Publicité
Accueil > Dictionnaires > Guide des Médicaments > CYPROTERONE/ETHINYLESTRADIOL WINTHROP 2 mg/0,035 mg, comprimé enrobé - Données précliniques
Médicaments
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

CYPROTERONE/ETHINYLESTRADIOL WINTHROP 2 mg/0,035 mg, comprimé enrobé - Données précliniques


Publicité

Les études toxicologiques ont été menées sur chaque composant et leur association. Les études de toxicité aiguë n’indiquent pas de risque particulier, en cas d’ingestion accidentelle d’une forte dose d’estro-progestatif.
Les études en administration réitérée n’indiquent pas de risque particulier pour l’homme.
Cependant, il est connu que les stéroïdes sexuels peuvent promouvoir la croissance de certains tissus et tumeurs hormono-dépendants.
Les tests classiques de mutagénèse in vivo et in vitro n’ont pas mis en évidence de potentiel mutagène ni génotoxique. Cependant, des études plus récentes ont montré que l’acétate de cyprotérone, comme d’autres dérivés stéroïdiens et d’autres principes actifs de nature chimique différente, pouvait induire la formation d’adduits d’ADN (accompagnée d’une augmentation de la réparation de l’ADN), sur des cellules hépatiques de rat et de singe ainsi que sur des hépatocytes humains.
Cette formation d’adduits d’ADN a été constatée à des doses d’exposition, qui pourraient être retrouvées avec les schémas thérapeutiques recommandés pour l’acétate de cyprotérone.
Administré in vivo chez le rat femelle, l’acétate de cyprotérone provoque, comme d’autres progestatifs, une augmentation de la fréquence de survenue de lésions hépatiques en foyers, peut-être pré-néoplasiques, avec altération des enzymes cellulaires.
La signification clinique de ces résultats expérimentaux reste inconnue. Les données cliniques accumulées jusqu’à ce jour ne laissent pas supposer une augmentation de l’incidence des tumeurs hépatiques chez l’homme.


0000-00-00 - source: AFSSAPS


Publicité