Publicité
Accueil > Dictionnaires > Guide des Médicaments > RISPERIDONE MERCK 4 mg, comprimé pelliculé sécable - Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions
Médicaments
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

RISPERIDONE MERCK 4 mg, comprimé pelliculé sécable - Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions


Publicité

+ Médicaments sédatifs
Il faut prendre en compte le fait que de nombreux médicaments ou substances peuvent additionner leurs effets dépresseurs du système nerveux central et contribuer à diminuer la vigilance. Il s’agit des dérivés morphiniques (analgésiques, antitussifs et traitements de substitution), des neuroleptiques, des barbituriques, des benzodiazépines, des anxiolytiques autres que les benzodiazépines (par exemple, le méprobamate), des hypnotiques, des antidépresseurs sédatifs (amitriptyline, doxépine, miansérine, mirtazapine, trimipramine), des antihistaminiques H1 sédatifs, des antihypertenseurs centraux, du baclofène et du thalidomide.
L’altération de la vigilance peut rendre dangereuses la conduite de véhicules et l’utilisation de machine.
Association contre-indiquée (voir rubrique 4.3 Contre-indications)
+ Dopaminergiques non antiparkinsoniens (cabergoline, quinagolide)
Antagonisme réciproque de l’agoniste dopaminergique et du neuroleptique
Associations déconseillées (voir rubrique 4.4 Mises en garde spéciales et précautions particulières d’emploi)
+ Alcool
Majoration par l’alcool de l’effet sédatif des neuroleptiques. L’altération de la vigilance peut rendre dangereuses la conduite de véhicules et l’utilisation de machines.
Eviter la prise de boissons alcoolisées et de médicaments contenant de l’alcool.
+ Lévodopa
Antagonisme réciproque de la lévodopa et des neuroleptiques.
Chez le patient parkinsonien, utiliser les doses minimales efficaces de chacun des deux médicaments.
+ Antiparkinsoniens dopaminergiques (amantadine, apomorphine, bromocriptine, entacapone, lisuride, pergolide, piribédil, ropinirole, sélégiline et pramipexole)
Antagonisme réciproque de l’agoniste dopaminergique et des neuroleptiques.
L’agoniste dopaminergique peut provoquer ou aggraver les troubles psychotiques. En cas de nécessité d’un traitement par neuroleptiques chez les parkinsoniens traités par agonistes dopaminergiques, ces derniers doivent être diminués progressivement jusqu’à l’arrêt (l’arrêt brutal des dopaminergiques expose à un risque de “syndrome malin des neuroleptiques”).
Associations faisant l’objet de précautions d'emploi
+ Carbamazépine
Risque de diminution des concentrations plasmatiques de la rispéridone et de son métabolite actif et de son efficacité thérapeutique par augmentation de son métabolisme hépatique par la carbamazépine.
Surveillance clinique et, si besoin, adaptation posologique de la rispéridone pendant le traitement par la carbamazépine et après son arrêt.
+ Fluoxétine et paroxétine
Augmentation de la fraction active de la rispéridone par diminution de son métabolisme hépatique par la fluoxétine ou par la paroxétine, avec risque de majoration des effets indésirables.
Surveillance clinique et, si besoin, adaptation posologique de la rispéridone.
Associations à prendre en compte
+ Antihypertenseurs
Risque d’hypotension, notamment orthostatique majoré (effet additif).
+ Bêta-bloquants dans l’insuffisance cardiaque (bisoprolol, carvédilol, métoprolol, nébivolol)
Effet vasodilatateur et risque d’hypotension, notamment orthostatique (effet additif).
+ Bêta-bloquants (sauf esmolol et sotalol)
Effet vasodilatateur et risque d’hypotension, notamment orthostatique (effet additif).
Autres
+ Topiramate
Le topiramate diminue faiblement la biodisponibilité de la rispéridone, mais pas celle de la fraction active. Par conséquent, il ne semble pas y avoir d’interaction pharmacocinétique entre ces deux médicaments. Une éventuelle moindre tolérance de l’association devra être prise en compte.
+ Valproate
La rispéridone ne modifie pas les paramètres pharmacocinétiques de l’acide valproïque, et réciproquement.


0000-00-00 - source: AFSSAPS


Publicité