Publicité
Accueil > Dictionnaires > Guide des Médicaments > HEPARINE SODIQUE PANPHARMA 25 000 UI/5 ml, solution injectable en flacon (I.V.) - Posologie
Médicaments
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

HEPARINE SODIQUE PANPHARMA 25 000 UI/5 ml, solution injectable en flacon (I.V.) - Posologie


Publicité

VOIE INTRAVEINEUSE.
Ne pas injecter par voie intramusculaire.

La concentration de cette héparine est de 5 000 UI/ml. Toutes les héparines n'étant pas à la même concentration, les prescriptions doivent être rédigées en U.I.
a) En traitement curatif, en prévention des accidents thromboemboliques artériels en cas de cardiopathie emboligène

Le schéma posologique est le suivant:
· schéma posologique recommandé hors coagulopathie:

L'héparine doit être administrée en injection continue avec une seringue électrique. On peut administrer auparavant un bolus de 50 UI/kg par voie intraveineuse directe pour atteindre dès le début du traitement une héparinémie efficace.

La dose journalière doit être répartie dans au moins deux seringues par jour.

La dose initiale est de 20 UI/kg/heure.

La dose d'héparine sera ensuite adaptée en fonction des résultats du contrôle biologique.
· coagulopathies: la dose administrée est généralement inférieure en raison du risque hémorragique.
Surveillance biologique:
Elle doit être au minimum quotidienne.

Le premier prélèvement doit avoir lieu 6 heures après le début du traitement. Un prélèvement doit être effectué 4 à 6 heures après chaque modification de dose.
On peut utiliser en fonction des cas:

Le temps de céphaline activé (TCA) qui doit se situer entre 1 fois et demie et trois fois le témoin selon la sensibilité du réactif utilisé (à définir par le laboratoire),

L'activité anti-Xa (héparinémie), qui est un test spécifique. Elle doit se situer entre 0,2 et 0,6 UI/ml. Ce test sera préféré quand il existe des anomalies du TCA préexistantes, chez les malades de réanimation et en cas de syndrome inflammatoire marqué.
Relais de l'héparine par les anticoagulants oraux:
Chaque fois que cela est possible, les AVK seront introduites entre le premier et le troisième jour de traitement, de façon à ce que la durée totale de l'héparinothérapie n'excède pas 7 à 10 jours.
En raison du temps de latence précédant le plein effet de l'antivitamine K utilisé, l'héparine ne sera interrompue que lorsque l'INR sera 2 jours consécutifs dans la zone thérapeutique souhaitable. Celle-ci est variable selon la pathologie traitée.
Pendant cette période, la surveillance du TCA sera particulièrement attentive pour éviter un risque d'hémorragie.
b) Prévention des accidents thromboemboliques artériels en cas de thérapeutique endovasculaire et de chirurgie vasculaire artérielle.
Prévention de la coagulation dans les circuits de circulation extra-corporelle et d'épuration extra rénale.
Dans ces situations, la posologie et la surveillance biologique seront déterminées en fonction de chaque situation clinique.


0000-00-00 - source: AFSSAPS


Publicité