p
u
b

 
 
 
 
 
 
FEXOFENADINE BIOGARAN 120 mg, comprimé pelliculé

Chaque comprimé pelliculé contient 120 mg de chlorhydrate de fexofénadine correspondant à 112 mg de fexofénadine.

Pour la liste complète des excipients, voir rubrique 6.1.
Comprimé pelliculé.
Comprimés pelliculés biconvexes, oblongs, de couleur pêche, à surface uniforme des deux côtés.

Traitement symptomatique de la rhinite allergique saisonnière chez l’adulte et l’enfant de plus de 12 ans.
Adultes et enfants de 12 ans et plus :

La dose recommandée de chlorhydrate de fexofénadine pour les adultes et les enfants de 12 ans et plus est de 120 mg une fois par jour.

Le comprimé sera avalé avec une quantité d’eau suffisante.
Enfants de moins de 12 ans :

Le chlorhydrate de fexofénadine n’est pas recommandé pour les enfants âgés de moins de 12 ans, en raison du manque de données d’efficacité et de sécurité.
Populations à risque particulier :

Les données relatives à l’administration chez le sujet âgé et chez les patients atteints d’insuffisance rénale ou hépatique sont très limitées. Il n’y a pas lieu d’envisager une adaptation de la dose. Toutefois, le médicament doit être utilisé avec prudence chez ces patients.
Hypersensibilité à la substance active ou à l’un des excipients.
Les données relatives à l’administration chez le sujet âgé et chez les patients atteints d’insuffisance rénale ou hépatique sont très limitées. Le chlorhydrate de fexofénadine doit être utilisé avec prudence chez ces patients.
La fexofénadine est très peu métabolisée (métabolisme hépatique ou extra-hépatique) aussi, il n’est pas attendu d’interaction pharmacocinétique avec les médicaments métabolisés par voie hépatique. La fexofénadine est un substrat de la P-glycoprotéine (PGP) et de la protéine organique de transport d’anion (OATP). L’administration concomitante de la fexofénadine avec l’érythromycine ou le kétoconazole entraîne des concentrations plasmatiques de fexofénadine 2-3 fois plus élevées. De même, l’administration d’une dose unique de l’association lopinavir/ritonavir (400 mg/100 mg) entraine une aire sous la courbe (ASC) des concentrations plasmatiques de la fexofénadine 4 fois plus importante, alors que à l’état d’équilibre avec l’association lopinavir/ritonavir l’aire sous la courbe (ASC) de la fexofénadine est augmentée d’un facteur de 2,9. Ainsi, les effets indésirables de la fexofénadine peuvent augmenter. Il n’est pas connu d’interaction pharmacodynamique.
Il n’a pas été rapporté d’interaction entre la fexofénadine et l’oméprazole. L’administration d’antiacides à base d’hydroxyde d’aluminium et de magnésium 15 minutes avant la prise de fexofénadine a entraîné une diminution de la biodisponibilité de la fexofénadine, très vraisemblablement par liaison dans le tractus gastro-intestinal. Il est conseillé d’attendre 2 heures entre la prise d’antiacide contenant de l’hydroxyde d’aluminium et du magnésium, et l’administration de fexofénadine.
Tests allergologiques : l’utilisation du chlorhydrate de fexofénadine doit être arrêtée trois jours avant la réalisation des tests allergologiques cutanés (prick-tests).
Grossesse
Aucune expérience relative à l’utilisation de la fexofénadine chez la femme enceinte n’est disponible. Des études limitées menées chez l’animal n’ont pas mis en évidence d’effets néfastes directs ou indirects sur la grossesse, le développement embryonnaire/fœtal, la parturition ou le développement postnatal (voir rubrique 5.3). La fexofénadine ne doit être utilisée pendant la grossesse qu’en cas d’absolue nécessité.
Allaitement
Aucune donnée n’est disponible sur le passage de la fexofénadine dans le lait maternel. Toutefois, lors de l’administration de terfénadine à des femmes qui allaitaient, la présence de fexofénadine a été retrouvée dans le lait maternel. L’administration de la féxofénadine n’est donc pas recommandée chez la femme qui allaite.
FEXOFENADINE BIOGARAN 120 mg, comprimé pelliculé n’a aucun effet ou qu’un effet négligeable sur l’aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines.
Toutefois, avant de conduire ou d’exécuter des tâches complexes, il convient d’évaluer la réponse individuelle afin d’identifier les sujets sensibles qui pourraient avoir une réaction inhabituelle avec ce médicament.
Les effets indésirables sont classés ci-dessous par classe de systèmes d’organes, selon les fréquences définies comme suit :
Très fréquent : (≥1/10)
Fréquent : (≥1/100 à <1/10)
Peu fréquent : (≥1/1.000 à ≤1/100)
Rare : (≥1/10.000 à ≤1/1.000)
Très rare : (≤1/10.000), inconnu (impossible à estimer d’après les données disponibles)
Affections du système immunitaire
Rare : Réactions d’hypersensibilité telles qu’angio-œdème, oppression thoracique, dyspnée, rougeurs et anaphylaxie systémique.
Affections psychiatriques
Peu fréquent : Insomnie, troubles du sommeil, nervosité, rêves morbides.
Affections du système nerveux
Fréquent : Céphalées (7,3 %), somnolence (2,3 %), vertiges (1,5 %).
Peu fréquent : Fatigue.
Affections gastro-intestinales
Fréquent : Nausées (1,5 %), sécheresse buccale (3-5 %).
Affections de la peau et du tissu sous-cutané
Rare : Eruption, urticaire, prurit.
Dans les études cliniques contrôlées, l’incidence des effets indésirables fréquents était similaire à celle observée avec le placebo.
Des événements avec des incidences inférieures à 1 % et similaires au placebo dans des études contrôlées ont également été rapportés rarement lors des études de pharmacovigilance.
Symptômes :
Vertiges, somnolence, fatigue et sécheresse buccale ont été rapportés en cas de surdosage en fexofénadine. Des doses uniques allant jusqu’à 800 mg et des doses allant jusqu’à 690 mg deux fois par jour pendant un mois, ou 240 mg une fois par jour pendant un an, ont été administrées à des volontaires sains sans induire d’effets indésirables cliniquement significatifs, par rapport au placebo. La dose maximale tolérée de fexofénadine n’a pas été établie.
Traitement :
En cas de surdosage, lavage gastrique et traitement symptomatique sont préconisés. La féxofenadine n’est pas dialysable.
5. PROPRIÉTÉS PHARMACOLOGIQUES
Classe pharmacothérapeutique : Autres antihistaminiques à usage systémique,
Code ATC : R06 AX26
Mécanisme d’action :
Le chlorhydrate de fexofénadine est un antihistaminique H1 non sédatif. La fexofénadine est un métabolite pharmacologiquement actif de la terfénadine.
Des études cliniques pour le traitement de la rhinite allergique saisonnière ont montré qu’une dose de 120 mg permettait d’obtenir un effet durant 24 heures.
Il n’a pas été observé de modifications de l’intervalle QTc chez des patients souffrant de rhinite allergique saisonnière, traités par 240 mg de chlorhydrate de fexofénadine deux fois par jour pendant deux semaines, par rapport au placebo. De même, il n’a pas été observé de modification significative de l’intervalle QTc par rapport au placebo chez des volontaires sains ayant reçu jusqu’à 60 mg de chlorhydrate de fexofénadine deux fois par jour pendant 6 mois, 400 mg deux fois par jour pendant 6,5 jours et 240 mg une fois par jour pendant un an.
Il n’a pas été observé d’effet sur les canaux potassiques, clonés à partir d’un cœur humain avec des concentrations plasmatiques de fexofénadine 32 fois supérieures aux concentrations thérapeutiques humaines.
Le chlorhydrate de fexofénadine est rapidement absorbé après une administration orale. Le Tmax est atteint environ 1-3 heures après l’administration. La valeur moyenne de la Cmax était d’environ 427 ng/ml après l’administration de 120 mg une fois par jour.
La fixation de la fexofénadine aux protéines plasmatiques est de 60 % à 70 %. La fexofénadine est très peu métabolisée (métabolisme hépatique ou extra-hépatique) et est la substance principalement retrouvée dans l’urine et les fèces chez les animaux et chez l’homme. La courbe des concentrations plasmatiques de fexofénadine suit une diminution bi-exponentielle avec une demi-vie d’élimination de 11-15 heures après des administrations répétées. La pharmacocinétique de la fexofénadine administrée en dose unique ou à des doses multiples est linéaire pour des doses orales allant jusqu’à 120 mg deux fois par jour. A la dose de 240 mg deux fois par jour, il est retrouvé une augmentation légèrement plus importante (8,8 %) que celle attendue proportionnellement à l’état d’équilibre, ce qui suggère que la cinétique de la féxofénadine est linéaire entre les doses journalières de 40 et 240 mg. La voie d’élimination principale semble être la voie biliaire avec un taux d’excrétion par voie urinaire du composé inchangé de l’ordre de 10 % de la dose administrée.
Des chiens ont toléré des doses de 450 mg/kg administrées deux fois par jour pendant 6 mois, sans présenter de signes de toxicité hormis quelques vomissements occasionnels. L’autopsie des chiens et des rongeurs, n’a pas révélé d’anomalie apparente imputable au traitement administré.
Des études de distribution tissulaire conduites chez le rat avec du chlorhydrate de fexofénadine radioactif ont indiqué que la fexofénadine ne traverse pas la barrière hémato-encéphalique.
Il n’a pas été retrouvé d’effet mutagène de la féxofénadine au cours de plusieurs tests in vitro et in vivo.
Le potentiel cancérigène de la fexofénadine a été évalué à partir d’études menées avec la terfénadine, en mesurant les paramètres pharmacocinétiques marquant l’exposition systémique de la fexofénadine (basée sur les valeurs des aires sous la courbe (ASC) des concentrations plasmatiques). Il n’a pas été observé de signe de cancérogénicité chez des rats et des souris traités par terfénadine (jusqu’à 150 mg/kg/jour).
Dans une étude de toxicité sur les fonctions de reproduction conduite chez la souris, la fexofénadine n’altérait pas la fertilité, n’était pas tératogène et n’altérait pas le développement pré- ou postnatal.
6. DONNÉES PHARMACEUTIQUES
Noyau du comprimé : Cellulose microcristalline, croscarmellose sodique, amidon de maïs, povidone, stéarate de magnésium,
Pelliculage du comprimé : Hypromellose (E464), dioxyde de titane (E171), macrogol 400, macrogol 4000, oxyde de fer jaune (E172), oxyde de fer rouge (E172).

2 ans.
Pas de précautions particulières de conservation.
2, 7, 10, 15, 20, 30, 50, 100 ou 200 (10 x 20) comprimés sous plaquette thermoformée (PVC/PVDC/Aluminium)
Toutes les présentations peuvent ne pas être commercialisées.
Pas d'exigences particulières.
BIOGARAN
15, Boulevard Charles de Gaulle
92700 COLOMBES
· 383 904-5 ou 34009 383 904 5 2 : 2 comprimés sous plaquette thermoformée (PVC/PVDC/Aluminium)
· 382 890-0 ou 34009 382 890 0 8 : 7 comprimés sous plaquette thermoformée (PVC/PVDC/Aluminium
· 382 891-7 ou 34009 382 891 7 6 : 10 comprimés sous plaquette thermoformée (PVC/PVDC/Aluminium)
· 382 892-3 ou 34009 382 892 3 7 : 15 comprimés sous plaquette thermoformée (PVC/PVDC/Aluminium)
· 382 894-6 ou 34009 382 894 6 6 : 20 comprimés sous plaquette thermoformée (PVC/PVDC/Aluminium)
· 382 895-2 ou 34009 382 895 2 7 : 30 comprimés sous plaquette thermoformée (PVC/PVDC/Aluminium)
· 571 798-4 ou 34009 571 798 4 7 : 50 comprimés sous plaquette thermoformée (PVC/PVDC/Aluminium)
· 571 799-0 ou 34009 571 799 0 8 : 100 comprimés sous plaquette thermoformée (PVC/PVDC/Aluminium)
· 571 800-9 ou 34009 571 800 9 6 : 200 comprimés sous plaquette thermoformée (PVC/PVDC/Aluminium)
Non documenté
[à compléter par le titulaire]
11. DOSIMETRIE
Sans objet.
12. INSTRUCTIONS POUR LA PREPARATION DES RADIOPHARMACEUTIQUES
Sans objet.
Liste II.

 

0000-00-00 - source: AFSSAPS

 

RSS Actualités médicales   Newsletter

Publicité



Sondage