Publicité
Accueil > Dictionnaires > Guide des Médicaments > ramipril bouchara recordati 5mg, gélule - Grossesse
Médicaments
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

ramipril bouchara recordati 5mg, gélule - Grossesse


Publicité

Grossesse
Les études animales ne rapportent pas d’effet tératogène mais une fœtotoxicité sur plusieurs espèces.
Chez la femme enceinte traitée par inhibiteur de l’enzyme de conversion :
· il n’y a pas d’étude épidémiologique disponible ;
· des observations isolées de grossesses exposées au premier trimestre sont a priori rassurantes sur le plan malformatif, à l’exception de quelques cas d’anomalies de la voûte crânienne rapportées avec la prise d’inhibiteurs de l’enzyme de conversion tout au long de la grossesse ;
· l’administration pendant le 2ème et le 3ème trimestres, et notamment si elle se poursuit jusqu’à l’accouchement, expose à un risque d’atteinte rénale pouvant entraîner :
o une diminution de la fonction rénale fœtale avec éventuellement oligohydramnios,
o une insuffisance rénale néonatale, avec hypotension et hyperkaliémie, voire une anurie (réversible ou non).
En conséquence : le risque malformatif, s’il existe, est vraisemblablement faible. L’interruption volontaire de grossesse (I.V.G) ne semble pas justifiée en cas de découverte fortuite d’une grossesse en cours de traitement. Néanmoins, la voûte crânienne sera surveillée par échographie.
En revanche, la découverte d’une grossesse sous inhibiteur de l’enzyme de conversion nécessite l’arrêt impératif du traitement et ce, pendant toute la grossesse.
Au 2ème et au 3ème trimestres, la prescription d’un IEC est contre-indiquée.
Allaitement
En l’absence de données, l’administration de ramipril est déconseillée chez la femme qui allaite.


0000-00-00 - source: AFSSAPS


Publicité