Publicité
Accueil > Dictionnaires > Guide des Médicaments > TOPIRAMATE SANDOZ 50 mg, comprimé pelliculé - Propriétés pharmacocinétiques
Médicaments
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

TOPIRAMATE SANDOZ 50 mg, comprimé pelliculé - Propriétés pharmacocinétiques


Publicité

Le topiramate est rapidement et bien absorbé. Le suivi des taux plasmatiques de topiramate en routine n’est pas nécessaire. Par la mesure de la radioactivité dans l'urine, on a pu établir que le taux d'absorption moyen d'une dose de 100 mg de Topiramate marqué au 14C était d'au moins 81%. L'alimentation n'a pas d’influence significative sur la biodisponibilité du topiramate en dehors d’une diminution du Tmax (2,8 h au lieu de 3,7 h). Treize à 17% environ du topiramate sont liés aux protéines plasmatiques. Le volume de distribution apparent moyen pour des doses uniques allant jusqu'à 1200 mg a été 0,55 à 0,8 l/kg. Ce volume varie en fonction du sexe. Chez la femme, les valeurs sont égales à 50% environ de celles de l'homme.
Le topiramate n'est pas fortement métabolisé (20%) chez les volontaires sains. Il est métabolisé jusqu'à 50% chez les patients recevant un traitement antiépileptique inducteur enzymatique concomitant. Six métabolites ont été isolés, caractérisés et identifiés à partir du plasma, de l'urine et des fèces chez l'homme. Les deux métabolites les plus proches structurellement du topiramate n'ont que peu ou pas d'activité anticonvulsivante.
Chez l'homme, la principale voie d'élimination du topiramate inchangé et de ses métabolites est rénale. La clairance plasmatique est d'environ 20 à 30 ml/mn chez l'homme après administration orale.
Les taux plasmatiques de topiramate présentent une faible variabilité interindividuelle, la pharmacocinétique est linéaire : la clairance plasmatique reste constante et la surface sous la courbe des concentrations plasmatiques augmente proportionnellement à la dose chez les sujets sains après administration d'une dose orale unique comprise entre 100 et 400 mg. Chez les patients à fonction rénale normale, 4 à 8 jours peuvent être nécessaires pour atteindre l'état d'équilibre. Après administration répétée, deux fois par jour, de doses orales de 100 mg de topiramate à des sujets sains, la Cmax moyenne est de 6,76 mg/ml. Après administration de doses multiples de 50 mg et 100 mg de topiramate deux fois par jour, la demi-vie d'élimination plasmatique moyenne est d'environ 21 heures.
Chez les patients présentant une insuffisance rénale (clairance créatinine £ 60 ml/min) les clairances plasmatique et rénale du topiramate sont diminuées. La clairance plasmatique est diminuée chez les patients qui présentent une néphropathie au stade terminal. En conséquence, les concentrations plasmatiques de topiramate, pour une même dose peuvent être plus importantes chez les insuffisants rénaux que chez les patients ayant une fonction rénale normale (voir rubrique 4.2). Chez les patients atteints d'insuffisance rénale modérée ou sévère, les taux plasmatiques peuvent atteindre l'état d'équilibre en 10 à 15 jours, alors qu'il ne faut que 4 à 8 jours chez les patients ayant une fonction rénale normale.
Chez les sujets âgés, en l'absence de néphropathie sous-jacente, la clairance plasmatique du topiramate reste inchangée.
Chez les patients présentant une insuffisance hépatique modérée à sévère, la clairance plasmatique du topiramate est diminuée. L’augmentation de 30% des taux plasmatiques, ne nécessite pas, en principe, d’ajustement des doses.
Chez l’enfant à partir de 4 ans, la pharmacocinétique du topiramate en traitement additionnel est linéaire de 1 à 9 mg/kg/24h c’est-à-dire que les concentrations plasmatiques à l’état d’équilibre augmentent proportionnellement à la dose.
La clairance est en moyenne 50% plus élevée que chez l’adulte. En conséquence, les concentrations plasmatiques de topiramate, pour une même dose en mg/kg, peuvent être plus basses chez l’enfant que chez l’adulte (voir rubrique 4.2).
Les traitements anti-épileptiques inducteurs enzymatiques accentuent la diminution des concentrations plasmatiques à l’état d’équilibre du topiramate (voir rubrique 4.5).


0000-00-00 - source: AFSSAPS


Publicité