Publicité
Accueil > Dictionnaires > Guide des Médicaments > ALMOGRAN 12,5 mg, comprimé pelliculé - Contre indications
Médicaments
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

ALMOGRAN 12,5 mg, comprimé pelliculé - Contre indications


Publicité

Hypersensibilité à l’almotriptan ou à l’un des excipients.
Comme pour d’autres agonistes des récepteurs à la 5-hydroxytryptamine (5HT1), l’almotriptan ne doit pas être utilisé chez les patients présentant des antécédents, des symptômes ou des signes de pathologie cardiaque ischémique (infarctus du myocarde, angine de poitrine, ischémie silencieuse documentée, angor de Prinzmetal) ou présentant une hypertension sévère ou une hypertension bénigne ou modérée non contrôlée.
L’almotriptan ne doit pas être utilisé chez les patients ayant des antécédents d’accident vasculaire cérébral (AVC) ou d’accident ischémique transitoire (AIT) ou chez les patients atteints d’une pathologie vasculaire périphérique.
L’administration concomitante d’almotriptan avec l’ergotamine, les dérivés de l’ergotamine (incluant le méthysergide) ou d’autres agonistes des récepteurs à la 5-hydroxytryptamine (5-HT1) est contre-indiquée.
L’administration d’almotriptan est contre-indiquée chez le patient atteint d’une insuffisance hépatique sévère (se reporter également au paragraphe 4.2).


0000-00-00 - source: AFSSAPS


Publicité