie.
· Des cas de pancréatite aiguë ont été rapportés.
· Troubles hématologiques (leucopénie, anémie, thrombocytopénie) et hépatiques (augmentation des transaminases).
· Allongement de l'espace QT de l'ECG, torsades de pointes.
· Des augmentations de CPK voire, rarement, des rhabdomyolyses ont été rapportées à la suite d'administrations intramusculaires de diiséthionate de pentamidine.


Effets sur la conduite

Sans objet.



0000-00-00 - source: AFSSAPS


Publicité