p
u
b

 
 
 
 
 
 
FLECAINE 10 mg/ml, solution injectable

Acétate de flécaïnide ... 10 mg

Pour 1 ml de solution.
Une ampoule de 15 ml contient 150 mg d'acétate de flécaïnide.

Pour la liste complète des excipients, voir rubrique 6.1.
Solution injectable.

· Traitement des tachycardies ventriculaires, lorsque la nécessité d'un traitement est établie et en l'absence d'altération de la fonction ventriculaire gauche.
· Traitement des tachycardies supraventriculaires documentées lorsque la nécessité d'un traitement est établie et en l'absence d'altération de la fonction ventriculaire gauche.
La posologie est de 1,5 mg/kg à 5 mg/kg (en moyenne 2 mg/kg) administrés par voie intraveineuse à diluer dans le sérum glucosé.

La dilution est à adapter en fonction de la dose selon la règle 1,5 mg/kg q.s.p. 10 ml.
Traitement d'attaque:
· une injection IV lente de 1 à 2 mg/kg en au moins dix minutes.
Dans les cas suivants:
· sujets âgés;
· antécédents ou symptômes faisant craindre le développement d'une insuffisance cardiaque;
· insuffisance rénale sévère (clairance de la créatinine inférieure ou égale à 30 ml/min/m2).

La dose initiale ne doit pas dépasser 1 mg/kg.
Traitement de relais:
· soit une perfusion IV de 0,02 mg/kg/min au cours d'une première perfusion d'une heure et 0,003 mg/kg pour une perfusion continue;
· soit l'administration orale (comprimé à 100 mg) 12 heures après la fin de l'injection IV lente, ou de la perfusion, à raison de 2 comprimés par jour.
Ce médicament NE DOIT PAS ETRE UTILISE dans les cas suivants:
· infarctus du myocarde (aigu ou ancien) sauf en cas de tachycardie ventriculaire menaçant le pronostic vital,
· insuffisance cardiaque, quel que soit le trouble rythmique,
· bloc de branche gauche complet, bloc bifasciculaire, bloc auriculo-ventriculaire du 2ème et du 3ème degré, dysfonctionnement sinusal et maladie de l'oreillette, en l'absence d'appareillage,
· en association avec les bêta-bloquants indiqués dans le traitement de l'insuffisance cardiaque (carvédilol, bisoprolol, métoprolol) (voir rubrique 4.5).
Ce médicament EST GENERALEMENT DECONSEILLE dans les cas suivants:
· grossesse ou allaitement (voir rubrique 4.6),
· en association avec les anti-arythmiques de classe I (voir rubrique 4.5).
Mises en garde spéciales

style='border-collapse:collapse;border:none'>




L'acétate de flécaïnide a été testé dans un essai randomisé multicentrique en double-aveugle (essai CAST) dans des troubles du rythme ventriculaire asymptomatiques et ne menaçant pas le pronostic vital chez des sujets ayant présenté un infarctus du myocarde de plus de 6 jours et de moins de 2 ans.
L'incidence de la mortalité et des arrêts cardiaques non mortels sous flécaïnide a été supérieure à celle observée dans le groupe sous contrôle placebo.


style='border-collapse:collapse;border:none'>




Comme pour les autres antiarymiques de classe I, il n'existe pas d'essai contrôlé mettant en évidence un effet bénéfique de l'acétate de flécaïnide en termes de survie ou de mort subite.

Précautions particulières d'emploi
Effets pro-arythmiques
L'acétate de flécaïnide, comme d'autres agents antiarythmiques, peut provoquer la survenue d'une forme plus sévère d'arythmie, augmenter la fréquence d'une arythmie précédemment diagnostiquée ou aggraver la sévérité des symptômes. Une variation spontanée du trouble du rythme propre au patient peut se révéler difficile à distinguer d'une aggravation secondaire à l'administration du médicament. L'apparition d'extrasystoles ventriculaires plus nombreuses ou polymorphes doit faire interrompre le traitement.
Antécédents d'insuffisance cardiaque
En raison de son action inotrope négative, l'acétate de flécaïnide sera prescrit sous stricte surveillance de la fonction cardiaque chez les malades ayant des antécédents ou des symptômes faisant craindre le développement d'une insuffisance cardiaque.
Modifications électrocardiographiques
L'acétate de flécaïnide doit être administré avec précaution chez les patients ayant des anomalies de la conduction préexistantes.
La survenue sous traitement d'un bloc auriculoventriculaire, d'un bloc de branche complet permanent ou d'un bloc sino-auriculaire doit faire arrêter l'usage de l'acétate de flécaïnide.
Un élargissement de QRS supérieur à 25 % des valeurs de base amènera à réduire la posologie.
En cas de modification de la posologie de flécaïnide ou des traitements associés pouvant affecter la conduction cardiaque, les patients, notamment ceux présentant des anomalies de la conduction, seront étroitement surveillés par éléctrocardiogramme.
Perturbations électrolytiques
L'hypokaliémie, l'hyperkaliémie ou encore l'hypomagnésémie peuvent favoriser les effets pro-arythmiques des anti-arythmiques de classe I et doivent donc être corrigées avant l'administration d'acétate de flécaïnide.
Utilisation dans l'indication flutter auriculaire
Du fait du risque de transformation en flutter 1/1, il est recommandé d'associer à l'acétate de flécaïnide un ralentisseur nodal.
Insuffisance rénale
En cas d'insuffisance rénale et chez le sujet âgé, la vitesse d'élimination de l'acétate de flécaïnide peut être ralentie. Il en résulte un risque d'accumulation plasmatique et tissulaire du médicament qui peut être responsable d'effets indésirables. L'existence de ce risque justifie une adaptation de la posologie (voir rubrique 4.2).
De nombreux antiarythmiques sont dépresseurs de l'automatisme, de la conduction et de la contractilité cardiaques. L'association d'antiarythmiques de classe différentes peut apporter un effet thérapeutique bénéfique, mais s'avère le plus souvent très délicate, nécessitant une surveillance clinique étroite et un contrôle ECG. L'association d'antiarythmiques de même classe est déconseillée sauf cas exceptionnels en raison du risque accru d'effets indésirables cardiaques. L'association à des médicaments ayant des propriétés inotropes négatives bradycardisantes et/ou ralentissant la conduction auriculoventriculaire est délicate et nécessite une surveillance clinique et un contrôle de l'ECG.
Associations contre-indiquées
+ Les bêta-bloquants indiqués dans le traitement de l'insuffisance cardiaque (bisoprolol, carvédilol, métoprolol)
Effet inotrope négatif avec risque de décompensation cardiaque (synergie des effets).
Associations déconseillées
+ Anti-arythmiques de classe I (quinidine, hydroquinidine, disopyramide, mexilétine, lidocaïne, propafénone, cibenzoline)
L'acétate de flécaïnide ne doit pas être associé avec les autres anti-arythmiques de la classe I, sauf cas exceptionnels, en raison du risque accru d'effets cardiaques indésirables.
Associations faisant l'objet de précautions d’emploi
+ Anticholinestérasiques (donépézil, rivastigmine, tacrine, pyridostigmine, néostigmine, ambémonium et galantamine)
Risque de bradycardie excessive (addition des effets bradycardisants), surveillance clinique régulière.
+ L'association à des médicaments ayant des propriétés inotropes négatives, bradycardisantes et/ou ralentissant la conduction auriculo-ventriculaire ou la conduction intra-ventriculaire (bêta-bloquants, amiodarone, digitaliques, vérapamil, diltiazem, méfloquine, guanfacine et clonidine) nécessite une surveillance clinique et ECG étroite, en particulier chez le sujet âgé et en début de traitement.
+ Médicaments anti-arythmiques d'autres classes
L'association avec d'autres anti-arythmiques de classes différentes peut être bénéfique mais s'avère le plus souvent très délicate, nécessitant une surveillance clinique et ECG étroite.
+ Bupropion
Risque d'augmentation des effets indésirables des antiarythmiques, par diminution de leur métabolisme hépatique par le bupropion.
Surveillance clinique. Si besoin, adaptation de la posologie de l'antiarythmique pendant le traitement par le bupropion.
+ Terbinafine
Risque d'augmentation des effets indésirables de la flécaïne, par diminution de son métabolisme hépatique par la terbinafine.
Surveillance clinique. Si besoin, adaptation de la posologie de la flécaïne pendant le traitement par terbinafine.
Grossesse
Il n'y a pas de données fiables de tératogénèse chez l'animal.
En clinique, il n'existe pas actuellement de données suffisamment pertinentes pour évaluer un éventuel effet malformatif ou fœtotoxique de l'acétate de flécaïnide lorsqu'il est administré pendant la grossesse.
En conséquence, l'utilisation de l'acétate de flécaïnide est déconseillée pendant la grossesse.
Allaitement
En raison du passage dans le lait maternel et du profil d'effets secondaires, l'allaitement est déconseillé en cas de nécessité de traitement par l'acétate de flécaïnide.
Sans objet.
Cardiaques (voir rubrique 4.4).
· Des poussées d'insuffisance cardiaque sévère, des états de choc cardiogénique peuvent survenir chez les patients souffrant d'altération de la fonction ventriculaire gauche.
· Aggravation d'un trouble de la conduction cardiaque. La survenue d'un bloc auriculo-ventriculaire, d'un bloc de branche complet permanent ou d'un bloc sino-auriculaire doit faire arrêter le traitement.
· Ralentissement de la conduction cardiaque, en particulier chez les patients âgés, correspondant le plus souvent à des troubles de la conduction préexistants.
· Comme tous les autres antiarythmiques de classe I, l'acétate de flécaïnide peut aggraver un trouble du rythme préexistant ou provoquer l'apparition d'un nouveau trouble du rythme.
Neurologiques
· Des effets neurosensoriels sont observés à doses élevées, pour des taux sériques généralement supérieurs aux taux efficaces. Ils disparaissent à la diminution de la posologie: vertiges, vision trouble, tremblements, sensation d'instabilité.
· Cephalées, asthénie.
Gastro-intestinaux
· Nausées, troubles digestifs.
Un surdosage impose une surveillance en milieu hospitalier spécialisé. Il est marqué en particulier par des modifications électrocardiographiques, en particulier un élargissement du complexe QRS, et par la survenue d'un choc cardiogénique. Le traitement est essentiellement symptomatique.
Il peut s'accompagner de symptômes neurosensoriels, neuropsychiques et cardiaques.
5. PROPRIÉTÉS PHARMACOLOGIQUES
ANTIARYTHMIQUE
Code ATC: C01BC04
Les propriétés antiarythmiques de l'acétate de flécaïnide sont similaires à celles des antiarythmiques de classe I de la classification de Vaughan-Williams, sous-classe 1C.
L'acétate de flécaïnide possède un effet inotrope négatif.
Chez l'homme, l'acétate de flécaïnide:
· allonge les temps de conduction intra-auriculaire, nodale et intra-ventriculaire,
· augmente légèrement les périodes réfractaires effectives auriculaire et ventriculaire,
· augmente la période réfractaire effective du nœud auriculoventriculaire,
· augmente la période réfractaire des voies accessoires antérogrades et rétrogrades,
· n'entraîne pas de modification significative de la fréquence cardiaque sauf chez les patients présentant un dysfonctionnement sinusal.
Après administration intraveineuse, il a été constaté une bonne proportionnalité entre les pics sanguins et les doses.
Le taux plasmatique maximal a été mesuré 10 minutes après une administration intraveineuse unique.
Après une courte phase initiale de distribution: t½ = 0,2 heure, la phase terminale de demi-vie plasmatique est relativement lente: moyenne 14 heures.
Cette valeur est similaire à celle de la demi-vie plasmatique, suivant une prise orale unique. La clairance plasmatique de l'acétate de flécaïnide sous forme injectable, basée sur les valeurs des aires sous la courbe, est en moyenne de 7,6 ml/min/kg et la valeur de distribution est en moyenne de 7,9 l/kg. Aucune différence en fonction de la dose ou du sexe n'a été mise en évidence.
Après administration intraveineuse, environ 38 % de la dose sont excrétés dans l'urine sous forme inchangée dans les 24 heures.
Sans objet.
6. DONNÉES PHARMACEUTIQUES
Acétate de sodium, acide acétique glacial, eau pour préparation injectable.

4 ans.
Après ouverture/reconstitution/dilution : le produit doit être utilisé immédiatement.
Pas de précautions particulières de conservation.
Ampoule de 15 ml en verre. Boîte de 5.
Pas d'exigences particulières.
MEDA PHARMA
25, boulevard de l'Amiral Bruix
75016 Paris
· 563 745-2: 15 ml en ampoule (verre); boîte de 5.
Non documenté
[à compléter par le titulaire]
11. DOSIMETRIE
Sans objet.
12. INSTRUCTIONS POUR LA PREPARATION DES RADIOPHARMACEUTIQUES
Sans objet.
Liste I.
Réservé à l'usage hospitalier.

 

0000-00-00 - source: AFSSAPS

 

RSS Actualités médicales   Newsletter

Publicité



Sondage