Publicité
Accueil > Dictionnaires > Guide des Médicaments > ALMOGRAN 12,5 mg, comprimé pelliculé - Propriétés pharmacodynamiques
Médicaments
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

ALMOGRAN 12,5 mg, comprimé pelliculé - Propriétés pharmacodynamiques


Publicité

Antimigraineux / Agonistes sélectifs des récepteurs 5HT1, code ATC : N02C C05
Mécanisme d’action
L’almotriptan est un agoniste sélectif des récepteurs 5HT1B et 5HT1D. Ces récepteurs sont impliqués dans la vasoconstriction de certains vaisseaux sanguins intracrâniens comme cela a été démontré dans des études conduites sur des préparations isolées de tissus humains.
L’almotriptan interagit également avec le système vasculaire trigéminal inhibant la sortie des protéines plasmatiques des vaisseaux de la dure-mère liée à une stimulation du ganglion trigéminal qui entraîne une inflammation des neurones, laquelle semble être impliquée dans la physiopathologie de la migraine.
L’almotriptan n’a pas d’activité significative sur les autres sous-types de récepteurs 5HT ni sur les sites de liaison à l’adrénaline, l’adénosine, l’angiotensine, la dopamine, l’endothéline ou la tachykinine.
Effets pharmacodynamiques
L’efficacité de l’almotripan dans le traitement de la crise de migraine a été établie dans 4 essais cliniques multicentriques contrôlés versus placebo incluant plus de 700 patients auxquels ont été administrés 12,5 mg d’almotriptan. La diminution de la douleur a débuté 30 minutes après l’administration et le pourcentage de réponse (passage d’une céphalée d’intensité sévère à modérée à une céphalée d’intensité légère ou absente) après 2 heures était de 57-70 % avec l’almotriptan et de 32-42 % avec le placebo. De plus, l’almotriptan a diminué les nausées, la photophobie et la phonophobie associées à la crise de migraine.


0000-00-00 - source: AFSSAPS


Publicité