Publicité
Accueil > Dictionnaires > Guide des Mdicaments > AMIODARONE TEVA 50 mg/ml, solution injectable (I.V.) - Propriétés pharmacodynamiques
Médicaments
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues mdicales de rfrence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

AMIODARONE TEVA 50 mg/ml, solution injectable (I.V.) - Propriétés pharmacodynamiques


Publicit

Classe pharmacothrapeutique: ANTIARYTHMIQUE CLASSE III, Code ATC: C01BD01.
Proprits antiarythmiques:
Allongement de la phase 3 du potentiel d'action des cellules cardiaques sans modification de sa hauteur ni de sa vitesse d'ascension (classe III de Vaughan Williams). L'allongement isol de la phase 3 du potentiel d'action rsulte d'un ralentissement du courant potassique sans modification des courants sodique et calcique.
Effet bradycardisant par diminution de l'automatisme sinusal. Cet effet n'est pas antagonis par l'atropine.
Effet antiadrnergique non comptitif alpha et bta.
Ralentissement de la conduction sino-auriculaire, auriculaire et nodale d'autant plus marqu que le rythme est plus rapide.
Pas de modification de la conduction au niveau ventriculaire.
Augmentation des priodes rfractaires et diminution de l'excitabilit myocardique l'tage auriculaire, nodal et ventriculaire.
Ralentissement de la conduction et allongement des priodes rfractaires dans les voies accessoires auriculo-ventriculaires.
Absence d'effet inotrope ngatif.
Ranimation cardiorespiratoire en cas d'arrt cardiaque li une fibrillation ventriculaire rsistante aux chocs lectriques externes
L'efficacit et la tolrance de l'amiodarone IV chez les patients ayant prsent, en dehors de l'hpital, un arrt cardiaque li une fibrillation ventriculaire rsistante aux chocs lectriques externes ont t values dans deux tudes en double aveugle: l'tude ARREST, comparant l'amiodarone au placebo, et l'tude ALIVE, comparant l'amiodarone la lidocane.
Le critre principal d'valuation de ces deux tudes tait le taux de patients encore vivants au moment de leur admission en service hospitalier.
Dans l'tude ARREST, 504 patients ayant prsent, en dehors de l'hpital, un arrt cardiaque secondaire une fibrillation ventriculaire ou une tachycardie ventriculaire avec absence de pouls rsistant au moins 3 tentatives de dfibrillation et l'adrnaline, ont t randomiss dans 2 groupes et ont reu soit 300 mg d'amiodarone dilus dans 20 ml de srum glucos 5 % et injects rapidement par voie veineuse priphrique (246 patients) soit un placebo (258 patients). Chez les 197 patients (39 %) vivants lors de l'admission l'hpital, l'amiodarone a augment de faon significative la probabilit d'tre ranim et admis en service hospitalier: 44 % dans le groupe amiodarone et 34 % dans le groupe placebo (p = 0,03).
Aprs ajustement des autres facteurs prdictifs d'volution, l'odds ratio ajust pour la survie aprs l'admission tait de 1,6 dans le groupe amiodarone compar au groupe placebo (IC 95 %: 1,1 2,4; p = 0,02). Un plus grand nombre de patients a prsent une hypotension (59 % versus 48 %, p = 0,04) ou une bradycardie (41 % versus 25 %, p = 0,004) dans le groupe amiodarone que dans le groupe placebo.
Dans l'tude ALIVE, 347 patients ayant prsent une fibrillation ventriculaire rsistant 3 tentatives de dfibrillation, l'adrnaline, puis une nouvelle tentative de dfibrillation, ou qui ont rechut aprs une dfibrillation initialement efficace, ont t randomiss dans le groupe recevant de l'amiodarone (5 mg/kg de poids corporel estim dilus dans 30 ml de srum glucos 5 %) et un placebo de lidocane, ou dans le groupe recevant de la lidocane (1,5 mg/kg la concentration de 10 mg par ml) et un placebo d'amiodarone contenant le mme solvant (polysorbate 80). Parmi les 347 patients inclus, l'amiodarone a augment significativement la probabilit d'tre ranim et admis l'hpital: 22,8 % dans le groupe amiodarone (41 patients sur 180) et 12 % dans le groupe lidocane (20 patients sur 167), p = 0,009.
Aprs ajustement des autres facteurs susceptibles d'influer sur la probabilit de survivre, l'odds ratio ajust pour la survie l'admission l'hpital tait de 2,49 chez les patients recevant de l'amiodarone (IC 95 %: 1,28 4,85, p = 0,007) compar aux patients recevant la lidocane. Il n'y a pas eu de diffrence entre les 2 groupes de traitement en ce qui concerne le nombre de patients ayant ncessit la prise en charge d'une bradycardie par l'atropine ou de la pression artrielle par la dopamine, ni en ce qui concerne le nombre de patients ayant reu de la lidocane (en plus des traitements faisant l'objet de l'tude). Le nombre de patients ayant prsent une asystolie la suite de la dfibrillation et de l'administration du traitement tudi tait significativement plus lev dans le groupe recevant la lidocane (28,9 %) que dans le groupe recevant l'amiodarone (18,4 %), p = 0,04.


0000-00-00 - source: AFSSAPS


Publicit