Publicité
Accueil > Hpv
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

Hpv


Recherche
Résultat de la recherche

Actualité médicale (3 résultats) +

Pratique médicale (1 résultats) +

Revue de presse (7 résultats) +

ANSM (3 résultats) +

  • Retour d'information sur le PRAC - Médicaments utilisés dans le double blocage du système rénine-angiotensine, à base de valproate, d’ambroxol ou de bromhexine, de codéine chez l’enfant, de testostérone, vaccins anti-HPV
    Lors de sa réunion mensuelle qui s’est tenue du 7 au 10 avril 2014, le Comité pour l’Evaluation des Risques en matière de Pharmacovigilance (PRAC) a engagé ou poursuivi la réévaluation du rapport bénéfice/risque de plusieurs produits. De nouvelles recommandations de précaution d’emploi ont été proposées pour les traitements par le double blocage avec les inhibiteurs de l’enzyme de conversion, les antagonistes des récepteurs de l’angiotensine II et l’aliskiren. Par ailleurs, le PRAC a conclu qu’aucun lien de causalité ne pouvait être établi entre la vaccination HPV et la survenue de syndrome régional douloureux complexe.


  • Médicaments contenant de la diacéréine et de la dompéridone, médicaments à base d’octocog alpha et de zolpidem, vaccins anti-HPV
    Le Comité pour l’évaluation des risques en matière de pharmacovigilance (PRAC) de l’Agence européenne des médicaments s’est réuni du 2 au 5 décembre 2013 à Londres. Les résultats intermédiaires ou finaux de plusieurs procédures de réévaluation en cours ont été présentés et discutés. Le PRAC a ainsi recommandé la suspension de l’AMM des médicaments contenant de la diacéréine, il a jugé que le rapport bénéfice/risque de deux médicaments à base d’octocog alpha reste positif. Des mesures de minimisation des risques sont envisagées pour les médicaments contenant de la dompéridone, ainsi que pour les médicaments à base de zolpidem.


  • Gardasil : vaccination contre les papillomavirus humains (HPV)
    GARDASIL est un vaccin indiqué dans la prévention des lésions précancéreuses et cancéreuses du col de l’utérus dues à certaines infections à papillomavirus humains (HPV). Il est disponible en France depuis novembre 2006. Depuis sa mise sur le marché, ce vaccin fait l’objet d’un suivi national renforcé de pharmacovigilance dans le cadre d’un plan de gestion de risque (PGR) national qui complète un PGR européen. L’ANSM rappelle ici les dernières données relatives à cette vaccination.