Publicité
Accueil > Oraux
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

Oraux


Recherche
Résultat de la recherche

Actualité médicale (4 résultats) +

  • Les protéines intestinales peuvent constituer des antigènes tumoraux efficaces
    Les souris immunisées avec une protéine intestinale ont développé moins de métastases aux poumons et au foie suite à l’injection de cellules du cancer du côlon que les animaux non vaccinés.


  • La prise de contraceptifs oraux peut réduire les blessures au genou
    15 novembre 2004 - Par le passé, les contraceptifs oraux ont eu mauvaise presse. Voici maintenant de bonnes nouvelles à leur sujet. Non seulement la prise de contraceptifs oraux contribue-t-elle à éviter la grossesse mais elle permettrait également d'empêcher les blessures au genou. C'est ce qu'ont constaté des chercheurs de l'Université McGill et du Centre universitaire de santé McGill (CUSM).


  • L'Hôpital Shriners et le CUSM étudient les effets des stéroïdes oraux sur la santé des enfants asthmatiques
    25 février 2003 - Les parents qui s'inquiètent de l'usage des stéroïdes oraux pour le traitement des enfants asthmatiques seront rassurés par une nouvelle étude d'une équipe de cliniciens de l'Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill (CUSM) et de l'Hôpital Shriners (Montréal). Cette étude évalue pour la première fois les effets de courtes cures de stéroïdes oraux sur la densité osseuse et la fonction hormonale. Elle a été publiée dans le numéro de février de la revue internationale Pediatrics.


  • La prise de contraceptifs oraux peut réduire les blessures au genou
    D'après de nouvelles données publiées récemment dans le Clinical Journal of Sports Medicine par des chercheurs de l'Université McGill à Montréal et du Centre universitaire de santé McGill (CUSM), les articulations du genou d'athlètes féminines prenant des contraceptifs oraux sont probablement plus stables que les articulations de celles n'en prenant pas.


Politique de Santé - Santé publique (1 résultats) +

Vie professionnelle (1 résultats) +

Revue de presse (2 résultats) +

  • STALLERGENES et ActoGeniX s’associent pour développer une nouvelle classe innovante de traitements oraux contre les allergies
    STALLERGENES S.A., leader mondial de l’immunothérapie allergénique, et ActoGeniX NV, créateur d’ActoBioticsTM, annoncent aujourd’hui la conclusion d’un accord pour le développement de traitements novateurs contre les maladies allergiques.


  • L'étude portant sur le Dapagliflozine a signalé une amélioration du contrôle de la glycémie chez les patients atteints de diabète de type 2 traités avec des doses élevées d'insuline et d'anti-diabétiques oraux courants
    PRINCETON, New Jersey & WILMINGTON, Delaware--Les résultats d'une étude d'une durée de 12 semaines ont montré que le médicament en cours d'investigation, le Dapagliflozine, un nouvel inhibiteurs du transporteur du glucose dépendants du sodium-2 (SGLT2), a entraîné des améliorations encore plus importantes de toutes les mesures-clé de glycémie étudiées [taux d'hémoglobine glycosylée (HbA1c), glucose du plasma à jeûn (FPG) et glucose post-prandial(PPG)] chez les patients atteints de diabète de type 2 traités à l'aide de doses élevées d'insuline et d'antidiabétiques oraux courants (OAD), par rapport à un traitement par placebo (placebo plus antidiabétiques plus insuline). Les évènements défavorables généraux lors du traitement à base de Dapagliflozine ont été relevés en proportion similaire à ceux observés lors du traitement par placebo. Cette étude a également montré que les patients ayant reçu du Dapagliflozine avaient constaté une diminution plus importante de leur masse corporelle que ceux traités par placebo, ce qui soutient les conclusions d'une précédente étude de Phase 2b de 12 semaines. Les résultats de cette étude de 12 semaines ont été présentés lors des 69e sessions scientifiques annuelles de l'Association Américaine de lutte contre le Diabète.


Fil actus Santé (1 résultats) +

  • Nouveaux anticoagulants oraux, sous très haute surveillance
    Arrivés sur le marché en 2008, les nouveaux anticoagulants oraux (Naco) font l’objet, depuis hier, d’une surveillance renforcée par les autorités sanitaires. Mauvaises observances, sur-prescriptions et effets secondaires inquiétants, ont obligé la Haute autorité de santé (HAS), l'Assurance maladie et l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) de tirer la sonnette d’alarme et de rappeler aux médecins de respecter « les bonnes pratiques d’utilisation et les recommandations strictes de sécurité d’emploi » concernant ces médicaments.


ANSM (5 résultats) +

  • Surveillance en vie réelle des anticoagulants oraux
    Dans le cadre du plan d’actions mis en place par l’ANSM pour sécuriser l’utilisation des anticoagulants oraux, les résultats de deux études de pharmaco-épidémiologie menées par la CNAMTS et l’ANSM sont rendus publics. Ils ne montrent pas d’augmentation du risque d’événement hémorragique sévère avec les anticoagulants oraux directs[1] (AOD) comparés aux traitements de référence, les antivitamines K (AVK). De même, le passage d’un traitement par AVK à un traitement par AOD n’augmente pas le risque hémorragique sévère. Il n’est pas non plus montré d’augmentation du risque d’AVC ischémique, embolie systémique ou d’infarctus du myocarde avec les AOD comparés aux AVK. Ces études portent sur une très courte période de suivi et la surveillance renforcée doit être poursuivie.


  • Evolution récente de l’utilisation en France des contraceptifs oraux combinés (COC) et autres contraceptifs
    Dans le cadre de son plan d’actions sur les contraceptifs oraux combinés (COC), l’ANSM publie une mise à jour des données disponibles sur l’évolution en France des pratiques liées à leur utilisation et à celle des autres contraceptifs (préservatifs exclus). Le suivi des ventes jusque fin avril 2014 confirme le changement des habitudes des femmes vis-à-vis de la contraception. Une diminution très forte (- 48%) de la vente des COC de 3ème et 4ème génération et une augmentation (+32%) de la vente des COC de 1ère et 2ème génération sont observées. Depuis janvier 2014, le ratio des ventes de COC de 1ère et 2ème génération par rapport aux COC de 3ème et 4ème génération a atteint les 79% versus 21%.


  • Les nouveaux anticoagulants oraux (Pradaxa, Xarelto, Eliquis) : Des médicaments sous surveillance renforcée - Point d'information
    Les anticoagulants oraux sont des médicaments indispensables dans le traitement des phlébites et embolies pulmonaires, ainsi que dans la prévention des accidents vasculaires cérébraux dans certaines pathologies. Depuis 5 ans, de nouveaux anticoagulants oraux (NACO) sont apparus sur le marché. Ils peuvent, comme les autres anticoagulants, être à l’origine de complications hémorragiques parfois graves. Ces nouveaux anticoagulants font, comme tous les nouveaux médicaments, l’objet d’un suivi renforcé de leur sécurité d’emploi en France et en Europe. Les données de sécurité d’emploi des nouveaux anticoagulants (NACO) ne mettent pas en évidence de risque hémorragique supérieur à celui des anticoagulants de la génération précédente (Antivitamines K). L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) rappelle que la mise en place d’un traitement anticoagulant doit se conformer aux indications, doses et précautions d’emploi spécifiques à chaque médicament. Les patients ne doivent pas arrêter leur traitement sans avis médical.


  • Nouveaux anticoagulants oraux Eliquis (apixaban), Pradaxa (dabigatran), Xarelto (rivaroxaban) : mise en garde sur les facteurs de risques hémoragiques - Lettre aux professionnels de santé
    Les médicaments Eliquis (apixaban), Pradaxa (dabigatran), Xarelto (rivaroxaban) sont de nouveaux anticoagulants oraux qui, contrairement aux antagonistes de la vitamine K, ne nécessitent pas de surveillance biologique. Néanmoins, leur utilisation peut-être associée, comme pour tout anticoagulant, à la survenue de complications hémoragiques, parfois graves.


  • Plan d’actions sur les contraceptifs oraux combinés : point de situation à juin 2013
    Dans le cadre de son plan d’actions sur les contraceptifs oraux combinés (COC), l’ANSM publie une nouvelle mise à jour des données sur l’évolution de l’utilisation de ces contraceptifs en France. La tendance observée se poursuit fin mai, avec une baisse de 43 % des prescriptions des COC de 3ème et de 4ème génération et une hausse de 34 % des COC de 2ème génération. La part des prescriptions de COC de 1ère et de 2ème génération par rapport à celles des COC de 3ème et de 4ème génération est actuellement de 73 % et de- 27 %. Par ailleurs, les résultats de l’étude réalisée par la Caisse nationale de l’assurance maladie (Cnamts) en lien avec l’ANSM sur les risques des différentes générations de COC et portant sur plus de 4 millions de femmes, sont rendus publics. Ils confirment l’existence d’un doublement du risque d’embolie pulmonaire avec des COC de 3ème génération par rapport à celui des 2ème génération et apportent des données supplémentaires sur l’effet du dosage d’estrogène.


Livres (2 résultats) +

Officine / Pharmacie (1 résultats) +