Publicité
Accueil > Dictionnaires > Guide des Médicaments > ACICLOVIR ZYDUS 200 mg, comprimé
Médicaments
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

ACICLOVIR ZYDUS 200 mg, comprimé


Publicité
Indications thérapeutiques

Prévention des infections à Virus Herpes Simplex chez les sujets immunodéprimés.
Chez le sujet immunocompétent :

Infections cutanées ou muqueuses :
Traitement des infections herpétiques cutanées ou muqueuses sévères (il s’agit en général de primo-infections), en particulier de l’herpès génital et des gingivo-stomatites herpétiques aiguës.
En raison de son mode d’action, l’aciclovir n’éradique pas les virus latents. Après traitement, le malade restera donc exposé à la même fréquence de récidives qu’auparavant.
Traitement des récurrences d’herpès génital.
Prévention des infections à Virus Herpes Simplex, chez les sujets souffrant d’au moins 6 récurrences par an.

Infections ophtalmologiques :
Prévention des récidives d’infections oculaires à HSV :
kératites épithéliales après 3 récurrences par an ou en cas de facteur déclenchant connu,
kératites stromales et kérato-uvéites après 2 récurrences par an.
en cas de chirurgie de l’oeil.
Traitement des kératites et kérato-uvéites à HSV.


Contre-indications

Antécédent d’hypersensibilité à l’aciclovir, ou à l’un des autres constituants du comprimé.


Précautions d'emploi

Mise en garde
Le diagnostic de la primo-infection herpétique est un diagnostic de probabilité clinique.
Précautions d’emploi
Etat d’hydratation du patient : un apport hydrique suffisant doit être assuré pour les patients à risque de déshydratation, notamment les personnes âgées.
Patient insuffisant rénal et sujet âgé : la posologie doit être adaptée suivant la clairance de la créatinine (voir posologie et Mode d’administration). Des troubles neurologiques (voir effets indésirables) sont susceptibles de survenir plus fréquemment chez les patients ayant des antécédents d’insuffisance rénale et chez les sujets âgés.
Ne pas donner à l’enfant avant 6 ans, en raison du risque de fausse route.


Grossesse

Grossesse
Les études effectuées chez l'animal ont mis en évidence un effet tératogène dans une seule espèce et à posologie très élevée.
En clinique, l’analyse d’un millier de grossesses exposées n’a apparemment révélé aucun effet malformatif ou foetotoxique particulier de l’aciclovir. Toutefois, seules des études épidémiologiques permettraient de vérifier l’absence de risque.
En conséquence, l’utilisation de l’aciclovir ne doit être envisagée au cours de la grossesse que si nécessaire.
Aucune étude n’autorise l’administration de l’aciclovir dans l’herpès génital récidivant de la femme enceinte, en particulier en fin de grossesse.
Allaitement
En cas d’affection grave nécessitant un traitement maternel par voie générale, l’allaitement est à proscrire. Dans les autres cas préférer si possible le recours à un traitement local pour lequel l’allaitement est possible.


Effets indésirables

Quelques éruptions cutanées bénignes régressant à l’arrêt du traitement ont été décrites.
Les manifestations suivantes ont parfois été rapportées :
Troubles digestifs : nausées, vomissements, diarrhées.
Troubles neuropsychiques: céphalées, sensations ébrieuses. Des troubles neurologiques parfois sévères et pouvant comporter, confusion, agitation, tremblements, myoclonies, convulsions, hallucinations, psychose, somnolence, coma ont été rarement signalés : il s’agit habituellement d’insuffisant rénaux ayant reçu des doses supérieures à la posologie recommandée ou de patients âgés (voir rubrique Mises en garde et précautions d’emploi).
Une régression complète est habituelle à l’arrêt du traitement.
La présence de ces symptômes doit faire rechercher un surdosage (voir rubrique surdosage).
Troubles hépatiques : des augmentations réversibles de la bilirubine et des enzymes hépatiques sériques ont été rapportées.
Manifestations d’hypersensibilité et réactions cutanées : éruptions cutanées, urticaire, prurit et exceptionnellement dyspnées, oedèmes de Quincke et réactions anaphylactiques.
Troubles hématologiques : exceptionnels, cas de thrombopénie et leucopénie.
Troubles rénaux : exceptionnellement augmentation de l’urée et de la créatinine sanguines et insuffisance rénale aiguë, notamment chez le sujet âgé ou insuffisant rénal en cas de dépassement de la posologie.
Effets divers : des cas de fatigue ont parfois été rapportés.


Effets sur la conduite

Sans objet



0000-00-00 - source: AFSSAPS


Publicité