Publicité
Médicaments
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

VENLAFAXINE DAKOTA LP 37,5 mg, gélule à libération prolongée - Surdosage


Publicité

Episodes dépressifs majeurs
Des cas de surdosage en venlafaxine ont été rapportés principalement lors d’intoxication polymédicamenteuse et/ou avec de l’alcool. Ils peuvent se traduire par : modifications de l’ECG (allongement de l’intervalle QT, bloc de branche, allongement du QRS), tachycardie sinusale et ventriculaire, bradycardie, hypotension, vertiges, troubles de la conscience (allant de la somnolence au coma), convulsions.
Il n'existe pas d'antidote spécifique de la venlafaxine.
En cas de surdosage, le traitement est symptomatique et peut comporter notamment le lavage gastrique (s’il peut être effectué rapidement après l’ingestion ou chez des patients symptomatiques) éventuellement complété par l'administration de charbon activé afin de limiter l’absorption du produit.
Les vomissements provoqués ne sont pas recommandés en cas de risque de fausse route.
Une surveillance cardiovasculaire, respiratoire, neurologique et des signes vitaux s'imposent.
La diurèse forcée, l’hémodialyse, l’hémoperfusion ou l’exsanguino-transfusion n’ont pas fait la preuve de leur efficacité.
La venlafaxine et son métabolite, la O-déméthylvenlafaxine, ne sont pas dialysables.


0000-00-00 - source: AFSSAPS


Publicité