Publicité
Accueil > Conduite
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

Conduite


Recherche
Résultat de la recherche

Actualité médicale (4 résultats) +

Bonne pratique du Médicament (2 résultats) +

Droit et Santé (3 résultats) +

  • LA CONDUITE SOUS L'EMPRISE D'ALCOOL ET DE CANNABIS EST FAUTIVE
    Quelle est la conséquence de l’absorption d’alcool et de cannabis par une personne victime d’un accident de la circulation ? Telle était la question soumise à la Cour de cassation. Dans son arrêt rendu le 13 octobre 2005 par la deuxième chambre civile (Bull. civ., à paraître, D. 2006, 425, note E. Cornut), elle s’inscrit dans la droite ligne de la jurisprudence sanctionnant sévèrement les conducteurs impliqués dans des accidents, alors qu’ils étaient sous l’influence de l’alcool.


  • CONDUITE SOUS L’EMPRISE DU CANNABIS : PRISON FERME
    Chacun sait que la conduite sous l’emprise de l’alcool est dangereuse. Il en va exactement de même de la conduite sous l’emprise de stupéfiants.


  • BACILLE DU CHARBON: Conduite à tenir en cas de réception d'une enveloppe ou d'un colis "suspects"
    A la suite des nombreuses alertes survenues en France en raison de la présence d’une poudre " suspecte " dans des courriers, le Ministère de l'Education nationale, sous la signature de Béatrice Gille, directrice des personnels administratifs, techniques et d'encadrement a diffusé un message destiné à préciser les modalités d'intervention en cas de réception d'une enveloppe ou d'un colis suspect. Le JAC se fait volontiers le relais de ce message.


Vie professionnelle (1 résultats) +

  • A propos de l'aptitude à la conduite automobile ....
    MG France a pris connaissance du rapport sur l'évaluation médicale de l'aptitude à la conduite présenté au CISR. Ce rapport préconise des visites médicales d'aptitude à la conduite pour les plus de 75 ans, puis un extension progressive à toute la population en âge de conduire.


Pratique médicale (3 résultats) +

Revue de presse (1 résultats) +

Grippe A (H1N1) / Grippe méxicaine - Grippe Porcine (1 résultats) +

Fil actus Santé (1 résultats) +

ANSM (3 résultats) +

  • Furosémide Teva 40 mg : Constats préliminaires de l’inspection conduite par l’ANSM
    Les inspecteurs de l’ANSM ont réalisé, lundi 10 et mardi 11 juin 2013, à Sens (Yonne), l’inspection sur le site de conditionnement des lots de Furosémide Teva 40 mg. Les constats préliminaires de l’inspection n’ont pas identifié d’anomalie majeure de fonctionnement du site.


  • Retrait de l’AMM de Noctran® et de Mépronizine® : l’Afssaps émet des recommandations sur la conduite à tenir pour arrêter un traitement par hypnotique
    L’Afssaps a décidé de retirer l’autorisation de mise sur le marché (AMM) de Noctran® et Mépronizine®, deux médicaments indiqués dans le traitement des insomnies occasionnelles ou transitoires. Ces décisions de retrait d’AMM seront effectives à compter respectivement du 27 octobre 2011 et du 10 janvier 2012, mais supposent d’ores et déjà une prise en charge des patients afin de prévenir ou limiter, à l’arrêt du traitement, un effet rebond ou un syndrome de sevrage. L’Afssaps recommande aux médecins de ne plus instaurer de traitement par Noctran® ou Mépronizine® et d’informer les patients concernés de ces retraits à venir. Des recommandations ont également été adressées aux professionnels de santé afin de leur proposer une conduite à tenir dans cette situation. L’Afssaps invite vivement les patients sous Noctran® ou Mépronizine® à consulter leur médecin traitant afin d’organiser au mieux l’arrêt progressif de leur traitement.


  • Retrait de l’AMM de Noctran® et de Mépronizine® : l’Afssaps émet des recommandations sur la conduite à tenir pour arrêter un traitement par hypnotique
    L’Afssaps a décidé de retirer l’autorisation de mise sur le marché (AMM) de Noctran® et Mépronizine®, deux médicaments indiqués dans le traitement des insomnies occasionnelles ou transitoires. Ces décisions de retrait d’AMM seront effectives à compter respectivement du 27 octobre 2011 et du 10 janvier 2012, mais supposent d’ores et déjà une prise en charge des patients afin de prévenir ou limiter, à l’arrêt du traitement, un effet rebond ou un syndrome de sevrage.


Livres (1 résultats) +