Publicité
Accueil > Infections
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

Infections


Recherche
Résultat de la recherche

Actualité médicale (44 résultats) +

Politique de Santé - Santé publique (1 résultats) +

  • Infections nosocomiales : le gouvernement lance un programme national 2013-2017
    A l’occasion de la 4e édition des Etats généraux consacrés aux infections nosocomiales et à la sécurité des patients, organisés par l’association « le Lien », Marisol Touraine, ministre de la Santé, a annoncé, ce week-end, la mise en place d’un programme national pour la sécurité du patient. L’objectif est de réduire considérablement, dans les années à venir, le risque d’infections nosocomiales, suite à une hospitalisation.


Réglementaire (14 résultats) +

Bonne pratique du Médicament (3 résultats) +

  • Mise sur le marché du vaccin pour la prévention d’infections liées au virus papilloma
    Gardasil (laboratoires Sanofi Pasteur MSD), vaccin pour la prévention du cancer du col de l’utérus dûs aux infections à papillomavirus humains (HPV) de types 6, 11, 16 et 18, est commercialisé à partir d'aujourd’hui en France. Ce vaccin a bénéficié d’une autorisation européenne de mise sur le marché en septembre 2006. Dans l’attente des recommandations vaccinales du Conseil Supérieur d’Hygiène Publique de France (CSHPF), Gardasil sera disponible en pharmacie sur prescription médicale.


  • Infections ophtalmiques aux USA et en Asie
    L’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) a été informée par son homologue américaine, la FDA, de plusieurs cas d’infection ophtalmique provoqués par le champignon Fusarium chez des porteurs de lentilles de contact. Certains de ces utilisateurs avaient employé la solution d’entretien ReNu MoistureLoc®, fabriquée dans une unité de production américaine de la société Baush et Lomb. A ce jour, aucun signalement d’infection ophtalmique liée à ce produit n’a été notifié en France ni ailleurs en Europe.


  • Risque accru d’infections graves et de neutropénies chez les patients traités simultanément par Kineret® (anakinra) et Enbrel® (etanercept)
    L’Agence Européenne d’Evaluation du Médicament (EMEA) et son comité scientifique (CPMP) ont été informés d’une nouvelle information importante de sécurité concernant l’usage simultané de Kineret® (anakinra) et d’Enbrel® (etanercept).


Organisation des soins (1 résultats) +

  • Responsabilité et infections nosocomiales
    L'objectif était de présenter le texte de loi du 4 mars 2002. Responsabilité du fait des infections nosocomiales. Bilan et perspectives après la loi du 4 mars 2002.


Vie de l'Hôpital : actus (1 résultats) +

Pratique médicale (5 résultats) +

  • Infections nosocomiales : comment interpréter les taux ? L’exemple des infections du site opératoire
    L'Anaes a analysé les données disponibles relatives à la méthodologie de détermination des taux d'ISO et les précautions nécessaires à leur interprétation. La lutte contre les infections nosocomiales est une priorité de santé publique. La production de données épidémiologiques pour la surveillance et la prévention de ces infections est nécessaire. Parmi les infections nosocomiales, les infections du site opératoire (ISO) sont volontiers considérées comme un indicateur de la qualité des soins. La comparabilité et l'interprétation des taux d'ISO dans le temps et entre établissements de santé apparaîssent ainsi comme des enjeux majeurs pour les professionnels de santé, les décideurs et les usagers.


  • L’Anaes évalue la pertinence d’un programme français de dépistage des infections urogénitales basses à Chlamydia trachomatis.
    L'Anaes rend publique son évaluation technologique et économique du dépistage par biologie moléculaire des infections urogénitales basses à Chlamydia trachomatis. La pertinence d'un programme français de dépistage y est évaluée à la demande de la Direction générale de la Santé (DGS). Trois stratégies de dépistage en fonction de l'âge du sujet y sont recommandées, ainsi que les lieux favorisant une prise en charge optimale.


  • L’Anaes évalue l’intérêt et la place de la biologie moléculaire dans le dépistage des infections urogénitales à Chlamydiae trachomatis
    Une nouvelle étude de l'Anaes souligne la performance du dépistage de C. trachomatis* par biologie moléculaire, notamment lorsqu'il fait appel aux tests par amplification génique in vitro. Elle a été réalisée à la demande de la Direction Générale de la Santé.


  • Prévention des infections liées aux cathéters veineux périphériques
    La Société française d'hygiène hospitalière et la Haute Autorité de santé ont élaboré, en partenariat, des recommandations pour la pratique clinique concernant la prévention du risque infectieux lié aux cathéters veineux périphériques lors des différentes étapes de leur utilisation. Elles s'adressent à l'ensemble des professionnels de santé impliqués dans la pose, l'entretien, la surveillance et l'ablation de ces dispositifs.


  • Diagnostic des infections tuberculeuses : avis favorable de la HAS pour le test de détection de la production d’interféron gamma
    La tuberculose est la première cause de mortalité infectieuse dans le monde. En France, elle reste un problème de santé publique. La HAS a évalué les tests de détection de la production d’interférong dans le diagnostic des infections tuberculeuses. Elle a émis un avis favorable à l’inscription de ces tests sur la liste des actes de biologie médicale remboursés par l’Assurance maladie, en remplacement de l’intradermoréaction (IDR) dans la stratégie diagnostique pour des indications précises.


Revue de presse (13 résultats) +

Fil actus Santé (11 résultats) +

ANSM (1 résultats) +

  • Vaccins contre les infections invasives à méningocoques de sérogroupe C : fin de la période de tension d’approvisionnement
    L’ANSM a été informée par les laboratoires commercialisant les vaccins méningococciques monovalents conjugués de sérogroupe C (Neisvac et Menjugatekit) qu’ils étaient en mesure d’approvisionner le marché français à hauteur des besoins. Dans ce contexte, les recommandations du Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP) en situation de pénurie de vaccins, diffusées en janvier 2015, ont été levées. La vaccination contre les infections invasives à méningocoques C peut être reprise conformément au calendrier vaccinal pour les enfants âgés de 1 an et en rattrapage jusqu’à l’âge de 24 ans.


Livres (1 résultats) +