Publicité
Accueil > Dictionnaires > Guide des Médicaments > EURELIX 6 mg, gélule gastro-résistante
Médicaments
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

EURELIX 6 mg, gélule gastro-résistante


Publicité
Indications thérapeutiques

Traitement de l'hypertension artérielle.
Le pirétanide garde son efficacité chez l'insuffisant rénal à condition d'augmenter la posologie.


Contre-indications

· Troubles hydro-électrolytiques (hyponatrémie, hypokaliémie),
· Hypovolémie, déshydratation,
· Encéphalopathie hépatique,
· Insuffisance rénale grave (clairance de la créatinine inférieure à 20 ml/min),
· Obstacle sur les voies urinaires,
· Allergie aux sulfamides, allergie au pirétanide.
En l'absence de données, le pirétanide est contre-indiqué chez l'enfant de moins de 15 ans ainsi que chez la femme enceinte ou allaitant.


Précautions d'emploi

Mises en garde spéciales
La prise accidentelle de pirétanide peut entraîner une hypovolémie avec déshydratation (voir rubrique 4.9).
Chez l'insuffisant hépatique, le traitement sera conduit avec prudence, sous surveillance hydro-électrolytique en raison du risque accru d'hypokaliémie; en cas d'apparition de signes d'encéphalopathie hépatique, le traitement devra être immédiatement arrêté.
L'attention des sportifs sera attirée sur le fait que cette spécialité contient un principe actif pouvant induire une réaction positive des tests pratiqués lors des contrôles antidopage.
Ce médicament contient du saccharose. Son utilisation est déconseillée chez les patients présentant une intolérance au saccharose.
Précautions d'emploi
· Comme pour tout traitement diurétique, une surveillance de l'équilibre hydro-électrolytique (natrémie, kaliémie) est indiquée en début de traitement et lors de l'utilisation de doses supérieures à une gélule par jour.
· En cours de traitement, surveiller notamment la kaliémie chez les sujets cirrhotiques, ou chez ceux traités par les digitaliques, par les antiarythmiques de classe I ou III, par les corticoïdes, ou par les laxatifs. De plus, chez les cirrhotiques, il est indispensable de surveiller la natrémie et la fonction rénale. Un apport complémentaire de potassium sous forme de chlorure ou l'association à un diurétique épargnant potassique sont recommandés chez ces sujets ainsi que chez les dénutris ou les anorexiques ou en cas d'hypokaliémie.
· Comme pour tout traitement diurétique, la surveillance périodique de la glycémie et de la glycosurie est indiquée chez les diabétiques et les sujets soupçonnés d'un diabète latent.
· Une augmentation de l'uricémie peut apparaître et favoriser exceptionnellement, l'apparition d'un accès de goutte. Il conviendra d'être prudent chez le goutteux.
· En cas d'asthénie inhabituelle de fièvre ou de douleurs abdominales, rechercher une atteinte hépatique.
· En cas d'anomalie des tests hépatiques, arrêter le traitement.


Grossesse

En l'absence de données, le pirétanide est contre-indiqué chez la femme enceinte ou allaitant.


Effets indésirables

Au plan clinique, les effets indésirables suivants ont été signalés:
· anorexie, nausées, vomissements, diarrhée;
· asthénie, céphalées, vertiges;
· polyurie, pollakiurie, douleurs lombaires;
· hypotension artérielle;
· cas isolés de crampes musculaires, en particulier chez l'insuffisant rénal et indépendamment de perturbations hydro-électrolytiques;
· rares cas de réactions cutanées (prurit, éruption maculo-papuleuse ou urticarienne);
· atteintes hépatiques exceptionnelles de type cytolytique.
Au plan biologique, les perturbations suivantes peuvent s'observer:
· hyponatrémie, hypokaliémie,
· rares cas de leucopénies et thrombopénies,
· rares cas d'élévation transitoire de l'urée et/ou de la créatinine plasmatique,
· aggravation d'une alcalose métabolique,
· excrétion urinaire accrue de calcium,
· diminution de la tolérance au glucose, une augmentation de la glycémie est parfois observée
· augmentation discrète de l'uricémie au-dessus des valeurs normales de 3 à 11 mg/l ou 18 à 65 µmol/l.


Effets sur la conduite

Sans objet.



0000-00-00 - source: AFSSAPS


Publicité