Publicité
Accueil > Dictionnaires > Guide des Médicaments > citalopram teva 20 mg, comprimé pelliculé sécable - Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions
Médicaments
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

citalopram teva 20 mg, comprimé pelliculé sécable - Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions


Publicité

Associations contre-indiquées
IMAO non sélectifs (iproniazide, nialamide)
Risque d'apparition d'un syndrome sérotoninergique*
Respecter un délai de deux semaines entre l'arrêt de l'IMAO et le début du traitement par le citalopram, et d’au moins une semaine entre l'arrêt du citalopram et le début du traitement par l'IMAO.

* Syndrome sérotoninergique :
Certains surdosages ou certains médicaments (lithium) peuvent donner lieu à un syndrome sérotoninergique justifiant l'arrêt immédiat du traitement.
Le syndrome sérotoninergique se manifeste par l'apparition (éventuellement brutale) simultanée ou séquentielle, d'un ensemble de symptômes pouvant nécessiter l'hospitalisation voire entraîner le décès.
Ces symptômes peuvent être d’ordre :
psychique (agitation, confusion, hypomanie, éventuellement coma),
moteur (myoclonies, tremblements, hyperréflexie, rigidité, hyperactivité),
végétatif (hypo- ou hypertension, tachycardie, frissons, hyperthermie, sueurs),
digestif (diarrhée).
Le strict respect des doses préconisées constitue un facteur essentiel dans la prévention de l'apparition de ce syndrome.

Pimozide
Risque majoré de troubles du rythme ventriculaire, notamment de torsades de pointes.
Associations déconseillées :
IMAO sélectif A (moclobémide, toloxatone)
Risque d'apparition d'un syndrome sérotoninergique*.
Si l'association s'avère réellement nécessaire, surveillance clinique très étroite. Débuter l'association aux posologies minimales recommandées.
Linézolide
Risque d'apparition d'un syndrome sérotoninergique*.
Si l'association s'avère réellement nécessaire, surveillance clinique très étroite. Débuter l'association aux posologies minimales recommandées.
associations faisant l’objet de précautions d’emploi
Anticoagulants oraux
Augmentation de l'effet de l'anticoagulant oral et du risque hémorragique.
Contrôle plus fréquent du taux de prothrombine et surveillance de l’INR. Adaptation éventuelle de la posologie de l’anticoagulant oral pendant le traitement par le citalopram et à son arrêt.
Antidépresseurs imipraminiques
Augmentation des concentrations plasmatiques des deux antidépresseurs avec risque de convulsions et augmentation des effets indésirables.
En cas d'association, surveillance clinique accrue et, si nécessaire, adaptation posologique.
Lithium
Risque d'apparition d'un syndrome sérotoninergique*.
Surveillance clinique régulière.
Millepertuis (voie orale) (inducteur enzymatique)
Risque d’apparition d’un syndrome sérotoninergique*.
Surveillance clinique régulière.
Associations à prendre en compte
IMAO sélectif B (sélégiline)
Risque d’apparition d’un syndrome sérotoninergique*.
Cyproheptadine
Risque de diminution de l’efficacité de l’antidépresseur.
Tramadol
Risque d’apparition de convulsions et/ou d’un syndrome sérotoninergique*.
Triptans (almotriptan, élétriptan, frovatriptan, naratriptan, rizatriptan, sumatriptan, zolmitriptan)
Risque potentiel d’hypertension artérielle, de vasoconstriction artérielle coronaire ou de syndrome sérotoninergique*.
syndrome sérotoninergique*.


0000-00-00 - source: AFSSAPS


Publicité