Publicité
Accueil > Dictionnaires > Guide des Médicaments > IMIPÉNEM CILASTATINE HOSPIRA 500 mg/500 mg, poudre pour solution pour perfusion - Effets indésirables
Médicaments
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

IMIPÉNEM CILASTATINE HOSPIRA 500 mg/500 mg, poudre pour solution pour perfusion - Effets indésirables


Publicité

· Réactions locales : érythème, douleur et induration, thrombophlébite.
· Manifestations cutanées : rash, prurit, urticaire, érythème polymorphe et syndrome de Stevens Johnson, rarement syndrome de Lyell, érythrodermie et dermatite exfoliatrice.
· Manifestations allergiques : fièvre, dont fièvre d’origine médicamenteuse, réaction anaphylactique, angiœdème, dyspnée.
· Manifestations digestives : nausées, vomissements, diarrhée. Des cas d'entérocolite pseudomembraneuse ont été observés après administration d'imipénem.
· Manifestations hématologiques : hyperéosinophilie, leucopénie, neutropénie y compris agranulocytose, thrombocytopénie, thrombocytose, diminution de l'hémoglobine, pancytopénie, aplasie médullaire pouvant être fatale et augmentation du temps de Quick.
· Manifestations hépatiques : élévation des transaminases, de la bilirubine, et/ou des phosphatases alcalines, et rarement hépatite.
· Manifestations rénales : oligurie/anurie, polyurie, rarement insuffisance rénale aiguë ; élévation de la créatinine plasmatique et de l'urée sanguine.
Coloration anormale des urines. Ce phénomène est anodin et ne doit pas être confondu avec une hématurie.
La responsabilité de ce médicament dans les modifications de la fonction rénale est difficile à apprécier en raison de l'existence fréquente de facteurs contribuant à l'élévation de l'urée sanguine ou à une altération de la fonction rénale chez les malades traités.
· Manifestations neurologiques/psychiatriques : comme avec d'autres bêta-lactamines, des effets indésirables centraux tels que convulsions, myoclonies, troubles psychiques dont hallucinations, états confusionnels réalisant un tableau d’encéphalopathie ont été signalés essentiellement dans le cadre d’un surdosage (voir rubrique 4.4) mais également de façon exceptionnelle à des doses thérapeutiques. D’autres manifestations neurologiques ont été exceptionnellement rapportées en particulier des paresthésies.
· Manifestations sensorielles : diminution de l'audition, modification du goût.
· Candidoses systémiques : des infections à Candida ont été rapportées comme avec la plupart des antibiotiques à large spectre.
· Des colorations des dents et/ou de la langue ont été rapportées.


0000-00-00 - source: AFSSAPS


Publicité