Publicité
Accueil > Dictionnaires > Guide des Médicaments > spiramycine/metronidazole ARROW 1,5 M.U.I./250mg, comprimé pelliculé - Mises en garde
Médicaments
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

spiramycine/metronidazole ARROW 1,5 M.U.I./250mg, comprimé pelliculé - Mises en garde


Publicité

Mises en garde
La survenue, en début de traitement, d’un érythème généralisé fébrile associé à des pustules, doit faire suspecter une pustulose exanthématique aiguë généralisée (voir rubrique 4.8); elle impose l’arrêt du traitement et contre-indique toute nouvelle administration de spiramycine seule ou associée.
Eviter les boissons alcoolisées (effet antabuse) (voir rubrique 4.5).
Interrompre le traitement en cas d’ataxie, de vertiges, de confusion mentale.
En raison de la présence de métronidazole, tenir compte du risque d’aggravation de l’état neurologique chez les malades atteints d’affections neurologiques centrales et périphériques sévères, chroniques ou évolutives.
Précautions d’emploi
De très rares cas d’anémie hémolytique ayant été rapportés chez les patients ayant un déficit en Glucose-6-Phosphate-Déshydrogénase, l’utilisation de la spiramycine dans cette population de patients n’est pas recommandée.
En cas d’antécédents de troubles hématologiques, de traitement à forte dose et/ou de traitement prolongé, il est recommandé de pratiquer régulièrement des examens sanguins, particulièrement contrôle de la formule leucocytaire.
En cas de leucopénie, l’opportunité de la  poursuite du traitement dépend de la gravité de l’infection.
En cas de traitement prolongé, surveiller l’apparition de signes évocateurs d’effet indésirable à type de neuropathies centrale ou périphérique (paresthésies, ataxie, vertige, crises convulsives).


0000-00-00 - source: AFSSAPS


Publicité