Publicité
Accueil > Dictionnaires > Guide des Médicaments > chlorhydrate de METOCLOPRAMIDE RENAUDIN 20 mg/ml, solution injectable - Effets indésirables
Médicaments
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

chlorhydrate de METOCLOPRAMIDE RENAUDIN 20 mg/ml, solution injectable - Effets indésirables


Publicité

Somnolence, lassitude, vertiges, plus rarement céphalées, insomnie, diarrhée et gaz intestinaux, hypotension, sudation modérée.
Symptômes extrapyramidaux : Risque de survenue majoré chez l’enfant, l’adulte jeune et/ou lorsque la dose conseillée est dépassée : il s’agit de dystonies aiguës pouvant se manifester par des mouvements anormaux de la tête et du cou (spasmes faciaux, trismus, crises oculogyres, révulsion oculaire, protrusion de la langue, difficultés de déglutition, dysarthrie, torticolis), une hypertonie généralisée, voire un opisthotonos. Ces réactions surviennent, en général, en début de traitement, entre 1 à 3 heures après la dernière prise. Elles peuvent apparaître après une seule administration. En cas d’apparition de ces symptômes extra-pyramidaux, il convient d’arrêter le métoclopramide. Ces effets sont, en général, complètement réversibles après l'arrêt du traitement, mais peuvent nécessiter un traitement symptomatique (benzodiazépines chez l’enfant, benzodiazépines et/ou antiparkinsoniens anticholinergiques chez l’adulte).
Syndrome malin des neuroleptiques (cf. Mises en garde).
Plus rarement et exceptionnellement peuvent survenir :
· hypotension, en particulier avec les formes injectables ;
· tendance dépressive ;
· hyperprolactinémie parfois symptomatique (aménorrhée, galactorrhée, gynécomastie) lors de traitements prolongés ;
· dyskinésie tardives au cours de traitement prolongés, en particulier chez le sujet âgé ;
· réactions allergiques dont réactions d’hypersensibilité immédiate : urticaire, oedème de Quincke, choc anaphylactique ;
· cas isolés de méthémoglobinémie chez le nouveau-né pour des posologies supérieures à 0,5 mg/kg/24 heures ou à 0,1 mg/kg/prise (cf. Surdosage).


0000-00-00 - source: AFSSAPS


Publicité