Publicité
Accueil > Dictionnaires > Dictionnaire pharmaceutique - Pharmacologie et chimie des médicaments > muscle strié
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité
Dictionnaire pharmaceutique :
Publicité

muscle strié

[striated muscle]. Tissu constitué de fibres musculaires correspondant à des cellules anastomosées, contenant de nombreux noyaux, mitochondries et myofibrilles. Ces myofibrilles sont formées d'actine, de myosine, d'actomyosine et de troponine C, I et T régulant l'interaction actine-myosine. Les myofibrilles disposées géométriquement donnent l'aspect strié observable au microscope optique. On distingue le muscle strié cardiaque, et les muscles striés squelettiques. La contraction cardiaque est régie par le noeud sinusal et le tissu intracardiaque de conduction (-> noeud sinusal) et régulée par voie sympathique et parasympathique. La contraction des muscles squelettiques est assurée par les nerfs moteurs qui libèrent de l'acétylcholine stimulant des récepteurs nicotiniques. Cette stimulation entraîne un déplacement des stocks intracellulaires (réticulum sarcoplasmique) d'ions calcium qui se lient à la troponine C, initiant le processus contractile. La relaxation est consécutive notamment de la dégradation de l'acétylcholine par l'acétylcholinestérase.


Voir aussi : noeud sinusal


Article par Yves Landry (Professeur de pharmacologie - Faculté de pharmacie, université Louis-Pasteur, Strasbourg) - Yveline Rival (Maître de conférences de chimie organique - Faculté de pharmacie, université Louis-Pasteur, Strasbourg)
Source:
Source: © Dictionnaire pharmaceutique - Pharmacologie et chimie des médicaments - Editions EMInter - Editions Tec & Doc


Publicité

En savoir plus

Cela pourrait aussi vous intéresser...
Chargement en cours ...