p
u
b

 
 
 
 
 
 
BERIPLAST, poudres et solvants pour colle

Combi-Set I :
Substances actives :
Fibrinogène (humain), facteur XIII de coagulation (humain), aprotinine (bovine)
Combi-Set II :
Substances actives :
Thrombine (humaine), chlorure de calcium

Combi-Set I... pour 1 ml

Flacon 1 Concentré de fibrinogène :
quantité totale de substance sèche ... 174 mg
fibrinogène (fraction protéique plasmatique humaine)... 90 mg
facteur XIII de coagulation (fraction protéique plasmatique humaine)... 60 U*
Flacon 2 Solution d’aprotinine :
Volume... 1,0 ml
aprotinine (poumon bovin)... 1000 UIK**
correspondant à ... 0,56 PEU***

* 1 Unité (U) correspond à l’activité facteur XIII d’1ml de plasma frais citraté (pool de plasma issu de donneurs sains)

** UIK : Unité d’Inactivateur de la Kallikréine
***PEU : Unité de la Pharmacopée Européenne (1 PEU = 1800 UIK)

Combi-Set II... pour 1 ml

Flacon 3 Thrombine :
quantité totale de substance sèche... 7,6 mg
activité thrombine (fraction protéique plasmatique humaine)... 500 UI
Flacon 4 (solution de chlorure de calcium)
Volume... 1,0 ml
chlorure de calcium dihydraté... 5,9 mg

Pour les excipients, voir 6.1
Poudres et solvants pour colle.

Beriplast est destiné à l’usage local en tant que traitement adjuvant dans toutes les interventions chirurgicales où les procédures habituelles ne permettent pas d’obtenir :
l’adhésion et le collage tissulaires,
le renforcement des sutures,
l’hémostase.
Il peut également être utilisé pour l’hémostase, sous endoscopie, d’ulcères gastro-duodénaux hémorragiques.
L’utilisation de Beriplast est réservée à des médecins expérimentés.

Posologie

Le volume de Beriplast à administrer et la fréquence des applications doivent toujours être déterminés en fonction des besoins cliniques du patient.

La dose de Beriplast à administrer est fonction de divers paramètres parmi lesquels figurent notamment le type de l’intervention chirurgicale, la dimension de la zone à traiter et le nombre d’applications.

L’application de Beriplast doit être adaptée à chaque cas individuel par le médecin traitant. Dans les essais cliniques, les doses de Beriplast se situaient généralement entre 0,5 ml et 4 ml par application. Dans certains cas (traumatisme hépatique, couverture de brûlures étendues,…), des volumes plus importants (supérieurs ou égaux à 10 ml) ont été nécessaires.

Le volume initial de Beriplast à déposer sur le site anatomique ou la surface choisie doit être suffisant pour recouvrir entièrement la zone concernée.

L’application peut être renouvelée si nécessaire.
Mode et voie d’administration
Voie intralésionnelle.
Préparer les solutions comme indiqué au paragraphe 6.6.

Les solutions reconstituées (à partir des flacons 1 et 3) sont destinées à l’application locale (séquentielle ou simultanée). A la différence d'autres agents hémostatiques qui doivent être retirés dès l'hémostase, Beriplast est maintenu localement après application et est dégradé par le processus physiologique de la lyse des caillots.
Avant l’application de Beriplast, la surface de la plaie doit être aussi sèche que possible.
Pour plus de précisions, voir le paragraphe 6.6.
Beriplast ne doit pas être administré par voie intravasculaire.
Hémorragies artérielles et saignements veineux importants.
Hypersensibilité connue aux protéines bovines ou à d’autres composants du produit.
Beriplast est exclusivement réservé à l’application intralésionnelle. Beriplast ne doit pas être administré par voie intravasculaire.
L’injection accidentelle par la voie intravasculaire comporte un risque de complications thrombo-emboliques.
En cas de réactions allergiques ou anaphylactiques, interrompre immédiatement l’application et initier un traitement approprié. Les mesures thérapeutiques sont fonction de la nature et de la sévérité de la réaction. Les mesures relatives au traitement médical de l’état de choc doivent être suivies.
Ce produit contient une protéine d’origine bovine (aprotinine). Il existe un risque très rare de réactions allergiques, en particulier après des applications répétées d’aprotinine ; en conséquence, toute utilisation d’aprotinine ou de produits contenant de l’aprotinine doit être documentée.
Les zones corporelles hors de la région à traiter devront être protégées (couvertes) de manière suffisante pour éviter toute adhésion tissulaire accidentelle de voisinage.
Information spéciale sur l’injection locale :
Comme pour toute application locale par voie endoscopique, il existe un risque de lésions tissulaires indépendant de la nature du produit. En cas d’application locale par voie endoscopique pour le traitement des hémorragies digestives, ces lésions tissulaires peuvent provoquer des hématomes intramuraux. Ceux-ci peuvent se manifester notamment par des douleurs abdominales, des nausées ou des vomissements survenant dans un délai de 1 à 3 jours après l’application sous endoscopie. Il a été signalé dans la littérature, chez des patients présentant un hématome intramural de la paroi duodénale, des cas isolés de pancréatite. En cas de suspicion, le diagnostic différentiel de la pancréatite doit faire l’objet d’un examen soigneux.
Sécurité virale
Les mesures habituelles de prévention du risque de transmission d’agents infectieux par les médicaments préparés à partir de sang ou de plasma humain comprennent la sélection clinique des donneurs, la recherche des marqueurs spécifiques d’infection sur chaque don et sur les mélanges de plasma ainsi que la mise en œuvre dans le procédé de fabrication d’étapes efficaces pour l’inactivation/élimination virale.
Cependant, lorsque des médicaments préparés à partir de sang ou de plasma humain sont administrés, le risque de transmission d’agents infectieux ne peut pas être totalement exclu. Ceci s’applique également aux virus inconnus ou émergents ou à d’autres types d’agents infectieux.
Les mesures prises sont considérées comme efficaces vis à vis des virus enveloppés tels que le VIH, le VHB et le VHC. L’efficacité des mesures reste limitée vis à vis de certains virus non enveloppés, notamment le VHA et le parvovirus B19.
L’infection par le parvovirus B19 peut être sévère chez le fœtus et chez les personnes atteintes de certains types d’anémies ou d’un déficit immunitaire.
Aucune étude d’interaction n’a été réalisée. Comme les solutions de thrombine ou les produits comparables, Beriplast peut être dénaturé par l’exposition à des solutions contenant de l’alcool, de l’iode ou des métaux lourds (solutions antiseptiques). En cas d’utilisation de ces substances, il convient de les éliminer aussi complètement que possible avant l’application de Beriplast.
La sécurité d’emploi de Beriplast chez la femme au cours de la grossesse ou de l’allaitement n’a pas été démontrée par des essais cliniques contrôlés. Les études expérimentales sur l’animal sont insuffisantes pour évaluer la sécurité du produit en ce qui concerne la reproduction, le développement de l’embryon ou du fœtus, l’évolution de la grossesse et le développement péri- et postnatal de l’enfant.
On ne dispose que d’une expérience limitée sur l’administration de Beriplast chez la femme enceinte. Par conséquent, le produit ne sera appliqué chez une femme enceinte ou allaitante que s’il est clairement indiqué.
Non applicable (en raison de l’absence d’utilisation par voie systémique).
Dans de rares cas, il peut se produire des réactions d’hypersensibilité ou allergiques (dyspnée, rougeurs/éruption, urticaire, hypotension, bronchospasme). Dans quelques cas isolés, ces réactions ont abouti à un choc anaphylactique. Ces réactions surviennent en général en cas d’applications répétées ou d’administration à des patients présentant des antécédents d’hypersensibilité aux protéines bovines ou à d’autres composants du produit.
Aucun cas de surdosage n’a été rapporté.
5. PROPRIÉTÉS PHARMACOLOGIQUES
Groupe pharmacothérapeutique : hémostatiques locaux, code ATC : B02BC
La formation du caillot de fibrine est déclenchée par la dernière phase de la coagulation sanguine physiologique. Le fibrinogène se transforme en fibrine sous l’action de la thrombine.
Sous l’effet du facteur XIII, il se forme entre les molécules de fibrine des liaisons transversales covalentes, ce qui aboutit à la constitution d’un réseau résistant et mécaniquement stable doté de bonnes qualités adhésives. L’aprotinine ajoutée à cette colle de fibrine a pour objet d’éviter une fibrinolyse trop rapide.
Beriplast est destiné à une application exclusivement intralésionnelle. L’administration intravasculaire est contre-indiquée. En conséquence, les études de pharmacocinétique par voie intravasculaire n’ont pas été conduites chez l’homme.
Beriplast est métabolisé de la même manière que la fibrine endogène, par fibrinolyse et phagocytose.
Beriplast, uniquement destiné à l’application locale, présente une disponibilité immédiate.
Les données de toxicité après dose unique n’ont pas révélé de risque particulier pour l’homme, en dehors de l’information présente dans les autres rubriques du RCP. En raison de sa nature et de son mode d’application, aucune étude de génotoxicité et de cancérogénèse n’a été réalisée.
6. DONNÉES PHARMACEUTIQUES
Combi-Set I

Flacon 1 : poudre
albumine humaine, chlorhydrate de L-arginine, L-isoleucine, chlorure de sodium, citrate de sodium dihydraté, L-glutamate de sodium monohydraté
Flacon 2 : solvant
chlorure de sodium, eau pour préparations injectables

Combi-Set II

Flacon 3 : poudre
chlorure de sodium, citrate de sodium.
Flacon 4 : solvant

eau pour préparations injectables

2 ans lorsqu’il est conservé au réfrigérateur (entre 2°C et 8°C).
Après reconstitution, la stabilité physico-chimique a été démontrée pendant 24 heures à une température ne dépassant pas 25°C, lorsque le produit est maintenu dans l’emballage thermoformé stérile intact. Lorsque le produit est sorti de son emballage thermoformé stérile, dans la mesure où Beriplast ne contient pas de conservateur, d’un point de vue microbiologique le produit devrait être utilisé immédiatement. S’il n’est pas administré immédiatement, la durée de conservation ne doit pas dépasser 8 heures à température ambiante.
Beriplast doit être conservé au réfrigérateur (entre 2°C et 8°C). Ne pas congeler. Conserver les flacons dans l’emballage extérieur.
Après prélèvement dans la seringue, les solutions reconstituées doivent être utilisées immédiatement.
Respecter strictement les conditions de conservation du produit fini et des solutions reconstituées.
Tenir hors de la portée et de la vue des enfants.
Conditionnement primaire
Flacons :
Verre incolore,
de type I selon la Ph. Eur., pour le concentré de fibrinogène de 0,5 ml et de 1 ml, la solution d’aprotinine, la thrombine et la solution de chlorure de calcium
de type II selon la Ph. Eur., pour le concentré de fibrinogène de 3 ml
munis de bouchons en caoutchouc et d’une capsule aluminium.
Présentations
Coffret Beriplast 0,5 ml
Le Combi-Set I, destiné à la préparation de la solution de fibrinogène, est constitué des flacons 1 et 2 reliés par un système de transfert :
le flacon 1 contient une poudre à base de fibrinogène et de facteur XIII de la coagulation,
le flacon 2 contient une solution d’aprotinine.
Le Combi-Set II, destiné à la préparation de la solution de thrombine, est constitué des flacons 3 et 4 reliés par un système de transfert :
le flacon 3 contient une poudre à base de thrombine,
le flacon 4 contient une solution de chlorure de calcium.
Le nécessaire d’application, contient :
2 seringues à tuberculine stériles à usage unique,
Un kit d’application Pantaject,
2 embouts pulvérisateurs stériles à usage unique spray-tip,
4 canules stériles à usage unique.
Coffret Beriplast 1 ml
Le Combi-Set I, destiné à la préparation de la solution de fibrinogène, est constitué des flacons 1 et 2 reliés par un système de transfert :
le flacon 1 contient une poudre à base de fibrinogène et de facteur XIII de la coagulation,
le flacon 2 contient une solution d’aprotinine.
Le Combi-Set II, destiné à la préparation de la solution de thrombine, est constitué des flacons 3 et 4 reliés par un système de transfert :
le flacon 3 contient une poudre à base de thrombine,
le flacon 4 contient une solution de chlorure de calcium.
Le nécessaire d’application, contient :
2 seringues à tuberculine stériles à usage unique,
Un kit d’application Pantaject,
2 embouts pulvérisateurs stériles à usage unique spray-tip,
4 canules stériles à usage unique.
Coffret Beriplast 3 ml
Le Combi-Set I, destiné à la préparation de la solution de fibrinogène, est constitué des flacons 1 et 2 reliés par un système de transfert :
le flacon 1 contient une poudre à base de fibrinogène et de facteur XIII de la coagulation,
le flacon 2 contient une solution d’aprotinine.
Le Combi-Set II, destiné à la préparation de la solution de thrombine, est constitué des flacons 3 et 4 reliés par un système de transfert :
le flacon 3 contient une poudre à base de thrombine,
le flacon 4 contient une solution de chlorure de calcium.
Le nécessaire d’application, contient :
2 seringues stériles à usage unique de 3 ml,
Un kit d’application Pantaject,
3 embouts pulvérisateurs stériles à usage unique spray-tip,
4 canules stériles à usage unique.
Toutes les présentations peuvent ne pas être commercialisées.
Beriplast ne doit pas être utilisé au-delà de la date de péremption indiquée sur l’emballage et les flacons.
Préparation et prélèvement des solutions :
(voir Figures 1 à 4 dans le couvercle du coffret) :
Amener Beriplast à température ambiante (sans dépasser +25 °C)
Sortir le socle en carton (contenant les Combi-Sets I et II) de la boîte et le poser verticalement.
Ne pas ouvrir l’emballage thermoformé stérile et laisser les Combi-Sets I et II sur leur socle en carton.
Reconstituer séparément chacun des deux sets.
Appuyer fortement sur la partie supérieure des Combi-Sets en position verticale, de manière à transférer les solvants de leur flacon (respectivement 2 et 4) vers les flacons de poudre (respectivement 1 et 3).
Le solvant est aspiré dans ces flacons sous vide par l’intermédiaire du système de transfert (voir Fig. 1).
Laisser ensuite reposer à température ambiante. La reconstitution est complète au bout de cinq à dix minutes au plus. Une solution limpide à légèrement opalescente est obtenue. Des bulles d’air peuvent donner à la solution visqueuse un aspect trouble, sans conséquence sur l’efficacité et l’application du produit.
Noter la date et l’heure de la reconstitution dans l’espace vide du socle en carton (du côté droit).
Une fois reconstitués, maintenir les Combi-Sets I et II en position verticale.
Avant utilisation, déchirer l’emballage thermoformé stérile pour l’ouvrir (voir Fig. 2) et sortir les Combi-Set I et II de leur emballage stérile. Retirer les flacons vides (respectivement 2 et 4) ainsi que les systèmes de transfert (voir Fig. 3).
Incliner le flacon 1 (solution de fibrinogène/graduation bleue) et en aspirer le contenu dans une seringue à graduation bleue. Aspirer la totalité du contenu du flacon 3 (solution de thrombine/graduation rouge) dans la seringue à graduation rouge (voir Fig. 4).
Toute solution non utilisée doit être éliminée conformément à la réglementation.
Application
Avant l’application de Beriplast, la surface de la plaie doit être aussi sèche que possible.
Application séparée des solutions de fibrinogène et de thrombine :
Appliquer la solution de fibrinogène sur la zone de tissu à traiter et recouvrir immédiatement avec la solution de thrombine.
Maintenir en place pendant plusieurs minutes les tissus à coller, jusqu’à ce que l’adhésion commence à se faire.
Application simultanée avec le système Pantaject :
Pour appliquer simultanément les solutions de fibrinogène et de thrombine, le nécessaire d’application peut être utilisé.
Utilisation du nécessaire d’application pour Beriplast (voir schémas sur le nécessaire d’application) :
Retirer les aiguilles des seringues contenant la solution de fibrinogène (graduation bleue) et la solution de thrombine (graduation rouge).
Introduire la pièce en Y (3) dans la partie conique du porte-seringues (4).
Enfoncer fermement dans la pièce en Y (3) les seringues contenant les solutions de fibrinogène (1/graduation bleue) et de thrombine (2/graduation rouge).
Enclencher les deux seringues dans le porte-seringue (4).
Fixer le poussoir (5) sur les pistons des seringues de manière à éviter le blocage de ceux-ci et à permettre une poussée en douceur.
Enfin, visser solidement l’embout pulvérisateur spray-tip (6) ou la canule d’application (7) (tous deux équipés d’un connecteur Luer-Lock).
Pour couvrir des plaies de grande surface, la colle de fibrine peut être pulvérisée à l’aide des embouts joints, ou utilisée en association avec une compresse imprégnée d’acide polyglycolique ou de collagène.
Avant l’utilisation sur la plaie, vérifier que le système n’est pas bloqué. Ne jamais pousser les pistons s’ils résistent ! Toute interruption de l’application, même de courte durée, entraîne le blocage de l’embout pulvérisateur ou de la canule, qui deviennent alors inutilisables et doivent être remplacés. C’est pourquoi les coffrets de Beriplast 0,5 ml et 1 ml contiennent deux embouts pulvérisateurs et celui de Beriplast 3 ml en contient trois ; les coffrets contiennent également quatre canules d’application émoussées.
Lorsqu’on exerce sur le poussoir une pression régulière – comme pour une injection – l’embout pulvérise la colle sous forme d’un aérosol fin et homogène. La distance optimale est de 10 cm. Un mince film de colle se forme sur le tissu à recouvrir.
ZLB BEHRING GMBH
EMIL VON EHRING STRASSE 76
PO BOX 1230
35041 MARBURG
ALLEMAGNE
· 561 108-5 : coffret Beriplast 0,5 ml
· 561 109-1 : coffret Beriplast 1 ml
· 561 111-6 : coffret Beriplast 3 ml
Non documenté
[à compléter par le titulaire]
11. DOSIMETRIE
Sans objet.
12. INSTRUCTIONS POUR LA PREPARATION DES RADIOPHARMACEUTIQUES
Sans objet.
Liste I.
Réservé à l’usage hospitalier.

 

0000-00-00 - source: AFSSAPS

 

RSS Actualités médicales   Newsletter

Publicité



Sondage