Publicité
Accueil > Dictionnaires > Guide des Médicaments > KETOPROFENE PHARMY II 100 mg/2 ml, solution injectable (I.M.) - Effets indésirables
Médicaments
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

KETOPROFENE PHARMY II 100 mg/2 ml, solution injectable (I.M.) - Effets indésirables


Publicité

Effets gastro-intestinaux
Ont été rapportés des troubles gastro-intestinaux à type de nausées, vomissements, diarrhée, constipation, gêne gastro-intestinale et douleurs gastriques, gastrites, stomatites, plus rarement colites.
A la dose de 200 mg par jour, le kétoprofène par voie orale provoque une augmentation des pertes de sang digestives occultes : celles-ci sont d'autant plus fréquentes que la posologie utilisée est élevée.
Les effets indésirables les plus graves sont l'ulcère gastro-duodénal, l'hémorragie digestive et les perforations intestinales.
Réactions d'hypersensibilité
· très rares cas d’œdème de Quincke et de choc anaphylactique ;
· dermatologiques : éruption, rash, prurit, urticaire, aggravation d’urticaire chronique,
· respiratoires : possibilité de survenue de crise d'asthme ou de bronchospasme, en particulier chez les sujets allergiques à l'aspirine et aux autres AINS.
Troubles neuro-psychiques
· peuvent être observés céphalées, vertige, somnolence, exceptionnellement, convulsions et troubles de l’humeur.
Réactions cutanées
· photosensibilité, alopécie et exceptionnellement, dermatoses bulleuses (Stevens-Johnson et syndrome de Lyell).
Troubles oculaires
· flou visuel.
Troubles auditifs
· acouphènes.
Troubles rénaux
· Rétention hydrosodée avec possibilité d’œdèmes, hyperkaliémie (voir rubriques 4.4 et 4.5).
· Insuffisance rénale aiguë (IRA) fonctionnelle chez les patients présentant des facteurs de risque (voir rubrique 4.4).
· Atteintes rénales organiques pouvant se traduire par une IRA : des cas isolés de néphrite interstitielle, de nécrose tubulaire aiguë, de syndrome néphrotique, de nécrose papillaire ont été rapportés.
Troubles hématologiques
· thrombocytopénie, anémie due à une hémorragie chronique, rares cas de leucopénie avec possibilité d’agranulocytose.
Troubles hépatiques
· augmentation du taux des transaminases, exceptionnels cas d’hépatite.
Troubles cardiaques
· hypertension, aggravation d’insuffisance cardiaque.
Effets indésirables liés à la voie d'administration
· quelques cas de douleurs et de sensations de brûlure au point d'injection ont été rapportés.


0000-00-00 - source: AFSSAPS


Publicité