Publicité
Accueil > Dictionnaires > Guide des Médicaments > COTEVETEN 600 mg/12,5 mg, comprimé pelliculé - Propriétés pharmacodynamiques
Médicaments
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

COTEVETEN 600 mg/12,5 mg, comprimé pelliculé - Propriétés pharmacodynamiques


Publicité

EPROSARTAN ET DIURETIQUE, code ATC : C09DA02 (système cardiovasculaire).
Eprosartan
L’éprosartan est un inhibiteur des récepteurs de l’angiotensine II, non tétrazole non biphényle d’origine synthétique, actif par voie orale qui se lie sélectivement aux récepteurs AT1.
L’angiotensine II joue un rôle majeur dans la physiopathologie de l’hypertension. C’est la principale hormone active du système rénine-angiotensine-aldostérone et un puissant vasocontricteur.
L’éprosartan antagonise l’effet de l’angiotensine II sur la pression artérielle, le débit sanguin rénal, et la sécrétion d’aldostérone chez l’homme. Le contrôle de la pression artérielle est maintenu sur une période de 24 heures sans hypotension orthostatique ni tachycardie-réflexe à la première prise. L’arrêt du traitement par éprosartan n’entraîne pas d’effet rebond de la pression artérielle.
L’éprosartan ne compromet pas les mécanismes d’autorégulation de la fonction rénale. Chez le volontaire sain de sexe masculin, il a été montré que l’éprosartan augmentait le débit sanguin rénal moyen.
L’éprosartan n’entraîne aucune potentialisation des effets de la bradykinine (médiés par les inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine), par exemple la toux.
Hydrochlorothiazide
L’hydrochlorothiazide est un diurétique thiazidique connu. Les diurétiques thiazidiques agissent sur le mécanisme de réabsorption tubulaire rénale des électrolytes, augmentant l’excrétion de l’eau, du sodium et des chlorures. L’action diurétique de l’hydrochlorothiazide réduit le volume plasmatique, augmente l’activité rénine plasmatique et la sécrétion d’aldostérone ce qui entraîne une augmentation de l’élimination urinaire de potassium et de bicarbonates, et une diminution de la kaliémie. L’action anti-hypertensive de l’hydrochlorothiazide semble être due à un mécanisme combiné d’action diurétique et d’activité vasculaire directe (réduction des résistances vasculaires).
COTEVETEN comprimé pelliculé
Dans une étude contrôlée versus placebo de 8 semaines conduite chez 473 patients présentant une hypertension artérielle essentielle, il a été démontré que l’association de 600 mg d’éprosartan et de 12,5 mg d’hydrochlorothiazide est bien tolérée et efficace. COTEVETEN 600 mg/12,5 mg a réduit la pression artérielle systolique et diastolique de manière cliniquement significative et a été statistiquement significativement supérieur au deux composants pris individuellement et au placebo, malgré une réponse élevée au placebo (comparaison de l’éprosartan seul et du placebo : p = 0,08). La tolérance était identique dans les groupes éprosartan/hydrochlorothiazide 600 mg/12,5 mg, éprosartan et placebo.
Dans une autre étude clinique, des patients présentant une pression artérielle diastolique comprise entre 98 et 114 mmHg et qui étaient insuffisamment contrôlés par 600 mg d’éprosartan pris seul pendant 3 semaines, ont reçu soit l’association éprosartan/hydrochlorothiazide 600 mg/12,5 mg, soit 600 mg d’éprosartan seul pendant 8 semaines. L’association a entraîné une diminution additionnelle statistiquement significative et cliniquement pertinente de la pression artérielle systolique et diastolique chez les patients ne répondant pas suffisamment à l’éprosartan en monothérapie. La tolérance a été aussi satisfaisante pour l’association que pour la monothérapie.
Les données chez les patients de plus de 80 ans sont limitées.
L’effet de l’association éprosartan et hydrochlorothiazide sur la morbi-mortalité n’a pas été étudié. Les études épidémiologiques ont montré qu’un traitement à long terme avec l’hydrochlorothiazide réduisait le risque de morbi-mortalité cardiovasculaire.


0000-00-00 - source: AFSSAPS


Publicité