Publicité
Accueil > Dictionnaires > Guide des Médicaments > RISPERIDONE MERCK GENERIQUES 1 mg, comprimé pelliculé sécable - Propriétés pharmacocinétiques
Médicaments
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

RISPERIDONE MERCK GENERIQUES 1 mg, comprimé pelliculé sécable - Propriétés pharmacocinétiques


Publicité

La rispéridone est complètement absorbée après administration orale. Le pic de concentration plasmatique est atteint en 1 à 2 heures. Son absorption n'est pas influencée par la prise de nourriture. Le produit peut être indifféremment administré en dehors ou au cours des repas.
La rispéridone est métabolisée par le cytocrome P 450 2D6 en 9-OH rispéridone, dont l’activité pharmacologique est similaire à celle de la rispéridone.
L'ensemble rispéridone et 9-hydroxy-rispéridone constitue la fraction active. La rispéridone est également métabolisée par N-déalkylation.
Après administration orale chez des patients psychotiques, la rispéridone est éliminée avec une demi-vie d'élimination d'environ 3 heures. La demi-vie d'élimination de la 9-hydroxy-rispéridone et de la fraction active est de 24 heures.
L'état d'équilibre de la rispéridone est atteint en 1 jour chez la plupart des patients. L'état d'équilibre de la 9-hydroxy-rispéridone est atteint après 4 à 5 jours de traitement. Dans la zone thérapeutique, les concentrations de la rispéridone augmentent proportionnellement avec la dose car la cinétique est linéaire.
La rispéridone se distribue rapidement dans tout l'organisme et son volume de distribution est de 1 à 2 l/kg. Dans le plasma, la rispéridone est liée à l'albumine et à l’a1-glycoprotéine. La liaison aux protéines plasmatiques est de 88 % pour la rispéridone et de 77 % pour la 9-hydroxy-rispéridone.
Une semaine après administration, la rispéridone est excrétée à 70 % dans les urines et à 14 % dans les fèces. Dans l'urine, la rispéridone plus la 9-hydroxy-rispéridone représentent 35 à 45 % de la dose administrée. La fraction restante est éliminée sous forme de métabolites inactifs.
Patient insuffisant rénal : Une étude en dose unique réalisée chez des patients insuffisants rénaux modérés et sévères a montré une réduction d’environ 60 % de la clairance et un doublement de l’exposition systémique.
Patient insuffisant hépatique : Les données disponibles chez les patients insuffisants hépatiques sont limitées. Toutefois, une étude en prise unique réalisée chez 7 patients n’a pas montré de modification significative de l’exposition systémique.
Patient âgé : Une étude en prise unique a montré une réduction d’environ 30 % de la clairance et une augmentation d’environ 50% de l’exposition systémique.


0000-00-00 - source: AFSSAPS


Publicité