Publicité
Médicaments
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues mdicales de rfrence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

FENTANYL RATIOPHARM 100 microgrammes/heure, dispositif transdermique - Surdosage


Publicit

Symptmes
Les symptmes dun surdosage en fentanyl consistent en une accentuation de ses effets pharmacologiques, par exemple lthargie, coma, dpression respiratoire avec respiration de Cheyne-Stokes et/ou cyanose. On peut aussi noter une hypothermie, une diminution du tonus musculaire, une bradycardie et une hypotension. La toxicit se traduit par les signes suivants : sdation profonde, ataxie, myosis, convulsions et dpression respiratoire, laquelle est le principal symptme.
Traitement
Pour le traitement de la dpression respiratoire, il faut prendre des mesures immdiates, notamment retirer le patch et stimuler le patient physiquement ou verbalement. Ces actions peuvent tre suivies par ladministration dun antagoniste spcifique des opiodes tel que la naloxone.
Chez ladulte, il est recommand dutiliser une dose initiale de 0,4-2 mg de chlorhydrate de naloxone par voie intraveineuse. Au besoin, la mme dose peut tre administre toutes les 2 ou 3 minutes ou tre administre en perfusion continue raison de 2 mg dans 500 ml de solution injectable de chlorure de sodium 9 mg/ml (0,9 %) ou de solution 50 mg de glucose par ml (5 %). Le dbit de la perfusion doit tre ajust en fonction des injections prcdentes en bolus et de la rponse individuelle du patient. Si ladministration intraveineuse est impossible, le chlorhydrate de naloxone peut aussi tre administr par voie intramusculaire ou sous-cutane.
Leffet apparat plus lentement aprs administration intramusculaire ou sous-cutane quaprs administration intraveineuse. Leffet dure plus longtemps aprs administration intramusculaire quintraveineuse. La dpression respiratoire provoque par un surdosage peut persister plus longtemps que leffet de lantagoniste des opiodes. La neutralisation de leffet antalgique peut susciter des douleurs aigus et une libration de catcholamines. Si ltat clinique du patient lexige, il faut le transfrer en unit de soins intensifs. En cas dhypotension svre ou persistante, il faut envisager la possibilit dune hypovolmie et traiter le patient par un apport liquidien parentral appropri.


0000-00-00 - source: AFSSAPS


Publicit