Publicité
Accueil > Dictionnaires > Guide des Médicaments > CALDEVITA, comprimé à croquer
Médicaments
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

CALDEVITA, comprimé à croquer


Publicité
Indications thérapeutiques

· Correction des carences vitamino D-calciques chez le sujet âgé.
· Apport vitamino D-calcique associé aux traitements spécifiques de l'ostéoporose, chez les patients carencés ou à haut risque de carence vitamino D-calcique.


Contre-indications

· Hypercalcémie, hypercalciurie sévère,
· Lithiase rénale calcique.
· Immobilisations prolongées s'accompagnant d'hypercalciurie et/ou d'hypercalcémie.
· Hypersensibilité à l'un des constituants.


Précautions d'emploi

· En cas de traitement de longue durée par Caldevita, il est justifié de contrôler la calcémie, la calciurie et la fonction rénale par la créatininémie. Ce contrôle est particulièrement important chez les personnes âgées et lors de traitement associé à base de glycosides cardiotoniques ou de diurétiques.
· En cas de signes d'hypercalcémie ou de réduction de la fonction rénale, la posologie doit être diminuée ou le traitement interrompu. Il est conseillé de réduire ou d'interrompre momentanément le traitement si la calciurie dépasse 7,5 mmol/24 h (300 mg/24 h).
· Tenir compte de la dose de vitamine D par unité de prise (400 UI) lors d'une éventuelle autre prescription de vitamine D. Ce produit contenant déjà de la vitamine D, l'administration supplémentaire de vitamine D ou de calcium doit être faite sous stricte surveillance médicale, avec contrôle régulier de la calcémie et de la calciurie.
· Caldevita doit être prescrit avec précaution chez les patients atteints de sarcoïdose en raison d'une augmentation possible du métabolisme de la vitamine D en sa forme active. Chez ces patients, il faut surveiller la calciurie et la calcémie.
· Les insuffisants rénaux présentent des troubles du métabolisme de la vitamine D; tout traitement à base de cholécalciférol chez ces insuffisants rénaux doit être accompagné d'une surveillance du bilan phosphocalcique.
· Caldevita contient de l'aspartam qui est métabolisé en phénylalanine, en tenir compte chez les patients atteints de phénylcétonurie.


Grossesse

Pendant la grossesse et l'allaitement, la dose journalière ne doit pas dépasser 1500 mg de calcium et 600 UI de vitamine D3.
Grossesse
Pendant la grossesse, le surdosage en cholécalciférol doit être évité.
Des surdosages en vitamine D pendant la gestation ont eu des effets tératogènes chez l'animal;
Chez la femme enceinte, les surdosages en vitamine D doivent être évités car l'hypercalcémie permanente peut entraîner chez l'enfant un retard physique et mental, une sténose aortique supravalvulaire ou une rétinopathie. Cependant, plusieurs enfants sont nés sans malformation après administration de très fortes doses de vitamine D3 pour une hypoparathyroïdie chez la mère.
Allaitement
La vitamine D et ses métabolites passent dans le lait maternel. En tenir compte lors d'apport supplémentaire de vitamine D chez l'enfant.


Effets indésirables

Hypercalcémie, hypercalciurie, troubles intestinaux de type constipation, flatulence, nausées, douleurs épigastriques, diarrhées.


Effets sur la conduite

Bien qu'il n'existe aucune donnée, un effet sur l'aptitude à conduire des véhicules ou à utiliser des machines est peu probable.



0000-00-00 - source: AFSSAPS


Publicité