Publicité
Accueil > Dictionnaires > Guide des Médicaments > HANTRUX 70 mg, comprimé pelliculé - Propriétés pharmacocinétiques
Médicaments
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

HANTRUX 70 mg, comprimé pelliculé - Propriétés pharmacocinétiques


Publicité

Absorption
La biodisponibilité moyenne de l'alendronate par voie orale chez la femme a été de 0,64 % pour des doses allant de 5 à 70 mg en cas d'administration après le jeûne nocturne et deux heures avant un petit déjeuner standardisé. La biodisponibilité a été réduite de manière similaire à des taux estimés de 0,46 % et 0,39 %) quand l'alendronate a été administré une heure ou une demi-heure avant un petit déjeuner standardisé.
L'administration concomitante d'alendronate et de café ou de jus d'orange a réduit la biodisponibilité d'environ 60 %.
Chez les sujets sains, la prednisone administrée par voie orale (20 mg trois fois par jour pendant cinq jours) n'a produit aucun changement cliniquement significatif dans la biodisponibilité orale de l'alendronate (une augmentation moyenne allant de 20 % à 44 %).
Distribution
L'alendronate diffuse de manière transitoire dans les tissus mous après administration, mais il est ensuite rapidement redistribué vers les os ou excrété dans les urines. La fixation aux protéines dans le plasma humain est d'environ 78 %.
Métabolisme
Il n'existe aucune indication que l'alendronate est métabolisé chez l'animal ou chez l'homme.
Elimination
Après administration d'une dose intraveineuse unique de [14C] alendronate, environ 50 % de la dose sont excrétés dans les urines dans les 72 heures. Aucune trace de substance active n'a été retrouvée dans les selles. Suite à une dose intraveineuse unique de 10 mg, la clairance rénale de l'alendronate a été de 71 ml/min et la clairance systémique n'a pas excédé 200 ml/min. Les concentrations plasmatiques ont chuté de plus de 95 % en six heures après administration intraveineuse. Il est estimé que la demi-vie terminale chez l'homme dépasse dix ans, reflétant ainsi la libération d'alendronate présent dans le squelette. L'alendronate n'est pas excrétée par l'intermédiaire des systèmes de transport d'acides ou de bases opérant dans le rein et, par conséquent, aucune interférence n'est attendue avec l'excrétion d'autres médicaments par ces systèmes chez l'homme.
Caractéristiques des patients :
Le médicament qui est absorbé mais non déposé dans les os est rapidement excrété dans les urines. Aucune indication de saturation de l’absorption osseuse n’est apparue après l’administration chronique de doses intraveineuses cumulatives allant jusqu’à 35 mg/kg chez l’animal. Bien qu’aucune information clinique ne soit disponible, il est probable que, comme chez l’animal, l’élimination de l’alendronate par l’intermédiaire du rein sera réduite chez les patients présentant une insuffisance rénale. Par conséquent, une accumulation un peu plus importante d’alendronate dans les os peut être attendue chez les patients présentant une insuffisance rénale, voir rubrique 4.2.


0000-00-00 - source: AFSSAPS


Publicité