Publicité
Accueil > Dictionnaires > Guide des Médicaments > INIPOMP 20 mg, comprimé gastro-résistant - Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions
Médicaments
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

INIPOMP 20 mg, comprimé gastro-résistant - Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions


Publicité

INIPOMP 20 mg peut modifier l’absorption des médicaments dont la biodisponibilité est pH-dépendante (par exemple le kétoconazole).
L’administration chez des volontaires sains de 300 mg d’atazanavir / 100 mg de ritanavir avec de l’oméprazole (à la dose de 40 mg par jour en une prise) ou de 400 mg d’atazanavir avec du lansoprazole (60 mg en dose unique) a montré une réduction substantielle de la biodisponibilité de l’atazanavir.
L’absorption de l’atazanavir est pH-dépendante ; par conséquent, les IPP, dont le pantoprazole, ne doivent pas être administrés avec l’atazanavir (voir rubrique 4.3).
Le pantoprazole est métabolisé au niveau du foie, par le système enzymatique du cytochrome P450. Une interaction avec une autre substance métabolisée par ce même système enzymatique ne peut être exclue. Cependant, aucune interaction cliniquement significative n’a été observée au cours d’études spécifiques portant notamment sur la carbamazépine, la caféine, le diazépam, le diclofénac, la digoxine, l’éthanol, le glibenclamide, le métoprolol, le naproxène, la nifédipine, la phénytoïne, le piroxicam, la théophylline et un contraceptif oral.
Bien qu’aucune interaction n’ait été observée lors de l’administration concomitante de phenprocoumone ou de warfarine, au cours des études de pharmacocinétique clinique, quelques cas isolés de modification de l’INR ont été rapportés, lors de l’administration simultanée, après la mise sur le marché. En conséquence, chez les patients traités par des anticoagulants coumariniques, le suivi du taux de l’INR/taux de prothrombine est recommandé au début et à l’arrêt du traitement, ou en cas d’administration intermittente de pantoprazole.
Il n’existe pas d’interaction avec les antiacides administrés de manière concomitante.


0000-00-00 - source: AFSSAPS


Publicité