Publicité
Accueil > Dictionnaires > Guide des Mdicaments > SOLIAN 200 mg/4 ml, solution injectable - Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions
Médicaments
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues mdicales de rfrence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

SOLIAN 200 mg/4 ml, solution injectable - Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions


Publicit

Mdicaments sdatifs
Il faut prendre en compte le fait que de nombreux mdicaments ou substances peuvent additionner leurs effets dpresseurs du systme nerveux central et contribuer diminuer la vigilance. Il s'agit des drivs morphiniques (analgsiques, antitussifs et traitements de substitution), des neuroleptiques, des barbituriques, des benzodiazpines, des anxiolytiques autres que les benzodiazpines (par exemple, le mprobamate), des hypnotiques, des antidpresseurs sdatifs (amitriptyline, doxpine, miansrine, mirtazapine, trimipramine), des antihistaminiques H1 sdatifs, des antihypertenseurs centraux, du baclofne et du thalidomide.
Mdicaments susceptibles de donner des torsades de pointes
Ce trouble du rythme cardiaque grave peut tre provoqu par un certain nombre de mdicaments, antiarythmiques ou non. L'hypokalimie (voir mdicaments hypokalimiants) est un facteur favorisant, de mme que la bradycardie (voir mdicaments bradycardisants) ou un allongement prexistant de l'intervalle QT, congnital ou acquis.
Les mdicaments concerns sont notamment des antiarythmiques de classe Ia et III, certains neuroleptiques.
Pour lrythromycine, la spiramycine et la vincamine, seules les formes administres par voie intraveineuses sont concernes par cette interaction.
L'utilisation d'un mdicament torsadogne avec un autre mdicament torsadogne est contre-indique en rgle gnrale.
Toutefois, la mthadone, ainsi que certaines sous-classes, font exception cette rgle :
des antiparasitaires (halofantrine, lumfantrine, pentamidine) sont seulement dconseills avec les autres torsadognes ;
les neuroleptiques susceptibles de donner des torsades de pointes sont galement dconseills, et non contre-indiqus, avec les autres torsadognes.
Associations contre-indiques
Voir rubrique 4.3
+ Dopaminergiques non antiparkinsoniens (cabergoline, quinagolide)
Antagonisme rciproque de l'agoniste dopaminergique et des neuroleptiques.
Associations dconseilles
Voir rubrique 4.4)
+ Antiparasitaires susceptibles de donner des torsades de pointes (halofantrine, lumfantrine, pentamidine)
Risque major de troubles du rythme ventriculaire, notamment de torsades de pointes.
Si cela est possible, interrompre lazol antifongique.
Si lassociation ne peut tre vite, contrle pralable du QT et surveillance ECG.
+ Antiparkinsoniens dopaminergiques (amantadine, apomorphine, bromocriptine, entacapone, lisuride, pergolide, piribdil, pramiprexole, ropinirole, selegiline)
Antagonisme rciproque du dopaminergique et des neuroleptiques.
Le dopaminergique peut provoquer ou aggraver les troubles psychotiques. En cas de ncessit dun traitement par neuroleptiques chez le patient parkinsonien trait par dopaminergiques, ces derniers doivent tre diminus progressivement jusqu larrt (leur arrt brutal expose un risque de syndrome malin des neuroleptiques).
+ Autres mdicaments susceptibles de donner des torsades de pointe : antiarythmiques de classe Ia (quinidine, hydroquinidine, disopyramide) et de classe III (amiodarone, sotalol, doftilide, ibutilide), et autres mdicaments tels que bpridil, cisapride, diphmanil, rythromycine IV, mizolastine, vincamine IV, moxifloxacine, spiramycine IV.
Risque major de troubles du rythme ventriculaire, notamment de torsades de pointes.
+ Autres neuroleptiques susceptibles de donner des torsades de pointe (amisulpride, chlorpromazine, cyammazine, dropridol, halopridol, lvompromazine, pimozide, pipotiazine, sertindole, sulpiride, sultopride, tiapride, vralipride)
Risque major de troubles du rythme ventriculaire, notamment de torsades de pointes.
+ Consommation dalcool
Majoration par l'alcool de l'effet sdatif des neuroleptiques.
L'altration de la vigilance peut rendre dangereuses la conduite de vhicules et l'utilisation de machines.
Eviter la prise de boissons alcoolises et de mdicaments contenant de l'alcool.
+ Lvodopa
Antagonisme rciproque de la lvodopa et des neuroleptiques.
Chez le patient parkinsonien, utiliser les doses minimales efficaces de chacun des deux mdicaments.
+ Mthadone
Risque major de troubles du rythme ventriculaire, notamment de torsades de pointes.
Associations faisant l'objet de prcautions demploi
+ Bta-bloquants dans linsuffisance cardiaque (bisoprolol, carvdilol, mtoprolol, nbivolol)
Risque major de troubles du rythme ventriculaire, notamment de torsades de pointes. Surveillance clinique et ECG.
+ Bradycardisants (notamment antiarythmiques de classe Ia, bta-bloquants, certains antiarythmiques de classe III, certains antagonistes du calcium, digitaliques, pilocarpine, anticholinestrasiques) :
Risque major de troubles du rythme ventriculaire, notamment de torsades de pointes.
Surveillance clinique et ECG.
+ Hypokalimiants (diurtiques hypokalimiants, seuls ou associs, laxatifs stimulants, glucocorticodes, ttracosactide et amphotricine B par voie IV).
Risque major de troubles du rythme ventriculaire, notamment de torsades de pointes.
Corriger toute hypokalimie avant dadministrer le produit et raliser une surveillance clinique, lectrolytique et ECG.
Associations prendre en compte
+ Antihypertenseurs
Majoration du risque dhypotension, notamment orthostatique.
+ Bta-bloquants (sauf esmolol, sotalol et bta-bloquants utiliss dans linsuffisance cardiaque)
Effet vasodilatateur et risques dhypotension, notamment orthostatique (effet additif).
+ Drivs nitrs et apparents :
Majoration du risque dhypotension, notamment orthostatique.


0000-00-00 - source: AFSSAPS


Publicit