Publicité
Accueil > Dictionnaires > Guide des Médicaments > CIBLOR 500 mg/62,5 mg ADULTES, comprimé pelliculé (rapport amoxicilline/acide clavulanique : 8/1) - Propriétés pharmacodynamiques
Médicaments
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

CIBLOR 500 mg/62,5 mg ADULTES, comprimé pelliculé (rapport amoxicilline/acide clavulanique : 8/1) - Propriétés pharmacodynamiques


Publicité

Classe pharmacothérapeutique : ANTIBACTERIENS A USAGE SYSTEMIQUE,
Code ATC : J01CR02.
Ce médicament est une formulation associant l'amoxicilline et l'acide clavulanique, puissant inhibiteur de bêta-lactamases. L'acide clavulanique inhibe rapidement et irréversiblement la plupart des bêta-lactamases produites par des bactéries à Gram positif et à Gram négatif.
De ce fait, ce médicament se montre actif sur un nombre important de bactéries y compris les bactéries résistantes par sécrétion de bêta-lactamases de type essentiellement pénicillinases, que cette résistance soit acquise (staphylocoque doré, gonocoque, Haemophilus influenzae, colibacille, Proteus mirabilis) ou naturelle (klebsielles, Proteus vulgaris, Bacteroïdes fragilis).
SPECTRE D’ACTIVITE ANTIBACTERIENNE
Les concentrations critiques séparent les souches sensibles des souches de sensibilité intermédiaire et ces dernières, des résistantes :
S £ 4 mg/l et R > 16 mg/l
CMI pneumocoque : S £ 0,5 mg/l et R > 2 mg/l
La prévalence de la résistance acquise peut varier en fonction de la géographie et du temps pour certaines espèces. Il est donc utile de disposer d’informations sur la prévalence de la résistance locale, surtout pour le traitement d’infections sévères. Ces données ne peuvent apporter qu’une orientation sur les probabilités de la sensibilité d’une souche bactérienne à cet antibiotique.
Lorsque la variabilité de la prévalence de la résistance en France est connue pour une espèce bactérienne, elle est indiquée dans le tableau ci- dessous :



style='width:446.55pt;margin-left:5.75pt;border-collapse:collapse'>





































































































































































































































































































Catégories

Fréquence de résistance acquise en France (> 10%) (valeurs extrêmes)

ESPÈCES SENSIBLES



Aérobies à Gram positif



Corynebacterium diphtheriae



Enterococcus faecalis



Erysipelothrix rhusiopathiae



Listeria monocytogenes



Nocardia asteroïdes



Staphylococcus méti-S



Streptococcus



Streptococcus bovis



Streptococcus pneumoniae

15 - 35%

Aérobies à Gram négatif



Actinobacillus actinomycetemcomitans



Bordetella pertussis



Branhamella catarrhalis



Burkholderia pseudo-mallei



Campylobacter



Capnocytophaga



Citrobacter koseri



Eikenella



Escherichia coli

10 - 30%

Haemophilus influenzae



Haemophilus para-influenzae



Klebsiella

0 - 20%

Neisseria gonorrhoeae



Neisseria meningitidis



Pasteurella multocida



Proteus mirabilis

10 - 20%

Proteus vulgaris



Salmonella

0 - 40%

Shigella

0 - 30%

Vibrio cholerae



Anaérobies



Actinomyces



Bacteroides



Clostridium



Eubacterium



Fusobacterium



Peptostreptococcus



Porphyromonas



Prevotella



Propionibacterium acnes



Veillonella



Autres



Bartonella



Borrelia



Leptospira



Treponema



ESPÈCES MODÉRÉMENT SENSIBLES



(in vitro de sensibilité intermédiaire)



Aérobies à Gram positif



Enterococcus faecium

40 - 80%

ESPÈCES RÉSISTANTES



Aérobies à Gram positif



Staphylococcus méti-R *



Aérobies à Gram négatif



Acinetobacter



Citrobacter freundii



Enterobacter



Legionella



Morganella morganii



Proteus rettgeri



Providencia



Pseudomonas



Serratia



Yersinia enterocolitica



Autres



Chlamydia



Coxiella



Mycobacterium



Mycoplasma



Rickettsia



*La fréquence de résistance à la méticilline est environ de 30 à 50% de l’ensemble des staphylocoques et se rencontre surtout en milieu hospitalier.


0000-00-00 - source: AFSSAPS


Publicité