Publicité
Accueil > Dictionnaires > Guide des Médicaments > HEPARINE SODIQUE PANPHARMA 25 000 UI/5 ml, solution injectable en flacon (I.V.) - Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions
Médicaments
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

HEPARINE SODIQUE PANPHARMA 25 000 UI/5 ml, solution injectable en flacon (I.V.) - Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions


Publicité

Associations déconseillées
+ Acide acétylsalicylique en tant qu'analgésique et antipyrétique (et par extrapolation, autres salicylés) (voie générale)
Augmentation du risque hémorragique (inhibition des fonctions plaquettaires et agression de la muqueuse
Utiliser un analgésique antipyrétique non salicylé.
+ A.I.N.S. (voie générale)
Augmentation du risque hémorragique (inhibition des fonctions plaquettaires et agression de la muqueuse gastro-duodénale par les anti-inflammatoires non stéroïdiens).
Si l'association ne peut être évitée, surveillance clinique et biologique étroite.
+ Dextran 40 (voie parentérale)
Augmentation du risque hémorragique (inhibition des fonctions plaquettaires par le dextran 40).
Ajuster la posologie de l'héparine de façon à ne pas dépasser une hypocoagulabilité supérieure à 1,5 fois le témoin, pendant l'association et après l'arrêt du dextran 40.
Associations faisant l'objet de précautions d’emploi
+ Corticoïdes (gluco-) (sauf hydrocortisone employée comme traitement substitutif dans la maladie d'Addison) (voie générale et dans certains cas voies locales: intramusculaire, intra-articulaire, cutanée et lavement rectal).
Aggravation par l'héparine du risque hémorragique propre à la corticothérapie (muqueuse digestive, fragilité vasculaire), à fortes doses ou en traitement prolongé supérieur à 10 jours.
Si l'association ne peut être évitée; renforcer la surveillance.
+ Acide acétylsalicylique en tant qu'antiagrégant plaquettaire, autres antiagrégants plaquettaires (ticlopidine, clopidogrel, antagonistes du récepteur GPII b/IIIa plaquettaire, dipyridamole)
Possibilité de majoration du risque hémorragique. Surveillance régulière.
+ Thrombolytiques
Possibilité de majoration du risque hémorragique. Surveillance régulière.


0000-00-00 - source: AFSSAPS


Publicité