Publicité
Accueil > Dictionnaires > Guide des Médicaments > moxonidine SANDOZ 0,2 mg, comprimé pelliculé - Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions
Médicaments
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

moxonidine SANDOZ 0,2 mg, comprimé pelliculé - Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions


Publicité

Associations déconseillées
+ Alcool
Majoration par l’alcool de l’effet sédatif de ces substances. L’altération de la vigilance peut rendre dangereuses la conduite de véhicules et l’utilisation de machines. Eviter la prise de boissons alcoolisées et de médicaments contenant de l’alcool.
Associations faisant l’objet de précautions d’emploi
+ Baclofène
Majoration de l’effet antihypertenseur ; surveillance de la pression artérielle et adaptation de la posologie si nécessaire.
Associations à prendre en compte
+ Amifostine
Majoration de l’effet antihypertenseur.
+ AINS
Par extrapolation à partir de l’indométacine, réduction de l’effet antihypertenseur par inhibition des prostaglandines vasodilatatrices et rétention hydrosodée.
+ Corticoïdes, tétracosactide (voie générale) (sauf hydrocortisone employée comme traitement substitutif dans la maladie d’Addison)
Diminution de l’effet antihypertenseur (rétention hydrosodée).
+ Neuroleptiques, antidépresseurs imipraminiques
Effet antihypertenseur et risque d’hypotension orthostatique majoré (effet additif).
L’administration concomitante d’autres produits anti-hypertenseurs renforce l’effet anti-hypertenseur de la moxonidine.
+ Autres dépresseurs du SNC : dérivés morphiniques (analgésiques, antitussifs et traitements de substitution), benzodiazépines, anxiolytiques autres que benzodiazépines, carbamates, captodiame, étifoxine, hypnotiques, neuroleptiques, antihistaminiques H1 sédatifs, antidépresseurs sédatifs, baclofène, thalidomide.
Majoration de la dépression centrale. L’altération de la vigilance peut rendre dangereuses la conduite de véhicules et l’utilisation de machines.


0000-00-00 - source: AFSSAPS


Publicité