Publicité
Accueil > Dictionnaires > Guide des Médicaments > CIMETIDINE MERCK 400 mg, comprimé pelliculé - Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions
Médicaments
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

CIMETIDINE MERCK 400 mg, comprimé pelliculé - Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions


Publicité

La cimétidine est un inhibiteur de certaines enzymes du métabolisme hépatique. Ce mécanisme peut être à l'origine de l'augmentation des concentrations de médicaments et notamment ceux à marge thérapeutique étroite, métabolisés par ces mêmes voies. Leurs effets, notamment indésirables, peuvent alors être majorés. Une adaptation de la posologie de ces médicaments pourra alors être effectuée pendant le traitement par cimétidine et après son arrêt.
Toutefois, en pratique courante, et en l'absence d'insuffisance hépatique ou rénale, ces intéractions ne sont pas susceptibles d'avoir un retentissement pharmacocinétique et donc, a fortiori, une traduction clinique tant que la dose quotidienne de cimétidine est inférieure à 800 mg.
Associations déconseillées
+ Phénytoïne
Si l'association ne peut être évitée: surveillance clinique étroite, dosage des concentrations plasmatiques de phénytoïne et adaptation éventuelle de sa posologie, pendant le traitement par la cimétidine et après son arrêt.
Associations faisant l'objet de précautions d’emploi
+ Topiques gastro-intestinaux
Diminution de l'absorption digestive de la cimétidine.
Prendre les topiques gastro-intestinaux à distance de la cimétidine (plus de 2 heures, si possible).
+ Anticoagulants oraux (acénocoumarol, phénindione, warfarine).
Contrôle plus fréquent du taux de prothrombine et surveillance de l'INR. Adaptation de la posologie de l'anticoagulant oral pendant le traitement par la cimétidine et 8 jours après son arrêt.
+ Carbamazépine
Augmentation transitoire des concentrations plasmatiques en début de traitement.
+ Benzodiazépines (chlordiazépoxide, diazépam, midazolam et triazolam)
Risque accru de somnolence, dont il faudra avertir les patients en particulier en cas de conduite automobile ou d'utilisation de machine.
+ Béta-bloquants (labétalol, métoprolol, propranolol)
Risque de majoration de l'activité béta-bloquante et bradycardie.
+ Lidocaïne (voie parentérale)
Augmentation de la lidocaïnémie, avec possibilité d'effets indésirables neurologiques et cardiaques.
1 - Adapter la posologie de la lidocaïne.
2 - Surveillance clinique, ECG et éventuellement des concentrations plasmatiques de lidocaïne pendant l'association et après l'arrêt du traitement.
+ Moclobémide (IMAO sélectif)
+ Nifédipine
Augmentation de l'effet hypotenseur
+ Tacrine
Augmentation des effets cholinergiques de la tacrine (nausées, vomissements, diarrhée).
+ Théophylline (base et sels) et aminophylline
Surveillance clinique et éventuellement théophyllinémie.
Associations à prendre en compte
+ Carmustine(cytostatique - alkylant)
Toxicité médullaire accrue.
+ Ciclosporine


0000-00-00 - source: AFSSAPS


Publicité