Publicité
Accueil > Dictionnaires > Guide des Médicaments > amisulpride dakota pharm 100 mg, comprimé sécable - Propriétés pharmacocinétiques
Médicaments
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité

amisulpride dakota pharm 100 mg, comprimé sécable - Propriétés pharmacocinétiques


Publicité

Chez l’homme, l’amisulpride présente deux pics d’absorption : un premier atteint rapidement une heure après la prise et un second atteint trois ou quatre heures après l’administration.
Les taux plasmatiques correspondants sont respectivement de 39 ± 3 et 54 ± 4 ng/ml après l’administration d’une dose de 50 mg.
Le volume de distribution est de 5,8 l/kg. Le taux de fixation aux protéines est faible (16%) et ne laisse pas envisager d’interactions médicamenteuses, au niveau de la fixation aux protéines plasmatiques. La biodisponibilité absolue est de 48%.
L’amisulpride est faiblement métabolisé : deux métabolites inactifs ont été identifiés et représentent 4% de la quantité totale éliminée.
Après administration répétée, l’amisulpride ne s’accumule pas et les paramètres pharmacocinétiques ne sont pas modifiés.
Le demi-vie d’élimination est d’environ 12 heures après une administration orale.
L’amisulpride est éliminée sous forme inchangée dans les urines. 50% de la dose administrée par voie I.V. est éliminée dans les urines, principalement au cours des premières 24 heures (90% de l’excrétion urinaire).
La clairance rénale est de l’ordre de 330 ml/min.
Un repas riche en glucides abaisse significativement l’ASC, le Tmax et la Cmax de l’amisulpride, tandis qu’un repas riche en graisses ne modifie pas ces paramètres, l’influence de ces résultats lors du traitement par amisulpride n’est pas connue.
Insuffisance hépatique
L’amisulpride étant faiblement métabolisé, une réduction de la posologie n’est pas nécessaire chez les patients insuffisants hépatiques.
Insuffisance rénale
La demi-vie d’élimination n’est pas modifiée chez les patients insuffisants rénaux tandis que la clairance totale est réduite d’un facteur 2,5 à 3.
L’AUC de l’amisulpride est multipliée par 2 chez les patients atteints d’insuffisance rénale légère et de presque 10 fois en cas d’insuffisance rénale modérée.
L’expérience est toutefois limitée et il n’existe pas de données disponibles pour des doses supérieures à 50 mg.
L’amisulpride est faiblement dialysable.
Sujet âgé
Les données de pharmacocinétiques disponibles chez le sujet âgé de plus de 65 ans montrent une augmentation de 10 à 30% de Cmax, T 1/2 et AUC après une prise unique de 50 mg.
Aucune donnée n’est disponible après des prises répétées.


0000-00-00 - source: AFSSAPS


Publicité