Publicité
Accueil > Dictionnaires > Guide des Médicaments > VENLAFAXINE DAKOTA LP 37,5 mg, gélule à libération prolongée - Propriétés pharmacodynamiques
Médicaments
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

VENLAFAXINE DAKOTA LP 37,5 mg, gélule à libération prolongée - Propriétés pharmacodynamiques


Publicité

Classe pharmacothérapeutique : autres antidépresseurs, code ATC : N06 AX 16
Episodes dépressifs majeurs
Le mécanisme de l'effet antidépresseur de la venlafaxine chez l'homme est lié à une potentialisation de l'activité monoaminergique au niveau du système nerveux central.
La venlafaxine et son métabolite principal sont des inhibiteurs puissants de la recapture de la sérotonine et de la noradrénaline, et faibles de la recapture de la dopamine.
Par ailleurs, chez l'animal, la venlafaxine, en administration aiguë et chronique, diminue la sensibilité des récepteurs bêta-adrénergiques centraux.
La venlafaxine n'a pratiquement pas d'affinité pour les récepteurs cholinergiques (muscariniques), histaminergiques et adrénergiques.
La venlafaxine a prouvé son efficacité dans le traitement de formes sévères d’épisodes dépressifs majeurs au cours d’études cliniques comparatives, randomisées et conduites en double aveugle.
Informations complémentaires sur les essais cliniques
L’efficacité de la venlafaxine sur la prévention des récidives dépressives sur une durée de 12 mois a été évaluée dans un essai clinique en double insu versus placebo. Cette étude portait sur des patients unipolaires ayant répondu à un traitement par la venlafaxine lors du dernier épisode dépressif. Une différence statistiquement significative en faveur de la venlafaxine a été observée.
Trouble anxiété sociale (phobie sociale)
L'efficacité de VENLAFAXINE DAKOTA LP dans le traitement de la phobie sociale a été établie à partir de 5 études contrôlées versus placebo réalisées chez des patients ambulatoires présentant les critères DSM-IV du trouble Anxiété sociale (Phobie sociale) :
· 4 études d'efficacité à court terme (12 semaines) :
Chacune des 4 études a démontré la supériorité de la venlafaxine LP sur le placebo d'après l'amélioration du score sur l'échelle d'anxiété sociale de Leibowitz par rapport à l'inclusion.
· 1 étude d'efficacité à moyen terme (6 mois) :
Dans cette étude, une différence significative a été observée versus placebo sur l'amélioration du score total sur l'échelle d'anxiété sociale de Leibowitz à 6 mois pour la venlafaxine LP, démontrant un maintien d'efficacité lors d'un traitement à moyen terme.


0000-00-00 - source: AFSSAPS


Publicité