Publicité
Accueil > Dictionnaires > Guide des Médicaments > SOLUTION PRETE A L'EMPLOI D.P.C.A. 3 FRESENIUS, solution pour dialyse péritonéale
Médicaments

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -



>>

Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

SOLUTION PRETE A L'EMPLOI D.P.C.A. 3 FRESENIUS, solution pour dialyse péritonéale


Publicité
Indications thérapeutiques

Dialyse péritonéale dans l'insuffisance rénale chronique au stade terminal quelle qu'en soit l'origine.


Contre-indications

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants:
· hypokaliémie,
· hypercalcémie,
· acidose lactique,
· toute altération ou lésion sévère de la paroi abdominale,
· insuffisance respiratoire sévère.


Précautions d'emploi

Mises en garde
Un traitement par dialyse péritonéale à domicile nécessite de la part du patient un apprentissage en centre spécialisé à partir de démonstrations effectuées par le personnel infirmier.
Le médecin traitant est responsable de l'aptitude du patient à effectuer lui-même la dialyse péritonéale.
Ne pas administrer par voie intraveineuse.
Eliminer toute poche endommagée ou partiellement utilisée. Vérifier la limpidité et la couleur de la solution avant usage.
Une technique aseptique doit être respectée tout au long de la procédure.
Précautions d'emploi
Surveillance accrue du bilan hydro-électrolytique du plasma.
La déshydratation ou l'hyper hydratation peuvent conduire à une hypovolémie, un choc ou un arrêt cardiaque. Elles doivent être surveillées tout au long du traitement pour une insuffisance rénale aiguë et périodiquement pour une insuffisance rénale chronique.
Il peut être nécessaire de compenser les pertes en vitamines et protéines hydrosolubles éliminées pendant la dialyse.
Chez les patients sous glucosides cardiotoniques, la kaliémie doit être soigneusement contrôlée car il y a risque d'intoxication aux digitaliques. Une supplémentation en potassium peut être nécessaire.
La concentration dans le sang de médicaments dialysables peut être réduite pendant la dialyse; une compensation des pertes doit être effectuée si nécessaire.
Chez les patients non diabétiques, le degré de prédisposition à l'hyperglycémie peut changer du fait des effets combinés de l'intolérance au glucose liée à l'insuffisance rénale et de l'absorption du glucose à travers la membrane péritonéale. Surveiller la glycémie.
Chez les diabétiques, il est souvent nécessaire d'adapter les doses d'insuline ou du traitement hypoglycémiant afin de contrôler la glycémie (l'insuline peut être administrée par voie intrapéritonéale).
Il est important de surveiller l'aspect du dialysat car l'opacité de la solution de drainage peut être un premier indice de péritonite.
Ajout de médicament(s) à la solution
Avant toute addition de médicament dans la poche, vérifier la compatibilité des médicaments à ajouter avec la solution d'une part et le matériau constituant la poche d'autre part (se référer à la notice du médicament à ajouter).
Vérifier un éventuel changement de couleur et/ou une éventuelle formation de précipité, de complexe insoluble ou de cristaux.
Assurer le mélange par des retournements successifs de la poche.
Vérifier l'absence de formation de coloration ou de précipité.
Le mélange réalisé doit être utilisé immédiatement.


Grossesse

Grossesse
La pratique de la dialyse péritonéale n'est absolument pas recommandée au cours de la grossesse, a fortiori lorsque l'on se rapproche du terme.
Par ailleurs, l'expérience de l'utilisation des solutions de dialyse péritonéale chez la femme enceinte étant insuffisante, un tel traitement ne peut être entrepris qu'après évaluation par le médecin traitant du rapport bénéfice/risque pour la mère et l'enfant.
Allaitement
La pratique de la dialyse péritonéale avec ce type de solution est concevable au cours de l'allaitement.


Effets indésirables

Les effets indésirables sont ceux de la dialyse péritonéale, en particulier:
· infections péritonéales pouvant entraîner une péritonite (pouvant se traduire par de la fièvre, des douleurs abdominales et des nausées). Dans de très rares cas une septicémie peut se développer;
· réactions infectieuses et/ou inflammatoire autour du site d'émergence du cathéter;
· gêne et douleurs abdominales;
· déséquilibres hydro-électrolytiques;
· conséquences métaboliques telles que hyperglycémie, hypoprotéinémie, dyslipidémie.
D'autres effets secondaires peuvent être observés tels que: douleurs dorsales et scapulaires, difficultés respiratoires lors de l'inspiration, diarrhée ou constipation.


Effets sur la conduite

Sans objet.



0000-00-00 - source: AFSSAPS


Publicité