Publicité
Accueil > Dictionnaires > Guide des Médicaments > clomipramine SANDOZ 75 mg, comprimé pelliculé sécable - Effets indésirables
Médicaments
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

clomipramine SANDOZ 75 mg, comprimé pelliculé sécable - Effets indésirables


Publicité

Ils découlent pour la plupart des propriétés pharmacologiques des antidépresseurs imipraminiques.
Liés aux effets périphériques de la molécule :
· ils sont habituellement bénins et cèdent le plus souvent à la poursuite du traitement ou à une réduction de la posologie.
· Effet anticholinergique (par ordre de fréquence décroissante) : sécheresse de la bouche, constipation, troubles de l'accommodation, tachycardie, sueurs, troubles de la miction et éventuellement rétention urinaire ;
· Effet adrénolytique : hypotension orthostatique, impuissance.
Liés aux effets centraux :
· fréquemment observée : somnolence ou sédation (effet antihistaminique), plus marquée en début de traitement ;
· beaucoup plus rares : tremblements, crises convulsives sur terrain prédisposé, états confusionnels transitoires, syndrome sérotoninergique (en association).
Le risque d'apparition de convulsions augmente avec la posologie et notamment au-dessus de 250 mg par jour.
Liés à la nature même de la maladie dépressive :
· levée de l'inhibition psychomotrice, avec risque suicidaire ;
· inversion de l'humeur avec apparition d'épisodes maniaques ;
· réactivation d'un délire chez les sujets psychotiques ;
· manifestations paroxystiques d'angoisse.

· Les antidépresseurs imipraminiques peuvent également entraîner :
· prise de poids,
· troubles de la conduction ou du rythme (avec des doses élevées),
· troubles endocriniens : hypertrophie mammaire, galactorrhée,
· bouffées de chaleur
· réactions cutanées allergiques,
· dysarthrie,
· hépatites cytolytiques ou cholestatiques exceptionnelles,
· troubles hématologiques : hyperéosinophilie, leucopénie, agranulocytose, thrombopénie,
· syncope.

Certains de ces effets indésirables peuvent être prévenus ou combattus par des thérapeutiques adjuvantes ou correctrices, voire une réduction de la posologie.
En raison de la présence d’huile de ricin, risque de troubles digestifs (nausées, vomissements, douleurs abdominales).


0000-00-00 - source: AFSSAPS


Publicité