Publicité
Accueil > Dictionnaires > Guide des Médicaments > CHROMATE (51Cr) DE SODIUM AMERSHAM, solution pour marquage. [Référence: CJS.1P]
Médicaments
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité

CHROMATE (51Cr) DE SODIUM AMERSHAM, solution pour marquage. [Référence: CJS.1P]


Publicité
Indications thérapeutiques

Le chromate (51Cr) de sodium est réservé au seul usage diagnostique pour le marquage in vitro/ex vivo des globules rouges.
Le marquage radioactif des érythrocytes permet la détermination du volume total des globules rouges circulants par exemple pour le diagnostic des polyglobulies, des anémies liées à une splénomégalie, et des "pseudo-anémies" secondaires à une expansion du volume plasmatique. De même, la durée de vie des globules rouges peut être étudiée chez des patients porteurs d'une hémoglobinopathie, d'une anémie hémolytique, ou ayant présenté une réaction transfusionnelle chez lesquels il faut évaluer le besoin en transfusion sanguine.
Les globules rouges marqués au (51Cr) peuvent également être utilisés pour mettre en évidence les sites de séquestration cellulaire (foie, rate), en particulier lorsqu'une splénectomie est envisagée chez des patients porteurs d'une hémolyse chronique ou d'un purpura thrombocytopénique idiopathique.


Contre-indications

Aucune connue à ce jour.


Précautions d'emploi

Ce médicament est un produit radiopharmaceutique.
Les produits radiopharmaceutiques ne doivent être réceptionnés, utilisés et administrés que par des personnes autorisées dans les services agréés. Leur réception, leur stockage, leur utilisation, leur transfert et leur élimination sont soumis aux réglementations et aux autorisations appropriées des autorités compétentes.
Les produits radiopharmaceutiques doivent être préparés de manière à satisfaire à la fois aux normes de radioprorection et de qualité pharmaceutique. Les précautions appropriées d'asepsie doivent être prises afin de satisfaire aux exigences des Bonnes Pratiques de Fabrication pharmaceutique.


Grossesse

Femmes en âge de procréer: Lorsqu'il est nécessaire d'administrer des produits radiopharmaceutiques à la femme en âge de procréer, toute suspicion de grossesse doit être écartée. Toute femme n'ayant pas eu ses règles doit être considérée comme enceinte jusqu'à preuve du contraire. Dans le doute, il est important que l'exposition aux radiations soit réduite au minimum pour obtenir les informations cliniques désirées.
D'autres techniques n'impliquant pas l'emploi de radiations ionisantes peuvent également être envisagées, si elles n'altèrent pas la qualité diagnostique.
Grossesse
Les examens utilisant des radionucléides chez la femme enceinte entraînent également l'irradiation du fœtus. En particulier, une dose à l'utérus ≥ 0,5 mGy est considérée comme un risque potentiel. Au cours de la grossesse, seuls doivent être pratiqués les examens offrant un bénéfice supérieur au risque encouru par la mère et le fœtus.
L'administration d'une radioactivité de 4 MBq de chromate (51Cr) de sodium entraîne une dose absorbée par l'utérus estimée à 0,4 mGy: les activités habituellement administrées sont plus faibles.
Chez l'animal, des effets tératogènes ont été décrits après administration réitérée de sels de chrome (III).
Le chrome-51 a une demi-vie physique de 27,7 jours. Sous forme de chromate, il est rapidement excrété dans l'urine. Cependant, lorsqu'il est lié aux globules rouges, sa demi-vie efficace est voisine de sa demi-vie physique. Néanmoins, compte tenu de la radioactivité spécifique élevée utilisée pour ces examens hématologiques et de la forte liaison intracellulaire, les concentrations chimiques maximales mises en jeux sont telles qu'il est conseillé d'éviter une grossesse jusqu'à la survenue des prochaines règles.
Allaitement
Avant d'administrer un produit radiopharmaceutique à une femme en période d'allaitement, il faut envisager si on peut repousser raisonnablement l'examen jusqu'à la fin de l'allaitement, ou s'assurer, dans le cas contraire, que le radiopharmaceutique choisi est le plus approprié compte tenu de l'éventuel passage de la radioactivité dans le lait. Les données relatives au passage du chrome-51 dans le lait après marquage des globules rouges ne sont pas disponibles. Si l'examen est considéré comme indispensable, il est nécessaire de surveiller la radioactivité présente dans le lait. Au cours de l'allaitement, l'enfant ne doit pas ingérer une dose de radioactivité conduisant à un équivalent de dose efficace supérieure à 1 mSv.


Effets indésirables

Pour tout patient, l'exposition à des radiations ionisantes doit être justifiée par le bénéfice diagnostique attendu. La radioactivité administrée doit être telle que l'irradiation qui en découle soit aussi faible que possible en gardant à l'esprit la nécessité d'obtenir le diagnostic requis.
L'exposition aux radiations ionisantes peut potentiellement induire des cancers ou développer des déficiences héréditaires. L'expérience montre que, pour ce qui est des examens diagnostiques en médecine nucléaire, la fréquence de ces effets indésirables est très faible en raison des faibles activités utilisées.
Pour la plupart des examens de médecine nucléaire, la dose de radiations délivrée (EDE: équivalent de dose efficace) est inférieure à 20 mSv. Cependant, dans le cas de ce radiopharmaceutique de très faibles doses de radiations sont à prévoir (EDE < 1 mSv).
Aucun effet indésirable n'a été rapporté après administration de globules rouges marqués au chrome depuis plusieurs décennies d'utilisation.


Effets sur la conduite

Aucun connu à ce jour.



0000-00-00 - source: AFSSAPS


Publicité