Publicité
Accueil > Dictionnaires > Guide des Médicaments > METFORMINE MERCK 1000 mg, comprimé pelliculé sécable - Effets indésirables
Médicaments
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

METFORMINE MERCK 1000 mg, comprimé pelliculé sécable - Effets indésirables


Publicité

Les effets indésirables suivants peuvent apparaître sous traitement par de chlorhydrate de metformine. La fréquence est définie de la manière suivante : très fréquent : ≥ 1/10 ; fréquent : ≥ 1/100, < 1/10 ; peu fréquent : ≥ 1/1000, < 1/100, rare : ≥ 1/10000, < 1/1000 ; très rare : < 1/10000. Fréquence indéterminée (ne peut être estimée sur la base des données disponibles).
Les effets indésirables sont présentés par groupe de fréquence et par ordre décroissant de sévérité.
Affections du système nerveux
Fréquent : perturbation du goût.
Affections gastro-intestinales
Très fréquent : les symptômes gastro-intestinaux, notamment nausées, vomissements, diarrhée, douleurs abdominales et perte d’appétit. Ces effets indésirables surviennent le plus souvent lors de l’instauration du traitement, et régressent spontanément dans la plupart des cas. Pour les prévenir, il est recommandé d’administrer le chlorhydrate de metformine en deux ou trois prises dans la journée, au cours ou à la fin des repas. Une augmentation progressive de la posologie peut aussi permettre d’améliorer la tolérance gastro-intestinale.
Affections de la peau et du tissu sous-cutané
Très rare : réactions cutanées comme érythème, prurit, urticaire.
Dans les données publiées et post-marketing ainsi que dans les études cliniques menées dans une population pédiatrique d’effectif limité, âgée de 10 à 16 ans et traitée pendant un an, les effets indésirables rapportés étaient similaires à ceux rapportés chez les adultes en terme de nature et de sévérité.
Troubles du métabolisme et de la nutrition
Très rare : diminution de l’absorption de la vitamine B12 avec une réduction des taux sériques a été observée chez des patients traités à long terme par le chlorhydrate de metformine. Il est recommandé d’envisager une telle étiologie lorsqu’un patient présente une anémie mégaloblastique.
Très rare : acidose lactique (voir rubrique 4.4).
Affections hépato-biliaires :
Fréquence indéterminée : cas isolés d’anomalies des tests de la fonction hépatique ou hépatite disparaissant à l’arrêt du traitement par chlorhydrate de metformine.


0000-00-00 - source: AFSSAPS


Publicité