Publicité
Accueil > Dictionnaires > Guide des Médicaments > NORCURON 10 mg, poudre pour solution injectable - Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions
Médicaments
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

NORCURON 10 mg, poudre pour solution injectable - Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions


Publicité

Certaines substances peuvent modifier l'intensité et/ou la durée de l'effet des curares non dépolarisants.
Les médicaments susceptibles de potentialiser l'action des curares non dépolarisants sont:
· les anesthésiques volatils tels que isoflurane, enflurane, desflurane, sévoflurane ou halothane,
· les anesthésiques locaux,
· certains antibiotiques (aminosides, polymyxines, lincosanides),
· le sulfate de magnésium (IV),
· les antagonistes du calcium
· les médicaments aggravant ou révélant un syndrome myasthénique, comme la quinidine ou le lithium.
Les médicaments susceptibles de diminuer l'action des curares non dépolarisants sont:
· la phénytoïne ou la carbamazépine, en administration chronique.
L'utilisation de curares chez des patients recevant des corticoïdes injectables expose au risque de myopathie, éventuellement longue.
L'administration de succinylcholine (ou suxaméthonium), destinée à prolonger les effets des curares non dépolarisants, peut provoquer un bloc complexe, difficile à antagoniser par les anticholinestérasiques.
En principe, un monitoring maintenu jusqu'à complète décurarisation permet de pallier toute interaction. Toutefois, une recurarisation non prévue pourrait survenir, dans le cas d'une couverture antibiotique post-opératoire avec un aminoside, par exemple.


0000-00-00 - source: AFSSAPS


Publicité