Publicité
Accueil > Dictionnaires > Guide des Médicaments > MONONINE 500UI/5 ml, poudre et solvant pour solution injectable ou pour perfusion - Effets indésirables
Médicaments
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

MONONINE 500UI/5 ml, poudre et solvant pour solution injectable ou pour perfusion - Effets indésirables


Publicité

Il a été parfois constaté chez les patients traités par des produits contenant du facteur IX, des réactions allergiques ou d’hypersensibilité (qui peuvent comprendre angiœdème, sensations de piqûre, de brûlure (irritation), ou phlébite au point d’injection/de perfusion, frissons, rougeurs, urticaire généralisée, céphalées, réactions urticairiennes, hypotension, léthargie, nausées, agitation, tachycardie, oppression thoracique, fourmillements, vomissements, respiration sifflante).
Dans certains cas, ces réactions ont évolué vers une anaphylaxie sévère alors qu’il existait une relation temporelle étroite entre la survenue de ces phénomènes et l’apparition d’inhibiteurs du facteur IX (voir également 4.4).
L’apparition d’un syndrome néphrotique après tentative d’induction d’une tolérance immune chez des hémophiles B porteurs d’inhibiteurs du facteur IX et ayant des antécédents de réactions allergiques sévères a été rapporté.
Plus rarement, des états fébriles ont été observés.
Les patients atteints d’hémophilie B peuvent développer des anticorps neutralisants (inhibiteurs) dirigés contre le facteur IX. La formation de tels inhibiteurs se manifeste par une réponse clinique insuffisante. Dans de tels cas, il est recommandé de faire appel à un centre spécialisé dans l’hémophilie. Lors d’une étude clinique, 2 patients non préalablement traités (PUPs) sur 51 (4 %) ont développé des inhibiteurs, et chez l’un de ces patients, cela a été associé, à deux reprises, à une réaction de type anaphylactique.
Il existe un risque d’épisodes thromboemboliques résultant de l’administration de produits de facteur IX, ce risque étant inversement proportionnel au degré de pureté des préparations. L’utilisation de produits contenant du facteur IX de faible pureté a été associée à des cas d’infarctus du myocarde, de coagulation intravasculaire disséminée, de thrombose veineuse et d’embolie pulmonaire. L’utilisation de facteur IX de plus haute pureté est rarement associée à de tels effets indésirables.
Pour les informations relatives à la sécurité virale, voir 4.4.


0000-00-00 - source: AFSSAPS


Publicité